le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Il est là !
Hier à 8:42 par Flora;)

» Le voyage d'Hiva Oa : retour en Méditerranée ...
Hier à 8:37 par Flora;)

» Étang de Thau : des bébés hippocampes par centaines dans le port de Mèze
Ven 15 Déc 2017 - 22:20 par iff

» Au secours de ma serre bauquière, mes barrots et mon rêve
Ven 8 Déc 2017 - 19:59 par Romuald

» Une plateforme et une appli pour les observations en mer
Mar 5 Déc 2017 - 19:43 par GG

» rencontre du troisième type
Dim 3 Déc 2017 - 17:33 par sylv1

» Et la Coupe de l'America, on en parle ?
Ven 1 Déc 2017 - 17:58 par Vito _/)

» Suis nouveau
Ven 24 Nov 2017 - 17:46 par filou30

» Arome HD, à voir...
Jeu 23 Nov 2017 - 20:48 par jpla

Petites annonces

    Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Partagez
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Romuald le Dim 27 Avr 2014 - 19:31

    Antarès est très brillante, j'y avais pensé aussi, mais elle n'est pas "proche" de la ceinture d'Orion.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 27 Avr 2014 - 19:42

    Rolling Eyes Je me suis focalisée sur la liste des lieux. 
    Orion, on le voit dans l'hémisphère sud ?
    Sans doute.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 27 Avr 2014 - 19:48

    @Flora;) a écrit:Ah bon, j'aurais pensé au Scorpion, Antarès ?
    Les lieux cités sont tous dans l'hémisphère sud.

    La déclinaison d'Antarès est de 26° 25' Sud.
    Sirius 16° 42' Sud.

    Les deux lignes d'égale déclinaison sont à 543 NM de distance l'une de l'autre.
    Antarès ne "couvre" donc pas la même région.
    Antarès, à fast vista, c'est pour aller en Namibie, Swaziland, Australie centre, Pâques, etc.


    Dernière édition par jpla le Dim 27 Avr 2014 - 21:53, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 27 Avr 2014 - 19:52

    Cadeau.
    Visible le soir actuellement.

    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 27 Avr 2014 - 20:39

    Antarès.
    Peu ou pas visible depuis l'Europe.
    Éventuellement visible en Juin, Juillet, Août, depuis l'Espagne, l'Italie.

    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 27 Avr 2014 - 22:31

    @jpla a écrit: 
    La déclinaison d'Antarès est de 26° 25' Sud.
    Sirius 16° 42' Sud.

    Les deux lignes d'égale déclinaison sont à 543 NM de distance l'une de l'autre.
    Antarès ne "couvre" donc pas la même région.
    Antarès, à fast vista, c'est pour aller en Namibie, Swaziland, Australie centre, Pâques, etc.
    J'avais trouvé la déclinaison de Sirius, mais je pensais que c'était N...
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Lun 28 Avr 2014 - 13:13

    Moi qui rêve d'aller à 'île de Pâques à la voile, il me faudra suivre Antarès, alors ?

    Rapa Nui est à 27°07 S... Y a un risque de la rater quand même !
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 28 Avr 2014 - 17:57

    @Flora;) a écrit:Rapa Nui est à 27°07 S... Y a un risque de la rater quand même !

    Pâques Cabo Norte, 27°03'S.
    Et Antarès, 26°25'S.
    Donc la course d'Antarès sur l'océan est 38 NM plus au Nord que le Nord de l'île.
    Il est probable que l'on puisse trouver une autre étoile dont la course au sol passera plus au près de l'Île de Pâques.

    Toutefois.
    Antarès présente l'avantage d'être connue, brillante, facile à repérer.
    Il est une façon simple de faire.
    Lorsque Antarès culmine au dessus du bateau, veiller à ce que le zénith de l'observateur soit (un peu) au Sud d'Antarès.

    Ensuite.
    Antarès est une étoile observable autour des mois de juin, juillet, août.
    À une autre saison, faut en trouver une autre pour Rapa Nui.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Lun 28 Avr 2014 - 18:02

    Ah, ce soir c'est lune noire et pas trop nuageux : je vais tenter d'essayer !

    Mais après faudra me dire laquelle je suis sensée avoir vu à 43°N ???
    avatar
    Abousimbelle

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Abousimbelle le Lun 28 Avr 2014 - 18:05

    je ne comprends goutte à cet échange jpla/flora, mais j'aime bien le ton alors je survole   
    j'ai mis un hippocampe faute de mouette dans les binettes...
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 28 Avr 2014 - 18:10

    Tu n'entraves que couic à tout ce que nous débagoulons, Abousimbelle, mais ton petit mot suffit pour te faire gagner le Champagne !
     
    Donc sept.
                 
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Lun 28 Avr 2014 - 18:18

    drunken 
    Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il faut attendre que tu aies déterré le fameux bouquin dans ta cave, avant d'avoir droit  aux bulles !
    avatar
    Abousimbelle

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Abousimbelle le Lun 28 Avr 2014 - 18:28

    Zut! moi qui pensais trinquer très vite! on peut peut-être t'aider à creuser un tunnel?  
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Romuald le Lun 28 Avr 2014 - 18:40

    Ce qui me tourneboulificote, c'est les saisons...  
    Où serais-je si j'ai Antarès à mon zénith, au mois de décembre, disons ? A combien de MN serais-je de Rapa Nui ?
    Tu peux me dire ça Jpla (je n'ai pas d'apps, et par ailleurs, si tu pouvais nous indiquer un bon site web qui permette de répondre à ces questions...)
    avatar
    Flora;)

    Ta Tsun !

    Message par Flora;) le Lun 28 Avr 2014 - 22:44

    Voilà, je viens d'aller observer le ciel au milieu des vignes, le cers est bien tombé, qqs nuages vers la mer, les éoliennes clignotent à tout va, mais j'en ai une !

    Tout près de la Grande Ourse, sur la carte Stelvision à 22h 31, elle est juste sous le O de Grande Ourse... mais je sais ni comment elle s'appelle, ni quelle est sa déclinaison ?

    Help jpla !

    J'ai tout fait comme t'as dit : la tête en arrière, le menton bien haut, vers l'ouest, vers l'est, vers le sud et vers le nord ! plusieurs fois même, c'était toujours la même !
    Je me suis pas attardée parce que c'est un peu peureux le coin, faudra que j'en trouve un autre.

