le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Mots-clés

Derniers sujets

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Mar 25 Juil 2017 - 10:24 par jpla

» Arome HD, à voir...
Mar 25 Juil 2017 - 10:18 par jpla

» ???
Dim 23 Juil 2017 - 9:46 par GG

» Comment est votre bateau ?
Jeu 20 Juil 2017 - 21:10 par jean-paul7158

» Tri-thérapie
Mer 12 Juil 2017 - 19:04 par arthur gordon

» Je ne suis pas d'accord !
Sam 8 Juil 2017 - 18:58 par jean-paul7158

» Pour celles qui lisent l'anglais!!!
Sam 8 Juil 2017 - 18:53 par jean-paul7158

» coudre une voile
Jeu 6 Juil 2017 - 21:59 par GG

» Étang de Thau : des bébés hippocampes par centaines dans le port de Mèze
Jeu 6 Juil 2017 - 21:58 par arthur gordon

Petites annonces

    Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Partagez
    avatar
    Flora;)

    Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par Flora;) le Mar 14 Oct 2014 - 19:25

    pale
    Il est né seulement à 300 milles à l'Est de la Guadeloupe et vient de balayer les îles du Nord.
    Il y a plusieurs disparus parmi les gens de bateau s'étant réfugiés dans le lagon de St Martin !

    Il doit s'intensifier en remontant vers les Bermudes.

    J'ai simplement entendu ces infos à la radio.

    Animation radar où on voit bien l'approche très rapide à partir de dimanche 12hTU. 
    Peu de temps pour se préparer...

    http://andrew.rsmas.miami.edu/bmcnoldy/tropics/gonzalo14/Gonzalo_13Oct14_Martinique.gif

    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Mar 14 Oct 2014 - 20:03

    Il s'est développé très tard devant les Petites Antilles (58W 16N le 12 octobre).
    Il est rapidement monté en intensité.
    Deux jours plus tard il est au niveau 2 (le 14 octobre).
    Il va grimper à 4 devant les Bahamas.
    Passer sur les Bermudes à 3 ou à 2.
    Et se tenir à plus ou moins 1 jusqu'à Terre-neuve.
    C'est un gros.

    avatar
    Flora;)

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par Flora;) le Jeu 16 Oct 2014 - 20:19

     http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/19-20/video-cyclone-gonzalo-des-degats-considerables-a-saint-barthelemy-et-saint-martin_719755.html

    Je pense avoir reconnu Marigot Bay côté français de St Martin, où l'on mouille librement. Tous ces voiliers à la côte sont la preuve que l'alerte n'avait pas clairement été donnée, je pense, sinon ils seraient allés dans le lagon !

    Avec le cyclone passant au Nord, le vent a dû tourner Ouest, dont cette baie n'est pas abritée du tout.
    pale
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Ven 17 Oct 2014 - 0:16

    Toutes les personnes portées un temps disparues à St Martin et St Barthélemy, ont été retrouvées.
    Dépêche AFP reprise par la presse jeudi matin.

    -----

    Bon.
    Je suis loin de la Caraïbe.
    J'ai vu l'alerte pour ces deux îles sur le site de la NOAA une grosse demi-journée avant (la journée pour la nuit suivante).
    Clairement.

    Un bateau au mouillage est un bateau qui navigue.
    Enfin, c'est ce que j'ai toujours pensé.
    Et il est de la responsabilité du skipper d'aller chercher l'information pour savoir si son mouillage va tenir l'heure qui suit.
    Je ne suis pas certain qu'il appartienne au Préfet de la République d'aller toquer à la descente des bateaux pour dire que le vent se lève.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Ven 17 Oct 2014 - 0:23




    Il est en catégorie 4 ; c'est gros.
    Il devrait débouler plein sur les Bermudes en catégorie 3.
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Ven 17 Oct 2014 - 9:01

    Bravo pour le rappel sur la responsabilité de l'skipper
    Trop de monde qu'attend que l’autorité en pyjama et pantoufles frappe au panneau de descente pour signaler que l'ancre chasse, que les amarres sont usées, que le bateau est branche a la borne depuis des mois sans personne a bord, etc, etc, etc...
    avatar
    GG

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par GG le Ven 17 Oct 2014 - 9:25

    Dis donc, ton Gonzalito la, il ne lui viendrait pas l'idée de traverser l' Atlantique, non ?
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Ven 17 Oct 2014 - 19:57

    Le direct dans Sillages !
    C'est possible ?

