le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Confection lazy bag
Aujourd'hui à 0:45 par GG

» Le cap Horn des touristes...
Hier à 22:20 par arthur gordon

» retour à la Grande Bleue...
Hier à 21:10 par sylv1

» Rassemblement Trident et autres papi qui font de la résistance 2017
Jeu 25 Mai 2017 - 20:31 par Flora;)

» LIBERTAIRE, une vie de famille "autrement"... sur un Damien II
Jeu 25 Mai 2017 - 9:10 par Flora;)

» Des Cabanes Fleuries????
Mar 23 Mai 2017 - 22:29 par Vito _/)

» Une plateforme et une appli pour les observations en mer
Dim 21 Mai 2017 - 22:33 par arthur gordon

» Journée SNSM Marseillan
Dim 21 Mai 2017 - 18:48 par GG

» La survie expliquée aux enfants...
Sam 13 Mai 2017 - 23:50 par elpeyo

Petites annonces

    Saba 50

    Partagez
    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Lun 30 Mar 2015 - 13:46


    @arthur gordon a écrit:Jpla je ne t'envie pas, tu sais.
    Moi non plus... petit bateau, petits problèmes..
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Lun 30 Mar 2015 - 15:25

    D'accord avec Arthur, et qui va se taper la corvée de chiottes sur son Shabbat 50 ?
    Et je suis sur que si le bateau est de location, z'y prennent même pas les tickets resto !
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Lun 30 Mar 2015 - 15:29

    Celui de Kobaya est déjà plus raisonnable en taille.
    A part que la c'est couchette OU chiottes.
    VHF ou sondeur.
    crayon ou gomme, y a des choix à faire.
    Même le rasoir, le mec avait plus de place, il n'a pu embarquer que le gel à raser pirat
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Lun 30 Mar 2015 - 15:38

    Finalement si un jour je traverse la Mare,je préfère en Cata, mais le mien, un spécial Easy-Rider & Roll:

     
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 30 Mar 2015 - 16:02

    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Lun 30 Mar 2015 - 18:30

    Yoohoooo !  

    Faut que tu nous racontes tout ça jpla ! La Gascogne et tout. Dans un autre fil peut-être ?

    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Lun 30 Mar 2015 - 19:05

    @GG a écrit:Finalement si un jour je traverse la Mare,je préfère en Cata, mais le mien, un spécial Easy-Rider & Roll:

     
    Je savais pas que Billy Gibbons faisait du bateau... Cool
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 30 Mar 2015 - 22:10

    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Lun 30 Mar 2015 - 22:40

    Je ne t'envie pas, tu sais : le soleil qui brûle la peau, des forêts entières de troncs échevelés, du sable dans le sandwich qui craque sous la dent, des touristes partout...
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Mar 31 Mar 2015 - 0:20

    Et les moustiques 
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mar 31 Mar 2015 - 7:05

    avatar
    heros de l'amer

    Re: Saba 50

    Message par heros de l'amer le Mar 31 Mar 2015 - 7:21

    @jpla a écrit:
    c'est où ? ça ressemble un peu à la plage à las palmas à gauche de la marina, sauf que les fois où j'y suis passé y avait des bateaux au mouillage.
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Mar 31 Mar 2015 - 8:39

    Oui, ce n'est pas la promenade El Molinar à Palma ?
    C'est vieux pour moi tout ça.
    Ce qui est certain, c'est qu'un aéroport avec des inscriptions en Allemand en tête, suivi de l' Anglais et de l' Espagnol, on ne peut être qu'à Palma
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mar 31 Mar 2015 - 10:40

    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mer 1 Avr 2015 - 19:06

    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mer 1 Avr 2015 - 19:11

    Voilà.
    Ça, c'est fait.
    Je vais répondre à vos questions.
    Et vous faire part de quelques-unes de mes réflexions, interrogations, conclusions, ou points de vue à l'issue de ce petit voyage sur la mer.
    À bord d'un VRAI Saba 50.

    À tout de suite.
    Ou à demain.
    jp.