    J'ai fini par trouver : elle s'appelle Ta Tsun, pour moi ce sera "le cabanon" !

    Vous allez pas le croire, ça veut dire "grande jarre à vin" en chinois !!!

    Bon mais je suis pas arrivée, parce qu'en fait j'ai une erreur de près de 90 milles !
    Sa déclinaison est 44°29,55 et moi je suis à 43°N...
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 28 Avr 2014 - 23:26

    @Romuald a écrit:Tu peux me dire ça Jpla (je n'ai pas d'apps, et par ailleurs, si tu pouvais nous indiquer un bon site web qui permette de répondre à ces questions...)

    Des infos astro…

    Sans chercher bien loin, vous avez peut-être GOOGLE EARTH sur votre computer.
    Dans la barre des menus, cliquez sur l'icône "Passer de la Terre au ciel…".
    C'est immédiat.
    C'est pas super génial parce que trop chargé lorsqu'on fait zoom pour se rapprocher.
    Mais c'est riche.
    Il y a de quoi se dégrossir.
    Réglages dans le bandeau de gauche.
    Comme ça pour commencer :




    Vous pouvez installer un logiciel sur votre ordinateur.
    J'en tiens un, STELLARIUM, open source, toutes plateformes (iOS et Android également):
    http://www.stellarium.org/fr/
    Très bonne ergonomie.
    Mon choix.
    Il y en a d'autres.




    Il y a mille sites sur le net.
    Certains sont des monstres pour lesquels il vous faudra des mois d'exploration.
    Certains sont orientés vers une activité particulière, thématique, matériel.
    D'autres sont "touristico-centrique", intérêt modéré.
    Je n'en ai pas repéré un en particulier.

    Tablettes et smarphones.
    GOOGLE SKY MAP, sobre, marche bien pour débuter, donne le zénith direct si vous rentrez votre position.
    CARTE DU CIEL, je l'utilise pour les captures de ce fil, plus élaboré.
    STELLARIUM encore, mon préféré, même si un bug d'affichage des polices m'embarrasse sur MON smart ; le développeur que j'ai pu joindre ne sait pas trouver le remède pour le moment

    Plein de livres dans les librairies.
    Des cartes à déplier aussi.

    Des clubs près de chez vous.
    Des journées (des nuits) découvertes, la Nuit des Étoiles en août.
    Le Festival de Fleurance (Gers), ici, http://www.festival-astronomie.com/.
    Les observatoires organisent des séjours, en montagne souvent.

    On trouve encore des stages de navigation astronomique en mode fin du XXème siècle.
    Ici par exemple, http://navastro.fr/c61.html, par un marchand de sextants.
    Où là, http://www.glenans.asso.fr/fr/pratiquer/cours-theoriques/stage/navigation-astronomique.html, plus classique.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 28 Avr 2014 - 23:38

    @Romuald a écrit:Ce qui me tourneboulificote, c'est les saisons... 

    Tu me rattrapes, Romuald.
    Et tu me conduis à anticiper sur un post prévu pour demain, ou après-demain, ou plus tard.

    Pour piger, il faut encore changer de système de coordonnées.
    Faut passer au Soleil comme centre du système.
    Le Soleil y est figé, fixe.
    La voute céleste y est figée elle aussi, scotchée. Ça bouge en réalité, mais on l'a déjà dit, à échelle humaine, faut le voir comme stable.
    La Terre y est le seul élément mobile (négligeons les autres planètes, la lune, etc).
    La Terre fait une fois le tour du soleil par an ; c'est la définition de l'année ; accessoirement, la Terre tourne sur elle-même une fois par jour définissant ainsi l'alternance des périodes diurnes/nocturnes.

    Quoi se passe pour un observateur d'étoiles terrien ?
    La terre circulant entre le Soleil et la voute céleste ?




    Je cite l'auteur de l'illustration :
    "Au printemps, vu du la Terre, le Soleil est devant la constellation des Poissons, celle-ci est donc invisible, masquée par l'éclat du jour. Par contre, c'est le moment idéal pour observer la Vierge, qui est au plus haut dans le ciel en plein coeur de la nuit. Six mois plus tard, cette dernière constellation sera masquée par le Soleil, mais on verra très bien les Poissons. "
    Ici :
    http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/astronomie/ciel-mouvement.htm

    Justement.
    Nous sommes en avril/mai, Arthur.
    On voit très bien la constellation de la Vierge à la mi-nuit et dans six mois nous verrons très bien les Poissons.
    Et puis.
    Si tu trouves une zénithale ce soir, juste au dessus de ta maison.
    Cette étoile passera TOUS LES JOURS DE L'ANNÉE au zénith de ta maison !
    Même dans six mois.
    Simplement tu ne la verras pas puisque ce sera le jour.
    Elle sera dans la région du Soleil dont la lumière, trop intense, t'empêchera de percevoir la lumière de ta zénithale quotidienne.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 28 Avr 2014 - 23:56

    @Romuald a écrit:Où serais-je si j'ai Antarès à mon zénith, au mois de décembre, disons ? A combien de MN serais-je de Rapa Nui ?

    Avec ce que je viens de dire.
    Et aussi avec ce que j'ai préparé pour dans quelques jours à propos de la Grande Vigie en Guadada.

    Si Antarès est à ton zénith n'importe quel mois de l'année (y compris les mois où Antarès est au dessus de toi le jour, et que tu vois pas).
    Alors tu te trouves en n'importe quel point de la ligne de latitude 26°25'S.
    En mer, Pacifique, Indien, Atlantique.
    Ou à terre.

    Si Antarès est à ton zénith en décembre, la nuit.
    Ben pareil !
    Lorsque Antarès est visible la nuit depuis un point particulier, elle est visible depuis tous les points de la planète de latitude égale.
    Simplement, c'est à tour de rôle.
    De l'autre côté de la planète, c'est avec 12 heures de décalage.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 29 Avr 2014 - 0:14

    @Flora;) a écrit:... j'en ai une !...
    ... la tête en arrière, le menton bien haut, vers l'ouest, vers l'est, vers le sud et vers le nord ! plusieurs fois même...
    ... J'ai fini par trouver : elle s'appelle Ta Tsun, pour moi ce sera "le cabanon" !
    ... j'ai une erreur de près de 90 milles !
    Sa déclinaison est 44°29,55 et moi je suis à 43°N...