    Un lien webcam sur les Bermudes...




    Edit :
    Le lien ci-dessus n'est plus le direct.
    Il renvoie vers un enregistrement fin de nuit 17 au 18 et matinée du 18.

    La webcam permanente est là...
    http://www.portbermudawebcam.com/


    Dernière édition par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 19:37, édité 1 fois (Raison : Edit)
    avatar
    Flora;)

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par Flora;) le Ven 17 Oct 2014 - 23:20

    Le ressenti par les gens aux Bermudes

    Dommage, j'ai regardé trop tard, il commence à faire nuit là-bas, on voit plus grand chose ! mais le bruit est impressionnant.

    C'est le 2e cyclone pour eux cette année, à peu de jours d'écart !

    Gonzalo est un catégorie 3 avec un oeil large de 35 milles et un vent moyen de 125 nm jusqu'à 45 milles alentour : Brrr ça fait froid dans le dos ! 

    On s'attend à ce qu'il commence en faiblir en faisant du NNE.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Sam 18 Oct 2014 - 9:25

    @Flora;) a écrit:... un vent moyen de 125 nm jusqu'à 45 milles alentour...

    Le GFS n'est pas un modèle spécialisé cyclones.
    Mais puisque j'ai ça sous la main.
    Et que, dans un autre fil, je vous ai fait des propositions pour réfléchir à "l'esquive cyclonique" comme une méthode de navigation ordinaire.

    Ici, à peu près, la plus grande largeur du système où la force du vent moyen est supérieure à 30 nœuds.
    Un diamètre de 350 NM où ça souffle en coup de vent et plus.
    Pour Gonzalo, à cette heure, juste au Nord des Bermudes...




    Alors.
    Pourvu que l'on dispose de la bonne information.
    De quoi est-il le plus facile de se sortir ?

    1) D'un cyclone tropical :
         - 350 NM de diamètre,
         - à 30 nœuds en périphérie et 130 nœuds au centre,
         - pendant 24 heures ?

    2) D'une dép. stagnante sur l'Atlantique Nord :
         - 1000 NM de diamètre,
         - à 30 nœuds partout, 40 localement,
         - pendant 10 jours ?

    Je viens de vous dire implicitement qu'il faut naviguer sur des bateaux capables de se tenir jusqu'au coup de vent en toutes circonstances, près du vent compris.
    Je sais.
    Ya plein de bateaux qui flottent sans supporter plus de 20 nœuds de vent.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Sam 18 Oct 2014 - 9:35

    @GG a écrit:... idée de traverser l' Atlantique, non ?

    Ben oui.
    Les restes.
    Mais pour aller te mettre dedans, il te faut appareiller avant midi !

    Bon.
    Les abers sont tellement délicieux que tu ne sauras sans doute pas t'en extraire pour un aussi modeste intérêt que de de cingler vers l'Irlande pratiquer une "anti-esquive".


    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Sam 18 Oct 2014 - 13:48

    La webcam proposée un peu plus haut.
    Quelques heures plus tard...




    C'est à Port Bermuda...




    Remarquez.
    Il semble que les liners 3 ou 4000 passagers, ça "esquive".
    Il n'y en avait aucun à quai hier soir.
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Sam 18 Oct 2014 - 16:23

    Change voilier 24 pieds contre liner 4000 passagers, faire offre 


    Dernière édition par bliss le Lun 20 Oct 2014 - 11:23, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 19:52

    Pour en terminer avec Gonzalo 1)

    Ici, le tout premier "Advisory" NHC-NOAA, le dimanche 12 octobre à 1:30 PM EDT (17h30 UTC)...