    Dernière édition par jpla le Mer 1 Avr 2015 - 23:13, édité 1 fois
    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Mer 1 Avr 2015 - 19:33

    Ok on patiente ! Mais fais vite !
    avatar
    Lagadu

    Re: Saba 50

    Message par Lagadu le Mer 1 Avr 2015 - 20:35

    Chouette :bra:  JPLA, tâche de bien allécher tout le monde pour qu'ils se décident à venir vérifier d'eux même ici
    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Mer 1 Avr 2015 - 21:08

    @jpla a écrit:
    À bord d'un VRAI Saba 50.

    Alors ? Ca y est ?  T'as fait le chèque ??
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mer 1 Avr 2015 - 23:14

    Un voyage en avion peut aussi être un voyage de mer.

    Hier, très tôt.
    Dans la nuit encore noire.
    Les lumières de Fuertaventura et Lanzarote apparaissent sitôt que la machine prend de l'altitude.
    Plus tard, dans les rougeurs de l'aube naissante se dessine, ténue mais distincte, la sky-line de l'Atlas Marocain.
    Puis la côte marocaine.
    Et le golfe de Cadix qui se resserre dans le lointain jusqu'à la petite ouverture de Gib.

    Sous l'avion, le reflet du soleil au sol fait plusieurs milles de large.
    Dans la lumière réfléchie, des dizaines de tâches noires, autant de cargos qui convergent vers Gibraltar ou s'en éloignent en éventail.
    À leur arrière, toujours un sillage ; ça m'a fait penser à vous !

    Touché la côte espagnole près les installations portuaires de Huelva (j'ai vérifié sur une vue aérienne) avec partout autour des centaines d'hectares de serres où sont produites les tomates et les concombres à votre disposition dans votre super-marché.
    Au fond, la Sierra Nevada avec... de la neige dessus.

    Splendide.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mer 1 Avr 2015 - 23:46

    @heros de l'amer a écrit:


    ... la plage à las palmas à gauche de la marina, sauf que les fois où j'y suis passé y avait des bateaux au mouillage.

    Bravo heros de l'amer.
    C'est bien celle-là.

    Et encore, je vous ai épargné ça jusqu'à maintenant.
    Je la laisse en assez grand.
    Pour que vous puissiez bien y découvrir les activités qui y sont conduites...

    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 0:02

    Ou comment concilier des intérêts divergents et contradictoires.
    Comment marier l'industrie et le tourisme.
    Un problème de fond somme toute bien classique.
    Et bien.
    En plein milieu d'un grand port de commerce/chantier naval, ou plutôt tout au fond, on grille le mouillage que tu as connu et on y installe une plage.
    Avec tout ce qu'il faut pour  accueillir le public ; la photo du dessus en apporte le témoignage.

    Ceci dit.
    Nous y avons assisté depuis notre quai à un entrainement match-racing.
    Le 2 vire pour se dégager.
    Le 1 vire sans attendre pour couvrir/marquer.
    Virement sur virement, des dizaines, et sans délai.
    Des minots sur des Lasers, il m'a semblé.
    Un garçon contre une fille.
    Vainqueur la fille.
    Très beau.
    avatar
    heros de l'amer

    Re: Saba 50

    Message par heros de l'amer le Jeu 2 Avr 2015 - 8:53

    autant ton message de 23:14 invite à la rêverie et au voyage, autant celui de 0:02 me rend nostalgique du temps passé, le temps où quand on allait se balader en ville on quittait les bateaux au mouillage avec les annexes qu'on laissait sur la plage, sans surveillance.
    d'accord pour le point positif, les ptits jeunes canariens qui peuvent faire de la voile en plein centre ville c'est très bien, mais supprimer un mouillage qui était très fréquenté ? Ils se mettent où ceux qui ne veulent pas avoir à payer une marina (par choix ou par nécessité), ou qui ne peuvent pas y entrer parce que c'est complet (pendant l'ARC) ?
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 13:49

    Lundi, lorsque à l'ouverture Christophe a filé à la capitainerie pour les formalités, j'ai pensé qu'il allait revenir avec un ticket à 250.
    Je vous rappelle que le Saba 50 c'est 14,98 par 7,99.
    Alors ?
    Un 120 m2 au sol ?
    Pour 3 nuits dans la marina de Las Palmas - Gran Canaria ?
    ...
    ...
    ...
    Ben, 75 roros !
    Oui, pour les 3 nuits de lundi à Jeudi.

