le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Marseille Rosas.
Aujourd'hui à 0:42 par Chacha3

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Hier à 20:19 par tribal

» Hola
Hier à 10:45 par kobaya

» Rassemblement Trident et autres papi qui font de la résistance 2017
Hier à 7:51 par GG

» Arome HD, à voir...
Mar 27 Juin 2017 - 22:49 par arthur gordon

» Mini transat
Jeu 22 Juin 2017 - 22:59 par Romuald

» œil de pie, de pintade ou de balbuzard ?
Lun 12 Juin 2017 - 11:32 par GG

» Confection lazy bag
Mar 6 Juin 2017 - 19:15 par lepilori

» Le cap Horn des touristes...
Lun 5 Juin 2017 - 21:29 par GG

Petites annonces

    les transportables habitables

    Partagez
    avatar
    jiceay

    les transportables habitables

    Message par jiceay le Mer 28 Jan 2015 - 11:32

    Je reprend ici pour ne pas me faire gronder par A Gordon  
     Les bateaux à teugue .
    En fait je pense que pratiquement "tous" les petits voiliers transportables de 5.3 m à 6 m sont structurés de cette façon. En effet pour les bateaux de moins de 2m de large à pas beaucoup plus, l'archi n'a pas trop de solution pour faire assoir 2 personnes face à face dans le carré le dos appuyé contre le bordé.
    Le magnifique exemple de JJ herbulot le CORSAIRE
    Lui, c'est mon ancien bateau

    [img][/img]
    avatar
    Flora;)

    Re: les transportables habitables

    Message par Flora;) le Mer 28 Jan 2015 - 17:33

    Tu as un faible pour les coques rouges, je vois !
    Mon premier bateau, un Rêve de mer, avait aussi une coque rouge, c'est beau sur l'eau et on les remarque de loin !

    Il est sur le ponton de l'école de voile, on dirait ?
    avatar
    GG

    Re: les transportables habitables

    Message par GG le Mer 28 Jan 2015 - 17:58

    @jiceay a écrit: Les bateaux à teugue .
    En fait je pense que pratiquement "tous" les petits voiliers transportables de 5.3 m à 6 m sont structurés de cette façon. 
    Dans ta pensée c'est parce que tu aimes cette configuration que tu as l'impression de ne voir " que " des bateaux à teugue.
    La réalité des faits est bien contraire, les bateaux à teugue sont peu nombreux, pas en nombre de constructions réalisées mais en modèles proposés.
    Même si, je te l'accorde, cette configuration dégage plus de volume habitable, mais au détriment de la circulation vers l'avant du pont.
    On ne peux pas tout avoir en moins de 20 pieds.
    Perso mon arthrose-polyarthrite-rhumatismes-sciatique-mollesse du genou me fait aimer mes passe-avant sur mon petit bateau de 6 M.
    Quand je vais sur le Flirt de ma fille je laisse aux d'jeuns les changement de voile et prise de corps mort, la marche est haute, et encore sur le Flirt il y a une sorte de demi-marche.
    Ce n'est pas le passage vers la proue le problème, c'est le retour vers le cockpit, dos à la marche, et guère que la bome pour t'assurer en cas de glissade.
    Bon, je sais, je fais  0 Tonnes 105 et j'ai dépassé l'âge canonique de sa moitié  

    Au fait, en aparté, bizarre ce terme d' "âge canonique" que l'on acquiert à partir du moment ou justement on n'est plus un " canon " du moins pour les critères de jeunisme actuel .

    Bon je sais j'm'égare, moi drunken

    Au fait (2) je trouve aussi que le rouge va bien aux petits bateaux  Very Happy
    avatar
    jpla

    Re: les transportables habitables

    Message par jpla le Mer 28 Jan 2015 - 19:21

    Une solution pour aller devant : une descente qui monte sur la plage avant !
    Depuis le carré vers la proue.
    Oui.
    Ça surprend.
    On pense à toute l'eau qui doit pouvoir rentrer lorsque l'on laisse la porte un peu ouverte.
    Ça existe sur des (gros) catas...
    avatar
    arthur gordon

    Re: les transportables habitables

    Message par arthur gordon le Ven 20 Fév 2015 - 21:49

    Mon prochain petit croiseur habitable

    22 pieds et pas de teugue.


    avatar
    jpla

    Re: les transportables habitables

    Message par jpla le Ven 20 Fév 2015 - 22:13

    À imiter la course, la croisière dérive, Arthur.

    Je conçois, pour un bateau contraint par la jauge à 6,50 mètres de long (les minis), que soient produits des efforts pour aller, toujours à 6,50 mètres, plus vite que l'on va généralement à 6,50 mètres.
    Raison, avec son mini, a joué l'élargissement à outrance, en particulier sur l'avant, pour gagner de la puissance.
    Ça a marché, il a beaucoup gagné.

    Sur un bateau de croisière, où aucune jauge ne vient contraindre le dessin, je crois qu'il ne faut jamais oublier que le premier facteur de vitesse d'un bateau c'est la longueur du bateau (vitesse critique).
    Avant la largeur.
    Il ne faut pas oublier qu'au XXIème la vitesse permettra d'échapper aux saletés dont on saura exactement où elles sont et où elles vont aller.
    La vitesse sera donc gage de sécurité, et de confort.

    De mon point de vue.
    La démarche de conception d'un bateau de croisière doit être inverse à celle qui a présidé au Révol 22.
    Concevoir les volumes où l'on vit, ou ceux qui sont nécessaires aux équipements techniques du bateau, pour le programme de navigation que l'on se fixe, pour le nombre de personnes qui embarqueront.
    Ensuite.
    Allonger le bateau autant qu'il est possible de le faire.
    Vers l'avant.
    Et vers l'arrière.
    Vive les enfants des ULDBs.
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: les transportables habitables

    Message par Romuald le Ven 20 Fév 2015 - 22:42

    A vrai dire lorsque j'évoque le rêvolution 22 je m'intéresse moins à sa capacité de vitesse en tant que croiseur hauturier qu'à ses qualités en navigation et son habitabilité. Car en effet ça reste un tout petit voilier et tu as raison très court pour être très performant.
    Mais ce n'est pas grave car du coup, ce qui fait sa force ce sont des performances plus qu'honnêtes pour un si riquiqui voilier, un confort de barre tout en douceur, un passage dans le clapot qui en a étonné plus d'un, des performances au prés correctes, un cockpit immense très ergonomique, un prix neuf presque accessible et bien sûr un volume intérieur exceptionnel.
    Non, mais moi je l'aime bien. Je peux pas être très objectif.
    Je suis en partie d'accord avec toi pour ce qui concerne la vitesse qui peut permettre de s'échapper de la cagade. Et je ne ferai jamais une transat avec ce bateau. Il me semble plus adapté à un programme de croiseur côtier et pour de la nav semi hauturière.
    Alors, le débat serait : 50 000 € dans un Revol neuf ou 50 000 dans un grand croiseur hauturier d'occase.
    avatar
    jpla

    Re: les transportables habitables

    Message par jpla le Ven 20 Fév 2015 - 23:51

    Il est vrai, mes raisonnements sont toujours "hauturiers".
    Et des perspectives côtières peuvent conduire à des angles de vue bien différents.

    Ceci dit.
    Si tu l’achètes, ce 22, j'accepte de monter dessus le premier jour.
    Et même deux jours de suite car, au fond, je suis tout à fait curieux de voir et sentir comment ça marche un bateau comme ça.

      La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin 2017 - 5:50