    Bravo.
    Deux coupes.
       

    À te lire, je juge que tu as pigé le truc !
    Clair que tu as scrupuleusement suivi la procédure préconisée.
    90 NM tu peux penser que c'est beaucoup mais c'est une performance suffisante pour envisager pouvoir faire mieux.

    Le cabanon ?
    Ben oui, on peut baptiser une étoile du nom de la cible qu'elle représente !
    Et sans aller jusqu'au cabanon trop souvent, tu trouveras bien, au village, une terrasse un peu protégée de l'éclairage public ; avec les étoiles les plus brillantes, ça le fait.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 29 Avr 2014 - 23:39

    Le soleil dans le zodiaque astronomique.
    Vu depuis la Terre, aujourd'hui.
    En deux images.

    Un peu après le midi, vers le Sud, le Soleil était dans la constellation du Bélier.
    Ce soir après le coucher du soleil, vers l'ouest et sous l'horizon (ligne orange), le Soleil est encore dans le Bélier.
    Ça n'a à peu près pas bougé.
    Simplement, la rotation de la Terre fait s'effacer le Soleil et les étoiles du Bélier sous l'horizon ; lesquelles étoiles de la constellation du Bélier restent absolument invisibles à quiconque depuis n'importe quel point de la planète, indépendamment du jour ou de la nuit.
    Par "éblouissement" de l'observateur.

     


    En réalité, ça bouge un peu.
    Ça a même à peine bougé depuis midi.
    Il faut 365 jours à la Terre pour faire le tour du Soleil.
    Un tour de disque c'est 360°.
    Donc 1 degré d'angle par jour.

    Actuellement "logé" dans le Bélier, le Soleil se décale lentement (1° par jour) vers le Taureau.
    Ce soir, on pouvait encore voir Aldébaran sur l'horizon, au crépuscule.
    Mais dans 3 semaines, ce sera niet.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mer 30 Avr 2014 - 0:05

    Les paramètres qui président à la visibilité d'une étoile, ou de sa constellation, sont à peu près…

    Position du Soleil dans le zodiaque.
    Les constellations où le Soleil loge, ou les constellations voisines de celle où le Soleil loge, ne sont pas visibles, ou très peu, ou pas longtemps (aube, crépuscule, et c'est tout).

    Latitude de l'observateur.
    En Europe, au Québec, au Japon, on peut voir le ciel boréal TOUTES LES NUITS de l'année. L'étoile polaire, la Grande Ourse, Cassiopée, le Dragon, no problemo.
    En Nouvelle-Zélande, on peut voir le ciel austral TOUTES LES NUITS. Croix du Sud, Triangle, Toucan.
    Pour autant, une étoile visible toutes les nuits de l'année ne pourra pas faire zénithale utile toute l'année. Celles proches de la constel où loge le Soleil seront basses sur l'horizon, vers le pôle. Les utiles seront à recruter parmi celles les plus opposées à la constel où réside le Soleil.
    Évidemment.
    Les observateurs des hautes latitudes Nord ne voient JAMAIS les étoiles australes.
    Les observateurs des hautes latitudes Sud ne voient JAMAIS les étoiles boréales.

    Alternance jour/nuit.
    Le jour, plein d'étoiles défilent au dessus de vos têtes et nombre d'entre-elles vous sont zénithales.
    C'est banalité que de dire que vous ne les voyez pas et qu'elles ne sont donc pas exploitables.
    Cherchez la nuit.
    Dans les régions polaires, avec des jours et des nuits de 6 mois, ben ça fait 6 mois sans étoiles.
    Mais vous êtes peu nombreux à naviguer dans ces contrées.



    Tout ceci est une mécanique un peu compliquée.
    Si vous deviez retenir une chose.
    Pratique.
    Ça pourrait être ça :

    Lorsque le Soleil loge dans une constellation, les bonnes constellations pour y trouver une zénithale utile sont les constellations diamétralement opposées à la logeuse sur la voute céleste.
    Dé l'équateur aux cercles polaires.


    Dernière édition par jpla le Mer 30 Avr 2014 - 9:49, édité 1 fois
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Mer 30 Avr 2014 - 6:46

    C'est confusant de clarté... même de bon matin avant le premier café !
    Merci jpla.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Mer 30 Avr 2014 - 16:10

    J'ai même pensé à qq chose de + simple.
    J'ai plusieurs grands Vélux (fenêtres de toit) chez moi. En restant dans le noir, si je me plante dessous bien au centre et que je lève la tête, etc... je vais peut-être arriver à la repérer ma "bonne étoile" ?
    J'essaierai dès qu'il y aura une nuit bien claire.
    Par rapport à celle que j'ai déjà identifiée, en suivant ta méthode, il faut que je cherche à un doigt vers le Sud, n'est-ce pas ?
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 1 Mai 2014 - 0:06

    Le Velux, ça peut le faire.
    Faut essayer.
    Penser tout de même qu'on ne peut pas faire le truc couché sur le dos !    
    La perception de son propre équilibre contribue à "sentir" la direction de la zone zénithale.

    Un pouce, 2°, 120 NM.
    Un doigt, plus ou moins 1°30', 90 NM, c'est ça.
    À terme.
    Pour faire plus propre.
    Il faudrait "étalonner" son doigt, son pouce.
    Un pouce plus gros, ou un pouce plus mince, ou un bras plus long, ou un bras plus court, ça va faire varier l'angle couvert d'une personne à l'autre.
    L'étalonnage pourrait se faire avec un sextant.
    Le pouce horizontal, à bout de bras, appliqué sur un immeuble un peu haut et un peu lointain.
    On repère l'étage pour le bord inférieur du pouce, l'étage pour le bord supérieur.
    Au sextant, on descend l'étage supérieur sur l'étage inférieur.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 1 Mai 2014 - 0:15

    Un exercice d'observation qui marche bien.
    Il n'a pas tout à fait l'ambition de vous faire trouver une zénithale, mais il vous rapproche du temps où trouver le zénith ne sera pour vous que formalité.

    Raisonnons hémisphère Nord ; la plupart d'entre vous y êtes logés.
    Actuellement (fin avril, mai), les constellations les plus hautes en début de nuit sont la Grande Ourse, le Lion, et un peu plus tard la Vierge.