    Aux dires de Christophe, la cause en est à une taxe/forfait/sais pas quoi autour de 150 qui vient de disparaître.
    Solde à 75.

    Il y a un an, il y avait encore des bateaux au mouillage, la plage n'était pas spécialement aménagée (pistes cyclables nouvelles pour y accéder), la marina était plus chère et il y avait toujours de la place.
    Là, la marina était quasi pleine.
    Nous avons fait faire la révision 50 heures des moteurs, Philippe a acheté un méga-moulinet avec lequel il va sortir des pièces de 100 kilos, une location de voiture, et nous avons fréquenté le Sailor's Bar pour faire du Wireless Fidelity.
    Les autres équipages à l'escale n'ont sans doute pas fait moins.

    Donc, c'est une option de gestion des autorités locales.
    OK.
    Pour ceux qui cherchent un mouillage, c'est plus loin (pas vu un seul, c'est vrai).
    Lorsque l'ARC débarque, la place est sur OFF et c'est plus loin pour tous les autres pendant 3 semaines.
    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Jeu 2 Avr 2015 - 18:51

    Mais il est à qui ce Saba ? C'est un convoyage ? Laughing Ne me dis pas que tu es copropriétaire ! Sinon on va débouler voir la bête.
    avatar
    tribal

    Re: Saba 50

    Message par tribal le Jeu 2 Avr 2015 - 19:34

    @arthur gordon a écrit:Mais il est à qui ce Saba ? C'est un convoyage ? Laughing Ne me dis pas que tu es copropriétaire ! Sinon on va débouler voir la bête.

    Vous allez rien débouler du tout; z'avez pas arrêté d'en dire du mal; alors que moi....

    Jpla, j'arrrrivvvveeeee !
    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Jeu 2 Avr 2015 - 19:50

    On veut le voir pour voir si on a bien fait de critiquer ou pas.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 20:26

    @arthur gordon a écrit:Mais il est à qui ce Saba ? C'est un convoyage ?

    Le bateau appartient à Dream Yacht Charter.
    Une société de location qui opère sur la planète entière.
    La réception (dernier chèque) a eu lieu à La Rochelle trois jours avant notre départ.

    Le bateau va à Tortola, Iles Vierges Britanniques, dans le Nord des Petites Antilles où il sera tenu à disposition des clients qui consentiront à l'emprunter moyennant une petite contribution financière hebdomadaire dont nous avons parlé plus haut.
    Une page DYC/Tortola sous ce lien.

    Ce Saba 50 est équipé au standard américain.
    En particulier pour ce qui concerne le système électrique qui y est monté en 110 V.
    Nous nous étions tous procurés des adaptateurs de prises du format US vers le format Europe pour y brancher nos computers, tablettes, smartphones et autres modernités dont nous ne manquions pas. En sortie des adaptateurs, la tension reste à 110 V ; mais tous les chargeurs de ces appareils (compris les vôtres) acceptent le 110 en entrée.
    Il sera donc loué à des citoyens US essentiellement.

    Christophe est convoyeur/livreur professionnel.
    Il conduit donc le bateau de La Rochelle à Tortola.
    Et le bateau doit être livré "comme neuf" ; j'y reviendrai.
    Christophe, je vous en ai parlé l'été dernier dans ce fil.
    Il a une belle carrière (si ce terme peut être employé) dans le nautisme derrière lui, avant dans la course au large, et peut-être vous raconterai-je une ou deux histoires remontant à la grand époque.

    Christophe a une cour.
    Et j'en fait modestement partie.
    Ce qui explique ma présence à bord de ce Saba.
    Plus sérieusement, Christophe est très assidu à tout ce qui est météo, navigation, et logiciels se présentant comme l'une des solutions à la pratique de ces disciplines.
    Il est en relation avec une demi-douzaine de développeurs d'applications.
    J'ai aussi de l'intérêt pour ces solutions et je suis en relation avec deux ou trois développeurs.
    Nous testons ces softs.
    Lui beaucoup depuis la mer, moi beaucoup depuis la terre.
    C'est là le lien.

    -----

    Christophe a un blog public, là :
    http://grandescroisieres.blogspot.fr/

    Ils devaient repartir aujourd'hui jeudi.
    De ce pas, je lui passe un SMS sur son tél. sat. Iridium (c'est gratuit pour lui et pour moi).
    Pour lui dire qu'il manque un chapitre "Las Palmas" sur le blog.