    Le cyclone est sur St-Martin 30 heures plus tard.
    L'advisory 6A en fait foi.
    Le 6A est le onzième avis pour Gonzalo...




    À cela, on peut ajouter la pré-alerte lorsque le futur système Gonzalo est signalé se développant au large de la Guadeloupe (les X en % sur la carte).
    Une petite journée.
    Bref.
    À St-Martin, plus de deux jours pour décider.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 19:57

    Pour en terminer avec Gonzalo 2)

    Appréciez la fiabilité des prévisions.
    En couleur, les courses définies/prévues par 6 modèles différents.
    En noir, la route effective (constatée) de Gonzalo.
    Appréciez le virage à droite du cyclone devant les Bahamas...




    Bref.
    Il suffit de savoir lire pour savoir esquiver !


    Dernière édition par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 20:16, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 20:01

    Pour en terminer avec Gonzalo 3)

    Comment esquiver une dép. trop., un cyclone, dans la région des Petites Antilles ?



    La chose va vous passer pile dessus...



    Partir à droite ou partir à gauche ?
    À gauche.
    De manière certaine.

    Vers la gauche, là sont les routes qui vous éloigneront le plus rapidement possible de la route du système auquel vous cherchez à échapper.
    Pour 3 raisons principales :
         - En partant à gauche, un large secteur de routes où vous êtes portant s'offre à vous (vers la droite, le secteur des routes possible est plus étroit).
         - Depuis le milieu de l'Atlantique, aux Antilles, le long de la côte Américaine, le cyclone fait du Nord, toujours. En partant à gauche, vous faites du Sud.
         - En faisant du Sud, vous vous rapprochez d'une zone où les cyclones ne peuvent plus exister. En dessous de 10° de latitude Nord (côte Venez), ya plus grand chose (plus de force de Coriolis).

    À privilégier, je pense, la route Sud-Ouest.
    Selon votre position par rapport au système, et les vents en présence, les routes Sud ou Ouest marchent aussi.



    Vous êtes déjà à gauche de la route du cyclone...



    Le raisonnement est similaire à celui juste au dessus.
    Du Sud-Ouest de préférence, du Sud, ou de l'Ouest.



    Vous êtes à droite de la route prévue pour le cyclone...



    Trop tard pour vous extraire de la chose par la gauche.
    Vous courriez l'immense risque de croiser la route du truc.
    Faut donc partir par l'autre côté, par la droite.

    Dans ce cas, l'étendue des possibles est plus étroit :
         - Le Sud vous est à peu près interdit ; vous seriez vent debout !
         - Faire route vers le Nord, au portant, peut être tentant. Mais cela revient à faire route parallèlement à l'hurricane. Et à le côtoyer plus longtemps. Avec le risque de croiser sa route lorsqu'il infléchira sa course vers l'Europe, plus tard. Très mauvais plan.

    La bonne solution, c'est de faire de l'Est !
    Je sais.
    Lorsqu'on arrive de Madère, des Canaries, ou du Cap vert, qu'on est un peu crevé, qu'on a la trouille cause la menace qui se présente, ça ne fait plaisir à personne à bord de repartir en sens contraire.
    Mais c'est la chose à faire.

    Dans le réel, il faudra peut-être mettre un peu de Nord dans sa route cause vent pointu, vers le Nord-Est.
    C'est acceptable si l'on revient vers l'Est dès que possible.



    Aussi...