    Vous n'avez qu'une minute à consacrer à cet exercice ?
    Faites ça…


    Trouver l'étoile polaire et tournez-vous vers elle.
    Le menton haut, la tête en arrière, repérez la région du ciel au dessus de vous ; sans chercher à repérer le zénith proprement dit, voyez large.
    Tournez-vous vers le Sud, le regard porté vers la même région du ciel.
    Choisissez une étoile, presque au hasard, et pas spécialement proche du zénith (on zappe le zénith pour le moment).
    Et décidez.
    Décidez si cette étoile est plutôt à votre gauche, ou plutôt à votre droite.
    Si elle est à gauche, elle est à l'Est et si elle est à droite, elle est à l'Ouest.

    Vous manquez un peu de confiance le premier coup ?
    Vous pouvez vous tourner plusieurs fois vers le Nord, puis vers le Sud, pour mieux appréhender le ciel au dessus de vous.
    Si vous ne trouvez pas d'étoile franche lorsque vous êtes vers le Sud, tournez-vous vers le Nord pour en chercher une.
    Dans ce cas, si elle est plutôt à votre gauche, elle est à l'Ouest, et si elle est plutôt à votre droite, elle est à l'Est.

    Faites ça avec au moins une autre étoile.
    Chaque fois, décidez si l'étoile considérée est à l'Est, ou à l'Ouest.
    L'exo est terminé pour vous.


    Vous avez un peu plus de temps, quelques dizaines de minutes ?
    Continuez avec ça…


    Choisissez une étoile que vous voyez clairement à l'Est.
    Cette étoile, dans votre Est, est encore en train de "monter" dans le ciel. Dans quelques minutes, ou quelques dizaines de minutes, elle va culminer.
    Surveillez-la.
    Attention, ça va vite.
    Ça va vite comme le Soleil descend sur l'horizon le soir. Ça va vite comme le Soleil revient vers vous lorsque vous vous mettez à l'ombre d'une seule branche d'arbre.
    À raison d'un tour par 24 heures, ça fait du 15° par heure.

    Donc tourné vers le Sud vérifiez bien qu'elle est toujours à votre gauche. Tourné sur le Nord vérifiez bien qu'elle est toujours à votre droite. Qu'elle est encore à l'Est.
    Bientôt, vous allez dire :
    "- P….n, elle n'est presque plus à l'Est !"
    Et aussitôt, vous direz :
    "- M…e alors, elle est quasiment déjà passée à l'Ouest !"
    Elle culmine.
    C'est le bon moment.
    Tournez-vous sans attendre vers l'Est, ou vers l'Ouest, peu importe.
    Et décidez.
    Décidez si cette étoile est plutôt à votre gauche, ou plutôt à votre droite.
    Décidez si elle est au Nord, ou si elle est au Sud.
    Pour finir.
    Repérez cette étoile, trouvez là sur une carte du ciel, relevez sa déclinaison.
    Notez la latitude de votre lieu d'observation.
    Comparez les valeurs.

    Si vous avez jugé que cette étoile était au Sud, la valeur de sa déclinaison doit être inférieure à la valeur de votre latitude.
    Si vous avez jugé que cette étoile était au Nord, à l'inverse, la valeur de sa déclinaison doit être supérieure à la valeur de votre latitude.
                             
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 1 Mai 2014 - 0:38

    Bien sûr.
    Si pendant les observations vous avez considéré que cette étoile n'était ni au Nord, ni au Sud, ben cette étoile était une zénithale !
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 1 Mai 2014 - 16:58

    Je réponds aussi à Abousimbelle...

    @Abousimbelle a écrit:Zut! moi qui pensais trinquer très vite! on peut peut-être t'aider à creuser un tunnel?  

    Nous pouvons toujours tenter de le creuser, ce tunnel.
    J'ai cependant un peu l'impression d'avancer façon dichotomée vers l'objectif, vers le livre.
    Un peu comme pourrait être la marche de la créature fruit du mariage entre le crabe et le dahu.
    Pour dire plus précis, j'ai le sentiment que nous nous rapprochons dans l'espace mais que nous nous éloignons dans le temps !

    Vous le savez.
    Ce fil est parti de rien.
    Ce n'est qu'au long de son cours qu'il s'est mis embonpoinniser.
    À un point tel que j'ai fini par penser qu'il fallait y mettre un peu de structure.
    Et j'ai écrit, disons… un conducteur… une trame.
    Avec des sujets, ou des accessoires, qui viennent à leur place lorsqu'il est opportun qu'ils apparaissent.
    Une sorte de scénario dans lequel vient un moment où le livre sera enfin présenté.

    Le problème.
    Il y a une semaine, nous étions à… disons… 10 posts du livre.
    Et aujourd'hui, nous sommes à… 20 posts du livre.
    La raison ?
    Vous posez vraiment beaucoup de questions !
    Des questions conduisant à ce que je rédige aussitôt quelques réponses, rapides, partielles, mais qui me conduisent à planifier de nouveaux développements venant ultérieurement.
    Une spirale embonpoinnisante.

    Plus haut, il était acceptable que vous posiez des questions marquées au sceau de la sobriété.
    Il a même été utile que je vous en prépare quelques-unes pour que vous consentiez à les poser.
    Mais depuis, vous ne cessez plus !
    En conséquence.
    Puis-je vous recommander ?
    De sorte à accélérer l'exhumation de ce livre ?
    De ne plus me poser que des questions pertinentes ?

    Bon.
    Lorsque je me retourne sur les pages de ce fil de discussion.
    Je réalise que toutes les questions qui ont été posées étaient parfaitement pertinentes !
    Aussi.
    Se rapprocher dans l'espace et s'éloigner dans le temps.
    Ce que je perçois dans ma chair comme une contorsion ultime un peu douloureuse.
    C'est là une sorte d'équation cosmique avec laquelle nous allons devoir conjuguer. Ou endurer.

    Si vous veniez à considérer, comme semble le préconiser Abousimbelle, l'ouverture d'un tunnel espace/temps comme un mode raisonnable de résolution de la problématique qui se pose à nous.
    Et à pensez que la question mérite d'être débattue.
    Je vous en supplie, ayez l'obligeance d'ouvrir UN AUTRE fil de discussion.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 3 Mai 2014 - 7:03

    @jpla a écrit:Le Velux, ça peut le faire.
    Faut essayer.
    Penser tout de même qu'on ne peut pas faire le truc couché sur le dos !    
    La perception de son propre équilibre contribue à "sentir" la direction de la zone zénithale.