    Dernière édition par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 22:02, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 20:30

    @arthur gordon a écrit:On veut le voir pour voir si on a bien fait de critiquer ou pas.

    Soyez patients.
    Je vais vous en dire tout le bien qu'il est possible d'en dire.
    Et vous dire tout le mal qu'il mérite que l'on en dise.


    @tribal a écrit:Jpla, j'arrrrivvvveeeee !

    Je t'entends, tribal.
    avatar
    Lagadu

    Re: Saba 50

    Message par Lagadu le Jeu 2 Avr 2015 - 21:26

    @jpla a écrit:

    Le bateau appartient à Dream Yacht Charter.
    Une société de location qui opère sur la planète entière.
    La réception (dernier chèque) a eu lieu à La Rochelle trois jours avant notre départ.

    Le bateau va à Tortola, Iles Vierges Britanniques, dans le Nord des Petites Antilles où il sera tenu à disposition des clients qui consentiront à l'emprunter moyennant une petite contribution financière hebdomadaire dont nous avons parlé plus haut.


    ...
    Bien, alors le visu "saba" c'est un "one way" Tortola / Moustique via la Martinique où je me charge de vous recevoir.

    Pour l'aller vous avez sans doute intérêt à partir de Londres direct pour les BVI, pour le retour possip' via Fort-de-France "Aimé Césaire" et là encore s'il y en a qui veulent jouer les prolongations..
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Jeu 2 Avr 2015 - 21:49

    Avec l'appli Satway, sous Android...




    Tout en minuscule, sans ponctuation ni accents, sans caractères spéciaux, et en concis, c'est toujours mieux.
    Encore 60 caractères offerts.
    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Jeu 2 Avr 2015 - 23:00

    euh... vu la date, je me demande quand même si c'est du lard ou du cochon... d'avril !
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Sam 4 Avr 2015 - 16:59

    Vous savez pourquoi nous nous sommes gelés comme on ne le suppose pas, à La Rochelle ?
    Mais aussi dans le golfe de Gascogne ?
    Et même jusqu'à la latitude de Porto ?

    Le vent de Nord-Est qui a donné pendant toute la période n'y est pas pour rien, c'est vrai.
    Le montage électrique en 110 V ne simplifie rien puisqu'il ne nous était pas possible de nous plugger au quai, ni à La Rochelle, ni à Las Palmas d'ailleurs.
    Mais il y a une autre raison.

    Telle qu'elle m'a été rapportée ; les représentants de l'acheteur et du vendeur échangent :
    " - Vous avez pas mis la clim sur ce bateau ?
    - Non, il n'y en a pas.
    - Mais elle devrait y être !
    - Ah bon, comment ça ?
    - Ya la clim sur tous à Tortola.
    - Alors, voyons le bon de commande.


    - Alors, il dit quoi le bon de commande ?
    - Ben, regarde, l'option n'est pas cochée !"

    Donc, nous nous sommes glacés les c……s pendant une petite semaine parce que un c.n a oublié de cocher une case sur un bon de commande !
    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Sam 4 Avr 2015 - 19:55

    Hein ?! Même pas moyen de faire une flambée dans la cheminée du carré...? 
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Sam 4 Avr 2015 - 23:53

    J'en ai une autre dans le genre.

    " - Le dessal, vous l'avez mis en service ?
    - Oui, c'est fait."

    Nous n'avons pas eu besoin de beaucoup d'eau pour rallier Las Palmas.
    Mais lorsque Christophe, au large du Portugal, a voulu s'assurer du bon fonctionnement de la machine en prévision de la seconde partie du voyage plus ou moins deux fois plus longue, il a trouvé un passe coque dont la poignée était bien présente, mais pas montée.
    Ça, c'est rien.
    Lorsqu'il a ouvert la vanne, les filtres ont pissé de l'eau partout ; ils n'étaient pas serrés.
    Et lorsqu'il a pensé que ça pouvait marcher, il a fallu se rendre à l'évidence, l'eau douce produite était directement renvoyée dans le circuit saumure.
    Bref, boulonné à la coque, mais pas vraiment mis en service le dessalinisateur.