    Ne prenez pas mon discours comme on doit considérer la Bible.
    Dans le réel, se présenteront beaucoup de circonstances particulières nécessitant adaptations.
    Je pense à Marc, dans le fil Esquive cyclonique, ou nous avons conseillé un "Z", et qui à la place a tout simplement choisi de mettre à la cape 24 heures.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Dim 19 Oct 2014 - 22:42

    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Lun 20 Oct 2014 - 10:33

     Grand merci pour l'analyse, du tres beau travail de stratège.
    J'avais une fois reçu le conseil suivant:
    Dans l’hémisphère nord, quand le baro chute aller vers tribord amures, si ça monte, bâbord amures, dans l'hemisphere sud, faire le contraire.
    Une fois tribord amures, on peut a voir 3 choix de route d'esquive:
    a l'E de la dépression, prés bon plein,
    au N de la dépression, portant,
    a l'W et au S, travers.
    ce raisonement un peu trop simple il serai utile dans le cas du Speedy Gonzalez?
     
    avatar
    arthur gordon

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par arthur gordon le Lun 20 Oct 2014 - 18:26



    EN CLIQUANT SUR CE LIEN (site de la NASA), vous trouverez de la doc sur Gonzalo : historique, belles photos, animations satellites, 3D, évolution... C'est pas mal. study
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Mar 21 Oct 2014 - 0:31

    @bliss a écrit:Dans l’hémisphère nord, quand le baro chute ... ... ... utile dans le cas du Speedy Gonzalez?

    Oui.
    Mais non.

    Si, au milieu de l'océan, je n'avais vraiment rien d'autre à ma disposition, je ferais certainement des petits dessins dans un coin du livre de bord pour essayer de découvrir par où il est préférable que je file.
    Des "recettes" comme celle que tu proposes, il en existe toute une batterie et nous en avons tous entendue une en déambulant sur les pontons.

    Mais non parce que.
    Ces trucs de vieux marins présupposent généralement que les dép. sur l'Atlantique Nord circulent d'Est en Ouest et que ces dép. sont des systèmes circulaires avec lignes isobares concentriques.


    Plus haut, j'ai bien pris la peine de vous proposer une technique d'évitement pour un cyclone tropical circulant au voisinage des Petites Antilles avec une route SE --> NO.

    Mais entre Bahamas et Bermudes, c'est plutôt ça...




    Et à Halifax ou Terre-Neuve, c'est ceci...




    Ensuite.
    Gonzalo, et tous les cyclones tropicaux, sont toujours très circularo-concentriques.
    Mais les dépressions ordinaires ne le sont à peu près jamais.
    Un simple talweg suffit à mettre en échec le raisonnement... trop simple dans un tel cas.
    Et on trouve des dépressions avec des formes... improbables.

    Sur ce sujet, me vient à la mémoire un vieux fil de qualité de chez les voisins, avec des intervenants de haute tenue dont au moins deux fréquentent Sillages aujourd'hui.
    Ici : http://www.hisse-et-oh.com/forums/navigation/messages/1149329-quelle-route-quand-le-vent-monte
    Si vous avez le courage de lire.
    Où nous contions les mésaventures de f_blc entre l'Amérique et les Açores.
    Et où nous faisions conclusion que la très particulière et très spectaculaire situation à laquelle f_blc avait fait face ne pouvait être résolue qu'en disposant de données météo précises.
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mar 21 Oct 2014 - 7:56


    Encore merci pour ces lumières. D'après ton raisonnement, je déduit que:
    1) il faut fréquenter les pontons qu'avec des boules quies..
    2)il faut pas traîner dans ces endroits malfamés plein de cyclones a moins d'avoir toute la high-tech indispensable...
    3) il faut se demander si les grands navigateurs, sextant, boussole et baromètre, n’étaient pas des malades mentaux...
    4) et, au lieu des chanter des louanges a leur encontre, les bannir de la société parce que mauvais exemple?
    Si les conseils des vieux loups de mer sont inutiles:
     le sens marin (le bon sens) peut fonctionner dans une situation semblable, dans laquelle toute connexion est coupée et mon navigateur a terre est hors service où il ne reste que la prière?
    Ou t’appelles l’hélico?
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Mar 21 Oct 2014 - 23:44

    Les trucs de vieux.
    Ya les trucs brillantissimes.
    Les choses d'intérêt partiel.
    Ce qui est à jeter aux orties.
    Faut trier.