    Un pouce, 2°, 120 NM.
    Un doigt, plus ou moins 1°30', 90 NM, c'est ça.
    À terme.
    Pour faire plus propre.
    Il faudrait "étalonner" son doigt, son pouce.
    Un pouce plus gros, ou un pouce plus mince, ou un bras plus long, ou un bras plus court, ça va faire varier l'angle couvert d'une personne à l'autre.
    L'étalonnage pourrait se faire avec un sextant.
    Le pouce horizontal, à bout de bras, appliqué sur un immeuble un peu haut et un peu lointain.
    On repère l'étage pour le bord inférieur du pouce, l'étage pour le bord supérieur.
    Au sextant, on descend l'étage supérieur sur l'étage inférieur.

    Trop occupée en ce moment pour m'exercer, mais non je n'utiliserai pas le Vélux au dessus d'un lit !

    @Abousimbelle
    La recherche du fameux bouquin et autres digressions méritent la cale à blablavardages... non ?
      
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 4 Mai 2014 - 14:43

    En Guadeloupe, tout au Nord de la Grande-Terre, la latitude de la Pointe de la Grande Vigie est constante, arrêtée.
    Dans la constellation du Taureau, la déclinaison d'Aldébaran est toute aussi constante, figée.
    Et la valeur de la latitude de la Grande Vigie est égale à la valeur de la déclinaison d'Aldébaran.

    Alors.
    Tous les jours.
    La course dans le ciel d'Aldébaran couvre furtivement la Pointe de la Grande Vigie.
    Tous les jours de l'année, Aldébaran est zénithale à la Grande Vigie.
    Que le Soleil loge dans une constellation ou dans une autre, qu'il fasse jour ou qu'il fasse nuit, que vous puissiez voir Aldébaran ou que vous ne le puissiez pas, que vous naviguiez aux Açores, à Ste-Hélène, ou que vous viviez une autre vie à terre, le phénomène se produit immanquablement.

    Dans sa course à travers le ciel, Aldébaran couvre la Grande Vigie, mais aussi Sao Nicolao, Vijaydurg, Sacramento Light house, Goyangyi, Thuân, Xisha Qundao, etc ; ce que nous nous sommes appliqués à montrer plus haut en image (post 94).
    Toutes des destinations à la lisière entre un océan et une terre vers lesquelles Aldébaran peut conduire un navigateur mettant en œuvre notre méthode de navigation astronomique de réchappe façon Vito Dumas.




    De façon similaire.
    La course dans le ciel de Sirius, constellation du Grand Chien, couvre un instant Porto Seguro, Ilha da Baia dos Tigres, Pte Albrand, Coco, Lacepede, Cairns, Efate, etc.
    Plus généralement.
    Pour chacune des étoiles du ciel, on peut inventorier toute une série de lieux comme autant de destinations possibles vers lesquelles l'étoile considérée peut nous conduire.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 4 Mai 2014 - 15:10

    Dorénavant, quand je regarderai Aldébaran, je penserai à la Guadeloupe !
    Mon fils, qui a dormi sous un Vélux, la nuit dernière, me dit qu'il a identifié Algol, dans la constellation de Persée, grâce à son smartphone avec une appli gogmachin.
    Je viens de regarder, elle n'était pas au zénith de RQF, puisque sa déclinaison est de 40°59 et qq !
    Pour appuyer ta recommandation de ne pas observer couché...
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 4 Mai 2014 - 21:25

    @Flora;) a écrit:... Algol, dans la constellation de Persée ... déclinaison est de 40°59...

    De  ce côté-ci, Porto.
    De l'autre côté, Long Island.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 5 Mai 2014 - 0:03

    Dans sa course à travers le ciel, Aldébaran couvre la Grande Vigie, mais aussi Sao Nicolao, Vijaydurg, Sacramento Light house, Goyangyi, Thuân, Xisha Qundao, etc.
    La course dans le ciel de Sirius, constellation du Grand Chien, couvre un instant Porto Seguro, Ilha da Baia dos Tigres, Pte Albrand, Coco, Lacepede, Cairns, Efate, etc.
    Ces inventaires de terres vers lesquelles une seule étoile peut conduire posent un problème.
    Pour leur nom.

    Tout au début, le credo fut :
    Une destination, une saison, un astre.
    Bon ça !
    C'est concis, expressif, ça percute.
    C'est ce qui marche, par exemple, avec Aldébaran si on vogue vers la Guadeloupe l'hiver.
    Nous avons aussi écrit :
    L'astre associé à une destination peut porter le nom de la destination qu'il représente.
    Nous pouvons donc débaptiser Aldébaran et la nommer "Guadeloupe", dans la constellation du Taureau.
    Du Taureau ?
    Poussons plus loin.
    Étoile "Guadeloupe" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco santa Rosa - Amazone".
    Vous voulez aller à la Guadeloupe ?
    Suivez à la façon Vito l'étoile "Guadeloupe" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco santa Rosa - Amazone" !
    Pratique.

    La même destination, une autre saison, un autre astre.
    Ah !
    On a compliqué un peu.
    La Guadeloupe l'été, quelle étoile va bien ?
    En pleine saison cyclonique ?
    Si vous cherchez, peut-être pourriez-vous le faire dans le Dauphin ; il se trouve qu'il y a deux bonnes dans le Dauphin.
    Et puis il y a le printemps et l'automne.
    Peut-être devrions-nous écrire quelque chose comme :
    Une même destination, toutes les saisons, une poignée étoiles.
    C'est ce que nous avons fait avec l'entrée Ouest du Magellan, côté Pacifique (4 images post 72).
    Nous avons aussi écrit :
    Les astres associés à une destination unique peuvent tous porter le nom de la destination qu'ils représentent (le même nom pour tous).
    Les quatre étoiles proposées pour l'entrée du Magellan côté Pacifique, nous pouvons les désigner par un même et unique patronyme : "Magellan Pacifique".
    Justement.
    Je ne vous ai rien dit des noms (les vrais noms) de ces quatre étoiles "Magellan Pacifique".
    Les voilà nommées.
    Toutes les quatre répondent au nom de "Magellan Pacifique".
    Faut reconnaître.
    Si maintenant nous souhaitons désigner les quatre constellations porteuses des quatre étoiles "Magellan Pacifique" comme nous l'avons fait pour la constellation porteuse de l'étoile "Guadeloupe", ça va nous faire un pataquès genre :
    "Magellan Pacifique" dans la constellation "de tel endroit à tel autre", et la constellation "d'ici à ", et la constellation "de Truc à Chose", et la constellation "de Chezpasoù à Pétaouchnoc".
    Pas super brillante la formulation.