    Clément et Christophe ont passé des heures, la tête en bas dans la cale moteur de la coque bâbord, à faire leur possible pour mettre en service le truc.

    In fine, la pompe 70 bars a envoyé la purée dans une vanne conçue pour en supporter 5.
    Dessal définitivement sur OFF.
    Réparation pas possible à Las Palmas ; la pièce ne pouvant arriver à temps.
    Ils feront sans dessal jusqu'à Tortola.

    Et alors ?
    Comment il vont faire la vaisselle ?
    Ben, à l'ancienne.
    À l'eau de mer.
    Le problème, c'est que ce bateau ne propose pas de circuit eau de mer à bord. Pas de robinet eau de mer sur l'évier.
    Ils vont donc faire la vaisselle au seau.
    Vraiment à l'ancienne.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Dim 5 Avr 2015 - 0:20

    D'une manière générale, les bateaux ne sont (presque) jamais prêts lorsque le convoyeur en prend possession.

    Là, les mouillages n'étaient pas à bord, fallu aller les chercher et les charger/gréer.
    Pas de harnais, fallu les acheter. Du bout de manœuvre aussi.
    Pas de lignes de vie.
    Une balise de tracking dans son carton, nous l'avons montée. À Las Palmas, nous n'avions toujours pas les codes (identifiant/password) pour savoir si la balise suit bien le bateau.
    J'en oublie.

    Nous avons aussi chargé tout un tas de matos, des matelas et des coussins, une pleine cabine à ne plus pouvoir y loger le plus petit et le plus étroit marin possible.
    Des choses qui vont sur un bateau parti quelques semaines plus tôt.

    Enfin, il faut protéger le bateau ; il doit être livré comme neuf, j'ai dit.
    Christophe a acheté de la toile cirée à carreaux rouges, du collant de chantier orange, il a trouvé du papier bulle et nous avons posé tout ça presque partout où nous pensions que ça pouvait raguer, cogner.
    Le gaz a été couvert de papier alu.
    Bien sûr, pas déplié les coussins du salon N°7 dans lequel nous avons vécu, ni les emballages des matelas.
    Petite consolation.
    Le bateau était livré avec draps, taies d'oreiller, oreillers, serviettes de bain et nous en avons fait usage ; ils feront une grande lessive à Tortola.

    Ainsi sont les petites choses de l'industrie nautique.
    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Dim 5 Avr 2015 - 9:43

    excuse-moi JPLA, je n'avais pas tout saisi, et sur le coup j'ai cru à un gag ! Rolling Eyes

    En fait tu as été équipier lors d'une partie d'un convoyage d'un SABA 50 de charter destiné aux Antilles, en faisant La Rochelle - Las Palmas.

    j'ai bon, là ?
    avatar
    GG

    Re: Saba 50

    Message par GG le Dim 5 Avr 2015 - 10:06

    Rectification Kobaya, l' ami JPLA n'a jamais dit que le bateau n'est pas à lui !
    Va savoir ?
    Un bon investissement pour le charter Etatsunissien aux z'antilles  sunny
    Il faut bien faire quelque chose avec son argent et prévoir sa retraite
    avatar
    Vito _/)

    Re: Saba 50

    Message par Vito _/) le Dim 5 Avr 2015 - 10:50

    Ce prix là pour un bateau même pas fini, je dis foutage de gueule...
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Dim 5 Avr 2015 - 21:50

    @kobaya a écrit:... je n'avais pas tout saisi...

    J'ai même pensé que tu ne savais plus lire.
    Ou que la notion de temps t'était devenue étrangère.

    J'ai ouvert ce fil le 23 février.
    À un moment où j'ai pensé, que, peut-être...
    Et en prenant la précaution de ne pas vous le dire directement ; même si quelques indices discrets étaient dispersés ci et là dans les textes où les réponses aux questions posées.
    Bien joué, non ?

    De là à faire un plan 1er avril dès le 23 février, ya un monde.
    Je sais que j'ai un bon sens de la mise en scène, mais j'ai aussi mes limites.
    Mais ta lucidité nouvelle me conduit à t'accorder pardon.


    @GG a écrit:... JPLA n'a jamais dit que le bateau n'est pas à lui...