    La difficulté tient à ce que nous n'avons pas tous la même appréciation de ce qui mérite et de ce qui peut être révoqué.
    Regarde ce plan François Sergent de 1950...




    Je propose que nous remarquions deux choses :
         - Un écubier milieu plage avant pour porter les chaînes à fond de cale, sous la flottaison,
         - Le premier couchage repoussé d'autant vers l'arrière.
    À mes yeux, ce truc de vieux est génial.
    Cependant, ce truc de vieux a été abandonné par à peu près tout le monde ; y compris Sergent sur la fin de sa carrière.

    Avec une bonne raison.
    Le principe de la cabine avant a été consacré.
    Par les clients, par la plupart.
    avatar
    jpla

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par jpla le Mer 22 Oct 2014 - 0:15

    Les recettes de route dont nous parlons plus haut se fondent sur la loi de Buys-ballot.




    Loin de moi l'idée de penser que ce vieux doit être trappé aux oubliettes.
    Tout au contraire, en sa qualité de pionnier de la météorologie, tous les égards doivent lui être accordé.
    Je plussoie et je like Christoph Hendrik Diederik Buys-Ballot.

    Lorsque le vent monte.
    Que le baro baisse.
    Il est encore temps de mettre le nez pile dans le vent pour apprécier ce qui arrive et partir du bon côté.
    Mais si ça monte (le vent) et si ça baisse (le baro), ce qui arrive est déjà sur vous.

    Les trucs de vieux autour de la loi de Buys-Ballot sont des trucs à connaître.
    Mais ils sont faibles en regard de toute une série d'autres solutions nouvelles.
    L'autre jour.
    les Baniks expliquaient qu'il se font router par leur fils à terre, par texto.
    L'Iridium n'est pas gratuit mais les SMS depuis la terre vers l'Irridium le sont.
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mer 22 Oct 2014 - 7:06

    Encore merci pour les contributions. Le plan Sergent, je m'en sers, pas de couchette AV, ancre et chaîne au plus bas, les ancres au davier me font rire et les annexes au bossoirs me font pleurer...
    Je comprends aussi que, pour bien naviguer en toute sécurité, il faut rester a terre pour donner des instructions a celui qui galère a bord
    avatar
    tribal

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par tribal le Mer 22 Oct 2014 - 8:52

    Poursuite de l'apparté avec les trucs de vieux et le plan sergent; ou plutôt cornu dans mon cas. Ma charmante équipière se plaignait de cette baille à mouillage "au milieu" du bateau. En effet, il est assez fréquent de remonter avec la chaîne qq algues, coquillages et autres "détritus" 100% naturels, qui ont la particularité de dégager des senteurs maritimes qui, une fois arrivée la fin de la saison, virent carrément à la puanteur
    Alors côté bateau, je suis plutôt assez conservateur mais la baille à mouillage isolée à l'avant et la disparition de la soute à voiles au profit de l'enrouleur, suis pas totalement contre. Et je vous prie de m'en excuser par avance
    avatar
    GG

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par GG le Mer 22 Oct 2014 - 10:54

    D'accord avec toi sur tout, Tribal  Very Happy
    Il faut pratiquer le mouillage forain au milieu des algues pour apprécier le confort d'une baille de mouillage bien fermée pale
    D'accord aussi sur l'enrouleur.
    Du temps ou j'étais un d'jeuns, il y a BIPPPPPPPP années, mon poste de N°1 et de singe m'allait à la perfection et j'endraillais à tour de bras génois, foc, ORC, trinquette et TMT avec le sourire.
    Maintenant que je gagne aussi vite en age qu'en cms de tour de taille, j’apprécie le confort d'un enrouleur.
    Pour te dire, je suis même en train de penser à la construction d'une chaussette à spi pour le F30 
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mer 22 Oct 2014 - 11:15