    Alors, le problème ?

    Dans sa course à travers le ciel, l'étoile "Guadeloupe" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco santa Rosa - Amazone" couvre la Grande Vigie, OK.

    Mais l'étoile "Guadeloupe" couvre aussi Sao Nicolao, Vijaydurg, Sacramento Light house, Goyangyi, Thuân, Xisha Qundao, et quelques autres sites successivement au Cap Vert, en Inde, en Birmanie, au Vietnam et plus loin encore.
    Si Aldébaran peut porter le nom de "Guadeloupe", elle peut aussi porter les noms de "Sao Nicolao", "Vijaydurg", "Sacramento Light house", "Goyangyi", "Thuân", "Xisha Qundao", etc.
    Ou les porter tous à la fois.
    Ce qui fait :
    "Guadeloupe/Sao Nicolao/Vijaydurg/Sacramento Light house/Goyangyi/Thuân/Xisha Qundao/etc" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco Santa Rosa - Amazone".


    L'étoile "Cape Canaveral - Florida", dans la vraie vie, c'est Alnath dans le Taureau.
    Alnath est appropriée à désigner le Cap Canaveral, mais elle l'est tout autant pour une dizaine d'autres destinations sur la planète !
    On peut raisonner à l'identique pour "Banco Santa Rosa", encore une dizaine.
    Le résultat :
    "Guadeloupe/Sao Nicolao/Vijaydurg/Sacramento Light house/Goyangyi/Thuân/Xisha Qundao/etc" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida, la deuxième destination, la troisième,  la quatrième, etc, à Banco Santa Rosa - Amazone, la deuxième destination, la troisième, la quatrième, etc".

    Laborieux, vraiment.
    Mais c'est pas tout.

    Reprenons avec les étoiles qui permettent d'entrer dans le Magellan, côté Pacifique, à toutes les saison.
    Nous avions :
    "Magellan Pacifique" dans la constellation "de tel endroit à tel autre", et la constellation "d'ici à ", et la constellation "de Truc à Chose", et la constellation "de Chezpasoù à Pétaouchnoc".
    Ces quatre étoiles conduisent vers le Magellan, mais aussi vers d'autres destinations ; ce qui conduit à écrire "Magellan Pacifique, et une autre destination, et encore une autre, et celle-là aussi".
    Idem avec les constels  "de tel endroit à tel autre", "d'ici à ", "de Truc à Chose", et "de Chezpasoù à Pétaouchnoc" ; imaginez que nous traitions chacune comme nous avons traité Cape Canaveral et Banco Santa Rosa.
    Je n'entreprends pas d'écrire l'ensemble.
    Je redoute une trop grande consommation de l'espace de stockage disponible pour ce forum.

    Dans ce cas particulier du Magellan, une région où il y finalement peu de terres, ça va pas faire si gros que ça.
    Mais avec les quatre étoiles qui conduisent à la Guadeloupe, dans le Taureau, le Dauphin, et encore deux autres constellations, il va falloir écrire un monstre.
    Pléthorique et non opérationnel.

    Cette tentative de formulation un peu universelle (terriverselle) de notre méthode de navigation astronomique alternative inspirée Vito Dumas vient d'échouer !
    Franchement, tout ce que je viens d'écrire est illisible !!!


    Dernière édition par jpla le Lun 5 Mai 2014 - 0:15, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 5 Mai 2014 - 0:13

    Si l'on s'en tient à un bassin de navigation limité, avec les étoiles d'une constellation pour guider vers une région définie, à une saison particulière, ça le fait.

    De la Floride à l'Amazone, en transat alizés, à l'hiver de l'hémisphère Nord :
    Étoile "Guadeloupe" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco santa Rosa - Amazone".
    Ou.
    Étoile "Carriacou - Grenadines" dans la constellation "de Cape Canaveral - Florida à Banco santa Rosa - Amazone", à l'hiver de l'hémisphère Nord.

    Ça reste simple.
    C'est très efficace.
    Il ne faut peut-être pas chercher à faire plus.




    Une idée me vient.
    Un songe…
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 8 Mai 2014 - 16:42

    … Je songe à un monde.

    Un monde où cette méthode de navigation à courir après des zénithales pour se tenir sur des lignes d'égale latitude soit la seule possible !
    Seule la méthode à Vito Dumas serait opérationnelle.
    Pas de chronomètre pour la longitude, pas de sextant, pas d'éphémérides, pas de Gonio ou de Loran, pas de GPS, pas de centrale inertielle bien sûr.
    Une carte du ciel, c'est tout.
    Ou plutôt une sorte de carte "terre/ciel" qui reste à inventer.

    De plus.
    Il ne serait pas possible de "changer" de ligne d'égale latitude, ou de ligne d'égale déclinaison.
    Navigation d'Est en Ouest.
    Ou d'Ouest en Est.
    Mais rien d'autre. Pas de possibilité de naviguer "en travers".
    Cela veut dire, avec le secours d'Aldébaran dans le Taureau :
    - Pour atterrir à la Guadeloupe, il faudrait nécessairement appareiller de Sao Nicolao, au Cap Vert.
    - Pour atterrir à Goyangyi Island, Birmanie, il faudrait nécessairement appareiller du phare de Sacramento, en Inde.
    Avec Algol, dans la constellation de Persée :
    - Pour atterrir à Porto, il faudrait nécessairement appareiller de Long Island, et pour atterrir à Long Island, il faudrait nécessairement appareiller de Porto.

    Vous le voyez.
    La face du monde en serait changée.
    Les New-yorkais parleraient portugais, nécessairement !

    Justement.