    Ce serait possible.
    Là, c'est DYC qui est le proprio, de ce que j'ai compris.
    Mais ces sociétés de location prennent aussi des bateaux en gérance.
    Ça se fait dans les DOM FR.
    Tu t'achètes un bateau à la Guadada ou à la Martiti, GG, et tu le confies à une agence pour qu'elle en assure l'exploitation.

    Bien sûr, l'achat se fait en défisc.
    Ce qui te permet de maximiser le rendement de l'invest.
    Faut bien aider à vivre nos porte-avions à travers le monde.
    Et redonner un peu de baume au cœur aux plus aisés d'entre nous écrasés et anéantis par l'impôt que nous sommes.


    @Vito _/) a écrit:... un bateau même pas fini...

    Je ne pense pas, sans être sûr, que ce soit une politique qui vienne de la tête.
    Auquel cas les citoyens de la ville de La Rochelle auraient du souci à se faire.

    Je pense plutôt que tout le monde sait une chose.
    Le skipper ne partira pas en mer sans avoir fait une série de vérifications.
    Alors, ça laisse filer.
    Je trouve ça bien malheureux, mais ça se passe souvent comme ça.
    Ya pas le mouillage, on va le chercher.
    Sans trop s'inquièter du pourquoi le mec qui devait mettre le mouillage à bord ne l'a pas fait.
    Ou pourquoi le représentant du propriétaire a signé le bon de réception alors que le mouillage, vendu avec le bateau, n'était toujours pas à bord.

    Pour le dessal, c'est plus sévère.
    Le type qui a dit à Christophe que le dessal était bien entré en service savait que le dessal n'était pas en service.
    Il savait aussi que Christophe ne le testerais pas dans le bassin des chalutiers ; l'Hermione y fut-elle à quai, ya un peu trop de gaz-oil en mélange.
    Bon.
    L'Iridium, ça sert aussi pour envoyer des mails.
    Il semblerait que quelques échanges téléphoniques s'en soient suivis entre le client et le chantier alors que nous étions toujours en mer.
    Peut-être.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Dim 5 Avr 2015 - 22:02

    Pour l'eau de mer à bord, ils ont trouvé une solution...

    "Allez, branchement du tuyau à la sortie d'une pompe de toilette (les WC électriques, finalement ça peut servir), le tout ramené à la cuisine et le tour est joué. Je n'attends plus que le beau temps et une eau un peu plus chaude pour utiliser le système comme douche..."

    Aujourd'hui, ici.
    avatar
    Lagadu

    Re: Saba 50

    Message par Lagadu le Dim 5 Avr 2015 - 22:19

    Bon tout ça c'est pas trop grave finalement Cool 

    Le canot' il va de toute façon arriver à Tortola à la fin de la saison ce qui laissera tout le temps au chantier pour faire (faire) les corrections nécessaires suite aux tests fait par le convoyeur pendant le trajet et la saison prochaine (fin novembre / début décembre 2015) les clients US auront un truc au petit poil pour naviguer dans les BVI.

    Une question reste en suspends : après cette première partie de Transat, JPLA, tu encourages toujours nos amis à venir le tester par eux-même dans le coin ?

    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 6 Avr 2015 - 8:45

    @Lagadu a écrit:... à Tortola à la fin de la saison ce qui laissera tout le temps au chantier pour faire (faire) les corrections nécessaires suite aux tests fait par le convoyeur...

    ... tu encourages toujours nos amis à venir le tester par eux-même...

    C'est ça, Lagadu, la mission du skipper est aussi celle d'une expertise en vue de lister tout ce qui devra être revu et qui le sera.
    Ce sera mieux que de prendre les réclamations des premiers clients.

    Je n'ai encore rien dit du bateau. Je vais le faire. Quelques instants de patience.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 6 Avr 2015 - 8:49

    Une précision "prix du port" à Las Palmas, par Christophe.

    "Las Palmas, c'est comme d'habitude, avec quand même une bonne nouvelle pour les plaisanciers : la fameuse taxe sur les phares et balises est à nouveau calculée au nombre de jours, du coup c'est moins cher, nettement moins cher même, 70 € pour 3 nuits, un cata de 50'."
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 6 Avr 2015 - 20:21

    C'est bien de rincer l’essentiel à l'eau douce et chaude tous les jours ?
    Oui !
    C'est bien.
    C'est bien de se faire les cheveux au shampooing, toujours à l'eau douce et chaude, à mi-traversée ?
    Oui !
    C'est très bien.
    Bon.
    Je laisse à chacun le soin de déterminer quel est son essentiel personnel.