    Tout le monde devrait avoir un enrouleur, au bateau , a la corde a linge quand il pleut a la voiture quand la place pour stationner est trop petite  pour enfants et petits enfants quand ils deviennent insupportables   sans enrouleur, la vie sur terre est impossible et ma nav en solo ingerable...
    Pour mettre le mouillage où le bateau aime (en nav) je m'en sers des sacs Ikea sans odeur d'algue décomposée; la cle Allen tordue en S et le sac sont les 2 inventions qu'on fait d'Ikea la 1ere fortune mondial!
    (je vais commencer a tordre des choses voir si je gagne un peu de sous...)
    Mais, je crois qu'on s’éloigne un  peu de l'oeil du cyclone...
    avatar
    tribal

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par tribal le Mer 22 Oct 2014 - 11:41

    @GG a écrit:D'accord avec toi sur tout, Tribal  Very Happy
    Il faut pratiquer le mouillage forain au milieu des algues pour apprécier le confort d'une baille de mouillage bien fermée pale
    D'accord aussi sur l'enrouleur.
    Du temps ou j'étais un d'jeuns, il y a BIPPPPPPPP années, mon poste de N°1 et de singe m'allait à la perfection et j'endraillais à tour de bras génois, foc, ORC, trinquette et TMT avec le sourire.
    Maintenant que je gagne aussi vite en age qu'en cms de tour de taille, j’apprécie le confort d'un enrouleur.
    Pour te dire, je suis même en train de penser à la construction d'une chaussette à spi pour le F30 

    On est bien en phase! Bon, côté confort, j'en ai perdu avec le choix du "downsizing" mais qui correspond à notre nouveau programme de navigation (Navigation n'est peut être pas le mot; pratique de la voile?); toujours est-il que ce Cornu a été sans doute le canot le plus attachant; ses bois, son teck, sa faculté à aller de l'avant (vu que je n'ai jamais été foutu de faire une marche arrière correcte), ses winches purement décoratifs (boudiou, dures les manoeuvres), et les petits mots doux échangés avec son moteur rétif.
    Bon, en effet, on s'éloigne du thème du fil. Ou plutôt, s'agissant de mon Cornu, on dérive!
    avatar
    GG

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par GG le Mer 22 Oct 2014 - 11:57

    perso j'ai connu les joies z'et les affres du moteur essence BERNARD refroidissement à air.
    Quand il . . .démarrait . . . il vibrait tellement que les œufs faisaient une omelette encore dans leur coquille 
    Et oui, pas de silent bloc à l'époque, directement fixé avec des tires-fond au bâti . . .
    Et il chauffait tellement que l'on allumait nos clopes directement sur la sortie échappement 
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mer 22 Oct 2014 - 12:45

    Mais, où il est passe ce cyclone?
    avatar
    GG

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par GG le Mer 22 Oct 2014 - 15:28

    Il reprend son Élan
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mer 22 Oct 2014 - 16:54

    Cherche  Gonzalo désespérément ...
    avatar
    tribal

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par tribal le Mer 22 Oct 2014 - 17:08

    Le jour où les élans voleront et ben c'est qu'il y aura bcp de vent.

    ça me rappelle une anecdote. En décembre 99 (était-ce en 99?) lors du sérieux coup de vent, je suis sorti en pleine nuit pour aller voir mon bateau sur ber. Sur le pas de la porte, j'ai deviné des ombres tournoyer au-dessus de ma tête. Je me suis dit que ces oiseaux, ss doute de mer, feraient mieux d'aller nicher plutôt que s'amuser dans la tourmente.
    Le lendemain matin, j'ai constaté qu'il s'agissait d'ardoises qui volaient au vent, et que certaines étaient fichées profondement dans les murs... Quel inconscient (con) fus-je!
    avatar
    bliss

    Re: Cyclone GONZALO sur les îles du Nord des Antilles

    Message par bliss le Mer 22 Oct 2014 - 17:45

    Une ardoise peut etre lourde...

      La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil 2017 - 4:35