le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Au secours de ma serre bauquière, mes barrots et mon rêve
Aujourd'hui à 14:41 par damdam

» Se rapprocher de la houle du large ?
Aujourd'hui à 14:34 par elpeyo

» Le voyage d'Hiva Oa : retour en Méditerranée ...
Sam 20 Oct 2018 - 17:24 par damdam

» Inondations dans l'Aude
Ven 19 Oct 2018 - 18:11 par Flora;)

» LIBERTAIRE, une vie de famille "autrement"... sur un Damien II
Mer 17 Oct 2018 - 14:16 par Flora;)

» La voile c'est la galère
Mer 17 Oct 2018 - 13:27 par Thomas de misaine

» Kobaya in ze Med...
Sam 13 Oct 2018 - 22:29 par sylv1

» Izabel Pimentel
Mar 9 Oct 2018 - 17:42 par Thomas de misaine

» Question sur un chauffage d'appoint ...
Mar 9 Oct 2018 - 16:16 par damdam

Petites annonces

    Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Partagez
    avatar
    Vito _/)

    Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par Vito _/) le Mar 14 Oct 2014 - 23:18

    avatar
    Flora;)

    Re: Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par Flora;) le Mer 15 Oct 2014 - 8:53

    Merci pour l'info.
    Ramener l'équipage de 29 à 15, c'est radical ! Surtout que ceux qui seront virés auront du mal à se caser ailleurs, il ne restera plus que "Bateaux" et "Voiles Magazine".
    Déménager la rédaction de Paris à Rennes, c'est un problème pour les intéressés.
    Mais on peut aussi s'en réjouir, ils seront plus près des événements !
    avatar
    GG

    Re: Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par GG le Mer 15 Oct 2014 - 10:40

    C'est vrai que c'est un vrai problème.
    D'autant plus que les " survivants " auront à déménager à Rennes, ville charmante il est vrai, mais quand même !
    L'hypothèse catastrophique ou ces coupes sombres ne suffisent pas et que V&V soit obligé de déposer le bilan ?
    Les pauvres types, non seulement n'ont plus de boulot et de plus se retrouvent dans un ville, loin de leurs attaches antérieures et surtout loin des principaux bassins d'emploi, du moins dans la presse. . .
    Dure réalité que la situation actuelle.
    avatar
    arthur gordon

    Re: Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par arthur gordon le Mer 15 Oct 2014 - 12:09

    Oui, c'est bien ça le problème, on licencie froidement 50% du personnel dans des boites qui tournent pas si mal que ça. On peut s'attendre à du travail et des produits de qualité après ça...
    Dur dur pour les journalistes qui se retrouvent sans boulot.
    avatar
    Gradlon

    Re: Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par Gradlon le Mer 15 Oct 2014 - 12:44

    Voiles et Voiliers n'est pas encore à la côte et je lui souhaite de trouver la capacité à se ressaisir. Dans ce genre de métier on est pas que des salariés on est aussi des passionnés et j'ai de la compassion pour ceux qui perdent ainsi leur boulot.
    Dans le mauvais coup de vent que cette revue traverse, il n'y a pas une causalité mais plusieurs:

    • la crise généralisée de la presse papier et pour V&V sans doute une orientation vers le numérique mal négociée et qui a dû plomber les comptes
    • la crise de la plaisance elle-même que l'on tient à cacher. La presse nautique elle-même amplifiant ce déni.
    • une position de leader qui porte à une certaine arrogance et à une difficulté à se mettre en question face à la concurrence
    • un manque d'exigence sur les contenus, les articles de fond, les dossiers approfondis qui conduit à céder à la facilité de l'évènement et du sensationnel et à privilégier le spectaculaire.
    • un sens critique qui s'émousse vis-à-vis des professionnels qui financent la revue via les publicités. Les essais de bateaux sont quasi vides de contenus critiques par exemple.

    Lorsque les intérêts économiques des annonceurs prennent le pas sur ceux des lecteurs ce ne peut être que le début de la fin. J'ai le souvenir d'une page entière consacrée l'été dernier a un essai de tatane à la mode qui n'était pas du tout une pub.
    On ne peut pas reprocher à une revue de trouver aussi son financement par la publicité mais il doit y avoir un seuil au-delà duquel un lecteur ne veut plus payer "cher" ce qui pour lui est devenu un catalogue habillé par quelques articles.
    avatar
    bliss

    Re: Voiles et voiliers drossé à la côte ?

    Message par bliss le Mer 15 Oct 2014 - 13:15

    Tout a fait d'accord, ces revues où, pour trouver un article intéressant il faut acheter 10 pages de pub, sont des véritables catalogues des produits dérivés.
    Pareil que les revues pour femmes, pour un article sérieux, il faut slalomer entre 10 marques de parfum, 20 de cosmétique et 30 de amincissants.
    Il ne faut pas faire plus de trous dans la coque que le nombre de pinoches embarquées, après, ça coule doucement...

      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018 - 16:46