    Mais ça a un prix.
    En argent bien sûr, un coût, puisque c'est à la fois du matériel et aussi de l'énergie consommée. Sur le Saba 50, cette énergie là, c'est tout fuel.

    Quand bien même le coût financier de ces choses n'aurait que peu d'importance pour vous, il y a autre chose dans le prix, une sorte de servitude, et même ce que certains considéreront comme une nuisance.
    Quoi ?
    Le groupe électrogène !
    Le tarif c'est une heure toutes les trois heures.
    Ben oui, le pilote pour un bateau de 17 ou 18 tonnes en charge et sur des rails (cata), l’immense frigo qui m'a paru fort peu isolé (les portes en inox sont gelées) et dont on a le sentiment que son compresseur tourne presque tout le temps, le congélateur, ce sont là les gourmands.

    Si vous n'aimez pas le groupe, vous pouvez faire tourner les moteurs ; ils ont aussi chacun leur alternateur.
    Vous avez donc le choix.
    Et les moteurs, j'ai dit il y a un mois que c'était deux fois 55 CV, non, nous c'était deux fois 75 CV.
    Un moteur de 75, ça fait de l'eau chaude pour la douche ; c'est ça qui est bien.
    Pour ceux qui préfèrent le groupe électrogène, pas grave, il y a des résistance électriques dans les ballons d'eau chaude.

    Bien sûr tout ça est un peu insonorisé.
    Mais vous l'entendez le groupe, et le moteur aussi surtout si celui qui tourne est celui logé dans la coque où vous dormez.
    Ça donne un peu le sentiment que l'on fait de la voile au moteur !

    -----

    Il existe un bateau, un grand cata comparable au Saba 50, chez je ne sais plus quel constructeur qui présente les caractéristiques suivantes en terme de production électrique :
         - Les alternateurs par défaut propres à chacun des deux moteurs ; ça fait donc déjà deux,
         - Des "Mastervolt", Rolls des alternateurs de marine, montés sur l'arbre moteur dédiés à la charge des parcs batteries de chaque coque/moteur ; donc quatre alternateurs à ce stade,
         - Un groupe électrogène aussi ; total cinq alternateurs à bord !

    Très XXème siècle ces bateaux, non ?
    Un temps ou tous considéraient que l'énergie était pléthorique et bon marché.
    Ce sera nécessairement différent au XXIème.
    Nécessairement peut-être.
    avatar
    kobaya

    Re: Saba 50

    Message par kobaya le Lun 6 Avr 2015 - 21:08


    Une alternative peu coûteuse, en argent comme en énergie... Wink
    avatar
    arthur gordon

    Re: Saba 50

    Message par arthur gordon le Lun 6 Avr 2015 - 22:19

    Oui, cette douche serait parfaitement adaptée au saba : une fois l'eau surchauffée on la fout dans le congélo pour vite refroidir l'eau brûlante qui, vous le savez, est trop dangereuse pour la peau. Laughing
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 6 Avr 2015 - 23:00

    Après la douche, la cuisine.
    Je ne résiste pas à vous remettre la photo.
    Ceux d'entre vous qui vivent dans un 35 m2 à Paris ont moins...





    Un four, un Eno (celui de la photo, au fond).
    Sans chaleur tournante, et sans sonde de température pour rôtir à point.
    Bien pour 4.
    Totalement sous-dimensionné pour 12.
    Il y a probablement des cantines partout à Tortola.
    Nous n'avions pas de micro-onde (sur la photo non plus) ; il se loge au dessus du four (connecteur élec dispo).

    Quatre feux à gaz.
    Bien pour 6/8.
    Juste pour 12, je pense.

    Le plan de travail, au milieu, c'est le frigo.
    Deux très grands tiroirs.
    Et un congel à peine moins volumineux (premier plan, droite de la photo).