    Les hommes et les femmes ont une propension naturelle à se constituer en société.
    Ces sociétés s'établissent souvent autour, ou plutôt le long de voies de communications ; voies de communication par lesquelles peut se développer l'économie, les échanges de femmes, et s'exercer le pouvoir central avec force circulation de gouverneurs, collecteurs d'impôts, chargés d'affaires culturelles, et de maréchaussée.
    Pour ce qui nous occupe, avec pour seule possibilité de voyage que de voyager le long de lignes d'égale déclinaison/latitude, d'Est en Ouest ou d'Ouest en Est, la seule administration qu'il soit pertinent de penser est une administration de type "parallèle".
    Une administration définissant des territoires au long de la trace projeté à la surface du globe des étoiles courant dans le ciel.

    Les titres officiels possibles pour les fonctions :
    - "Gouverneur de la ligne d'égale déclinaison 16° 30' ",
    - "Préfet du département de latitude 16° 30' ",
    - "Percepteur d'Aldébaran",
    - "Commandant de Gendarmerie de Guadeloupe/Sao Nicolao/Vijaydurg/Sacramento Light house/Goyangyi/Thuân/Xisha Qundao/etc".


    Dans un monde "songé" ou l'on ne pourrait naviguer QUE le long de lignes d'égale déclinaison, ou d'égale latitude, plutôt que de multiplier les noms de lieux pour des côtes sises sur une ligne de même déclinaison/latitude, ne pourrions-nous pas nommer d'UN SEUL nom tous ces lieux ?

    Ne pourrait-on pas faire pour  principe :

    Une destination porte le nom de l'astre qui y conduit, et,
    Toutes les destinations désignées par un seul astre portent le même nom, et,
    Tous les astres conduisant à une même destination portent le même nom.


    Ça doit faire :

    Tous les astres conduisant à une série de destinations portent un même nom et toutes les destinations auxquelles ces astres conduisent portent aussi ce nom unique.

    Voilà.
    Simplification réussie.
    Un peu outrancière, quand même.
    Reste à trouver un nom pour chacun de ces ensembles étoiles/destinations…


    Et sur les mers.
    Des bateaux de liaison d'une terre à l'autre.
    Au sein d'un même "département" d'égale déclinaison/latitude.
    Le pont des navires, la nuit, avec gouverneurs, collecteurs d'impôts, attachés culturels, et la troupe, tous le menton haut et la tête en arrière, à guetter le passage de leurs zénithales !
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Jeu 8 Mai 2014 - 20:20

    J'aime bien l'idée de nommer ces destinations uniques et multiples par "Issi" ou "Parlaba" ou "Rivé" ou encore "Rome".
    Mais bon, jpla, il faudrait tolérer une possibilité d'erreur nord/sud afin qu'on puisse rire en entendant l'égaré dire " je suis à Rivé mais je voulais aller en direction de "Parlaba".  
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 9 Mai 2014 - 9:54

    Les titres :
    - "Gouverneur d'Issi",
    - "Préfet de Parlaba",
    - "Percepteur de Rivé",
    - "Commandant de Gendarmerie de Rome".
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 9 Mai 2014 - 18:04

    Une qui sert à rien ?
    La Croix du Sud !

    Une constellation dont aucune étoile n'est utile à naviguer sur les océans selon notre méthode astro de réchappe, oui, ça existe.
    On ne l'attend pas trop de la Croix du Sud sans doute parce que l'on est familier de cette constellation pour aider à trouver la région du pôle Sud céleste. Mais aucun doute, on ne peut rien en faire d'autre.
    Pour la seule raison que les déclinaisons des quatre étoiles de la constellation couvrent les latitudes du globe où il n'y a pas, ou si peu, de terres émergeant des océans.

    Voyons ça.





    Gacrux, la plus au Nord des quatre, couvre bien une terre. Mais une très, très, très petite terre. Il s'agit de Vindication Island, Sandwich du Sud, 5 km2. Et c'est tout.
    Decrux et Becrux, les étoiles "horizontales" de la croix, ne couvrent rien. Elles ne sont pas si loin des Sandwich du Sud, mais elles ne couvrent que de l'eau. Tout autour de la planète.
    Acrux, la plus au Sud des quatre, touche terre à l'extrémité de la Péninsule Antartique. De pas grand chose.


    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 9 Mai 2014 - 18:11

    En application du principe de navigations possibles seulement sur des lignes d'égale déclinaison/latitude :
    - Pour gagner Vindication Island, vous devez appareiller depuis… depuis… depuis… Vindication Island !
    - Si vous avez été "Gouverneur d'Aldébaran" et que vous êtes promu "Gouverneur de Gacrux", c'est un emplacardage.
    - Si vous êtes promu "Gouverneur de Decrux" ou "Gouverneur de Becrux", c'est un bannissement et une condamnation à une longue errance sur les mers du Sud.
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Romuald le Ven 9 Mai 2014 - 19:04

    Elles sont terribles tes cartes.
    Bah, "Gouverneur de Decrux" ou "Gouverneur de Becrux", ce serait juste pour les faire réfléchir :deux ou trois révolutions et on les récupère (s'ils sont toujours vivants car bouffer de l'albatros et boire de la glace fondue, c'est un régime autoritaire sévère).
    avatar
    GG

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par GG le Ven 9 Mai 2014 - 19:12

    Pour résumer, une citation de Michèle Bernier :
    "Je ne comprend rien au boussoles, elles indiquent le Nord, alors que tout le monde veut aller dans le Sud ! "
    Ou quelque chose d'approchant .
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 9:06

    @GG a écrit:"Je ne comprend rien au boussoles, elles indiquent le Nord, alors que tout le monde veut aller dans le Sud ! "

    Ça existe !




    Extrait :
    "Cette boussole, décrite dans un livre chinois de 1044, est constituée par une feuille de fer aimantée en forme de poisson (le fer était porté au rouge dans un feu de bois, puis rapidement trempé dans l'eau).
    Voici comment, dans un traité militaire (Wou King Tsong Yao), Tseng Kong-Liang décrit le « poisson-montre-sud » :
    « Au moment de s'en servir, on place une tasse d'eau dans un endroit sans vent et, à l'équilibre, on lâche le poisson à la surface de l'eau en sorte qu'il flotte : sa tête indique constamment le sud. » (cité dans Tsing Hua, Journal of Chinese Studies, juin 1956, p. 89)."