    Un évier deux bacs, plutôt grands.
    Pas d'eau de mer dispo ; sauf bricole pour tirer l'eau d'une pompe WC élec jusqu'à la cuisine...

    -----

    Alors.
    Une cuisine pour faire quoi ?
    Des choses comme ce qui suit !


    Fruits du bateau sur lit de crème pâtissière...




    Gâteau de courge Butternut...




    Tourte aux légumes d'été et au thon.
    Le thon ?
    Sa boite !
    Ils n'ont fait les premiers thons que le WE de Pâques...




    Rôti de bœuf, patates forestières, et petite mâche...




    Blinis chiffonnade de saumon...




    Pâtes au foie gras avec leur sucrine...




    Et quelques autres choses non documentées.
    La spécialité du skipper ?
    L'osso bucco pour ce qui vient du super-marché.
    Pour les choses de la mer, c'est carpaccio, mi-cuit, Tahitienne.
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Lun 6 Avr 2015 - 23:20

    Et ça, c'est quoi ?




    Un bain-marie d'huile de tournesol.
    Dedans, c'est le roulement à billes du moulinet !
    avatar
    jpla

    Re: Saba 50

    Message par jpla le Mar 7 Avr 2015 - 23:43

    Une photos expliquées en quatre plans successifs...




    1 - Au premier plan, le papier d'aluminium qui couvre le 4 feux gaz ; il faut (presque) tout protéger. S'en est pas à l'obsession, mais c'est un souci premier.
    Plein vent arrière, la GV est bordée petit largue pour que le creux de la toile ne rague pas contre les barres de flèche du mât. Et personne n'a prévu que le voilier ajoute des empiècements martyrs dans les zones de la GV qui, nécessairement, vont porter sur le gréement lorsque les touristes vont mettre à la voile.

    2 - Juste derrière, contre la vitre, une partie du garde-manger.
    Tout à gauche, une caissette noire où sont stockées épices et condiments, la farine, le sucre, devant des citrons verts orientés "Morito", les cocos de l'été dernier, échalote, ail, la butternut, pistaches, et le sac à droite c'est le pain.
    Tout cela est posé là, sans soin ni précaution particulière et sans protection, et ça ne bouge pas.
    Un catamaran, ça navigue à plat !
    Je sais, les médisants vont rétorquer qu'un catamaran ça ne navigue que à plat ou à l'envers du plat.
    À l'instant de la photo, c'est le petit matin après la troisième nuit de mer. Le vent moyen s'est tenu à 25 et 30 nœuds pendant toute la période (6 et 7 Beaufort) et tout est toujours en place.
    Christophe pose son iPad, son Iridium et tout le reste pareil.
    J'ai joué le diable.
    Dans ma cabine perso et ma salle de bain perso, j'ai délibérément posé une bouteille d'eau sur la résine lisse (façon émail) de mon lavabo.
    À l'heure de la photo, elle n'avait pas encore bougé.
    Quelques heures plus tard, nous allons prendre un vrai 8 Beaufort, la mer va grossir, et il va y avoir une vraie grosse embardée. Cette fois, yaura deux ou trois trucs qui vont voler à travers la nacelle et ma bouteille d'eau va aller au sol dans ma salle de bain.
    C'est tout.
    Un catamaran, ça navigue vraiment à plat.

    3 - Juste dehors, un tout petit morceau de l'appareil propulsif vélique.
    C'est un barber-hauler ; c'est utile pour fermer/ouvrir la chute du génois (ou d'un foc, ou pour brider un spi).
    Mais cet équipement n'est pas indispensable si le bateau dispose d'un rail/chariot d'écoute de génois bien placé lequel remplit la même fonction.
    Là, le barber-hauler fait de la voile. Mais ce barber-hauler fait aussi de l'avion. Trois ou quatre fois par an, il prend de l'altitude parce qu'il fait partie de l'équipement perso de Christophe.
    Et si Christophe a besoin de traîner du bout et de l’accastillage, c'est parce que souvent il en manque à bord.
    Ce troisième plan de la photo, je vous le sers comme une mise en bouche. Il préfigure ce que je vais vous raconter sur le gréement de ce Saba 50.

    4 - Dans le lointain, un tombé juste au Nord du Cap Finisterre.

      La date/heure actuelle est Sam 27 Mai 2017 - 8:15