    À cette page :
    http://www.fondation-lamap.org/fr/page/11347/2-la-boussole
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 9:09

    Souvenons-nous, au post 134 :
    Tous les astres conduisant à une série de destinations portent un même nom et toutes les destinations auxquelles ces astres conduisent portent aussi ce nom unique.
    En application, ça peut faire ça…


    Une qui sert à rien ?
    La Issi de Rome !

    Une constellation dont aucune étoile n'est utile à naviguer sur les océans selon notre méthode astro de réchappe, oui, ça existe.
    On ne l'attend pas trop de la Issi de Rome sans doute parce que l'on est familier de cette constellation pour aider à trouver la région du pôle Rome céleste. Mais aucun doute, on ne peut rien en faire d'autre.
    Pour la seule raison que les déclinaisons des quatre étoiles de la constellation couvrent les latitudes du globe où il n'y a pas, ou si peu, de terres émergeant des océans.

    Voyons ça.




    Issi, la plus au AntRome des quatre, couvre bien une terre. Mais une très, très, très petite terre. Il s'agit de Issi Island, Issi de Rome, 5 km2. Et c'est tout.
    Parlaba et Rivé, les étoiles "horizontales" de la Issi, ne couvrent rien. Elles ne sont pas si loin des Sandwich de Rome, mais elles ne couvrent que de l'eau. Tout autour de la planète.
    Rome, la plus au Rome des quatre, touche terre à l'extrémité de la Péninsule Rome. De pas grand chose.




    En application du principe de navigations possibles seulement sur des lignes d'égale déclinaison/latitude :
    - Pour gagner Issi Island, vous devez appareiller depuis… depuis… depuis… Issi Island !
    - Si vous avez été "Gouverneur de BeaucoupPlusHaut" et que vous êtes promu "Gouverneur d'Issi", c'est un emplacardage.
    - Si vous êtes promu "Gouverneur de Parlaba" ou "Gouverneur de Rivé", c'est un bannissement et une condamnation à une longue errance sur les mers de Rome.



    À peine plus pratique !


    Dernière édition par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 9:40, édité 1 fois
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Sam 10 Mai 2014 - 9:34

    Si si c'est mieux.
    Mais, les gouverneurs qui partent à Rivé, quand partent-ils ? Sachant qu'ils ne seront jamais à Rivé...
    Comment savoir s'ils sont partis puisqu'ils sont à Rivé ?
    Ce qui me rassure c'est que s'ils trichent en allant vers Parlaba, ils sont pas sortis de l'auberge non plus.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 21:13

    Cette illustration de la constellation de la Croix du Sud balayant la surface du globe terrestre est intéressante.
    C'est peut-être une solution à notre souci d'élaboration d'une carte "terre/ciel".

    Voyons ce qu'est la course de la constellation du Taureau à la surface du globe.
    En image.




    Pas mal, non ?
    Imaginez deux cylindres co-axiaux, mobiles entre-eux de droite à gauche et de gauche à droite ; l'un porte l'image de la terre, l'autre le ciel.

    Ou encore.
    Deux sphères concentriques.
    La sphère intérieure, un globe géographique terrestre, classique.
    La sphère extérieure, transparente, portant gravure de la carte du ciel.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 21:24

    Bien servies par la constellation du Taureau.
    Les Îles du Cap vert.
    Détail.

    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 21:50

    En vrai.
    Les constellations que nous venons de proposer "appliquées" à la surface du globe terrestre ne sont pas représentées correctement.
    Enfin, pas tout à fait.

    Lorsque nous faisons lecture d'une carte, une carte marine en particulier, nous sommes dans la position d'un observateur placé au dessus de la surface de la planète.
    Dans les airs, ou dans l'espace.
    Lorsque nous observons la voute céleste, notre position est celle d'un observateur placé à la surface du globe.
    Entre la croute terrestre (ou la mer) et la voute céleste.

    En portant la Croix du Sud et le Taureau à toucher terre et mer, nous rétrécissons l'éther à rien.
    L'observateur se trouve déplacé au-delà de la voute céleste.

    Regardez l'allure des deux contels, leur représentation fil de fer.
    Nous les voyons posées à plat sur la surface de la terre ou de la mer comme nous les voyons dans le ciel.
    Ici, la Croix du Sud.




    Dans le cas de la Croix du Sud, vous pouvez avoir le sentiment que Rivé "zénithe" avant Parlaba.
    Dans le réel, c'est Parlaba qui "zénithe" en premier.

    Pour représenter convenablement ces deux constellations appliquées à la surface du globe, il eût fallu les "symétriser" selon un axe vertical.
    Mais ce n'est en rien très grave puisque nous ne nous occupons que de déclinaisons/latitudes.
    Et que nous ne parlons jamais de longitude avec notre méthode à la Vito Dumas.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 10 Mai 2014 - 23:59

    On trouve aussi des cartes du ciel "polaires".




    On doit pouvoir concevoir une carte terre/ciel constituée de deux disques concentriques.
    Une édition pour l'hémisphère Nord (globe terrestre et sphère céleste), et une autre édition pour l'hémisphère Sud.

    Reconnaissons-le.
    Plutôt du travail de géographe/astronome/graphiste pro ; familier des affaires de projection.
    À défaut de professionnel, pour le moins, d'un opérateur très initié.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 11 Mai 2014 - 20:43

    Vous savez ce que c'est la convergence espace-temps ?
    C'est une journée comme aujourd'hui !

    Une journée où rien ne se passe comme prévu.
    Où l'on ne fait rien ce que l'on avait prévu de faire.
    Mais où l'on sent bien que l'on peut tout faire.
    Que tout peut arriver.

    Des ambiances.
    Des haleines différentes.
    Les gens eux-mêmes ne sont pas ce que l'on connaît d'eux.
    Aujourd'hui, le dimanche 11 mai 2014, ici, était une journée de convergence espace-temps !
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Dim 11 Mai 2014 - 21:02

    Peut-être un hasard objectif, tel que décrit par André Breton ?
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 11 Mai 2014 - 21:24

    Oui.
    Une opportunité saisie.
    Un objectif dont, finalement, on force la réalisation.

    Très tôt ce matin, j'ai entendu l'averse, peut-être pas très longue, mais forte.
    Suffisamment pour que les plans initiaux du jour se trouvent compromis.
    Alors.
    Sur les 10h30 de la matinée.
    Je suis descendu pousser la porte de la pièce du bas !

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017 - 10:57