le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Il est là !
Hier à 8:42 par Flora;)

» Le voyage d'Hiva Oa : retour en Méditerranée ...
Hier à 8:37 par Flora;)

» Étang de Thau : des bébés hippocampes par centaines dans le port de Mèze
Ven 15 Déc 2017 - 22:20 par iff

» Au secours de ma serre bauquière, mes barrots et mon rêve
Ven 8 Déc 2017 - 19:59 par Romuald

» Une plateforme et une appli pour les observations en mer
Mar 5 Déc 2017 - 19:43 par GG

» rencontre du troisième type
Dim 3 Déc 2017 - 17:33 par sylv1

» Et la Coupe de l'America, on en parle ?
Ven 1 Déc 2017 - 17:58 par Vito _/)

» Suis nouveau
Ven 24 Nov 2017 - 17:46 par filou30

» Arome HD, à voir...
Jeu 23 Nov 2017 - 20:48 par jpla

Petites annonces

    Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Partagez
    avatar
    jpla

    Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 28 Mar 2014 - 22:19

    EDIT du 12 mai 2014

    L'intention première de ce fil de discussion n'était que que bien modeste.
    Évoquer le souvenir d'un vieux livre, et de son auteur.
    Un livre oublié au fond d'une remise.

    Au fil du temps, le propos a changé de nature.
    Il est devenu une sorte d'exploration et de mise à l'épreuve d'une méthode de navigation alternative.
    Une façon de se placer sur l'océan où les étoiles ont la part belle.
    Une façon qui marche.
    Et avec rien !

    Vito Dumas, navigateur franco-argentin du début du XXème siècle, reste présent à toutes les pages.
    La hardiesse de ses entreprises sur la mer nous le rend fascinant.
    Sa personnalité est attachante.
    Et lui, Vito, a-t-il vraiment navigué avec le secours de cette méthode ?
    Simplement en levant les yeux vers le ciel ?

    Fin EDIT

    -----

    Vito Dumas est-il un saint homme ?
    Cette fresque et ce vitrail semblent le montrer.
    Regardez le vitrail de loin (reculez de 4 ou 5 mètres), vous y verrez apparaître Vito, le vrai.

     

    C'est miraculeux.


    Dernière édition par jpla le Lun 12 Mai 2014 - 23:59, édité 4 fois
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 28 Mar 2014 - 22:42

    Quelques années en arrière.
    J'ai acquis et lu l'un des 3 ou 4 ouvrages publiés par Vito Dumas.
    Je sais que ce livre est enfermé dans un carton même si je ne sais pas de quel livre il s'agit.
    Mais je ne sais pas exactement où est le carton contenant ce livre.

    Retrouver ce carton et en libérer le livre constitue l'un de mes principaux objectifs pour les mois qui arrivent.
    Accessoirement re-lire le livre.

    J'en garde le souvenir d'une sorte de livre fantastique.
    Ben oui.
    Ce type navigue juste en regardant les étoiles.
    Il lève la tête, se retourne sur lui-même, et il peut dire sous quelle latitude il se trouve.
    Ça paraît incroyable, mais il le fait comme ça.
    Je vais essayer de vous expliquer un peu.
    Avec le seul secours de ma mémoire.

    Plus tard, si nous retrouvons ce livre, nous verrons bien ce que Vito a vraiment fait.


    Dernière édition par jpla le Mar 13 Mai 2014 - 0:03, édité 1 fois
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Ven 28 Mar 2014 - 23:10

    Waw, excellente introduction !
    Ça donne envie d'en savoir plus !
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 29 Mar 2014 - 0:23

    Pour commencer, je peux vous proposer un petit exercice.
    Vous pouvez le pratiquer à toute heure du jour et de la nuit si votre ciel est clair (le jour, il est trop clair).

    Dans l'hémisphère Nord.
    Il ne vous devrait pas être trop difficile de repérer l'étoile polaire... c'est celle-là... bien.
    Dans l'hémisphère Sud, on peut faire la même avec la Cruz del Sur... oui... la Croix.

    Mais raisonnons hémisphère Nord ici.
    Tournez-vous vers l'Ouest.
    Relevez le menton, très haut, jusqu'à ce que votre regard s'enfonce dans le ciel à peu près à votre verticale... voilà... c'est cela.
    Élargissez votre champ de vision (ça c'est dur), votre regard toujours à la verticale, jusqu'à distinguer la polaire... vous la voyez... bravo.
    Normalement, vous l'avez à votre droite.

    Relâchez-vous. Abaissez votre menton. Détendez-vous deux secondes.
    Retournez-vous sur vous-même (comme Vito Dumas), vers l'Est cette fois.
    Exécutez à nouveau, et à l'identique, le protocole présenté ci-dessus toujours à la recherche de la polaire.
    Normalement, vous l'avez à votre gauche.

    Vous pouvez en tirer une conclusion.
    Vous êtes au Sud de la polaire.

    Imaginez maintenant que vous êtres au pôle Nord.
    Oui, les pieds posés sur la banquise, à la latitude 90.
    Vous levez la tête au ciel... le menton bien haut... justement elle est juste là la polaire... à votre verticale.
    Un demi-tour sur vous-même... le menton toujours bien haut... elle est encore là, au même endroit.

    Vous pouvez en tirer une conclusion.
    Vous êtes au pôle Nord.
    Ben oui, puisque c'est l'hypothèse de départ.

    Je sais.
    Ça a l'air complétement con comme ça.
    Mais Vito Dumas le faisait.
    Il le faisait pour faire la route de son bateau.
    Et il a couru la planète de la sorte.

    Parce qu'il est saint ?
    Ou parce que plus saint-plement il était un génial navigateur ?
    Ou parce que avant lui les hommes et les femmes qui ont peuplé le Pacifique l'ont fait pendant plusieurs milliers d'années ?
    La suite demain ?
    Ça vous intéresse assez ?


    Dernière édition par jpla le Sam 29 Mar 2014 - 0:33, édité 2 fois
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 29 Mar 2014 - 0:29

    Une image pour patienter.

    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 29 Mar 2014 - 16:04

    Oh oui, la suite !
    Dès que le cers va se remettre à souffler et qu'il aura dégagé la grisaille du marin (le vent), j'irai me jucher sur la falaise de Leucate à la nuit et je mettrai la méthode Vito en pratique.

    Il a un émule, en la personne de Raphaël, Yacare, adepte aussi de la nav sans instruments.

    http://www.stellartranspacific.com/home.php?lang=fr&mainmenu=home&submenu=home

    Ce que Raphaël écrivait de son expérience, en décembre 2013 :

    "Salut à vous, désolé pour le manque de nouvelles... Bon, il n'est jamais trop tard, donc en voila. Pour mettre les choses au clair et répondre aux questions sur le fil, si j'ai réussi à atteindre les Marquises sans GPS ni sextant ni loch ni sondeur ni carte, j'ai par contre navigué avec un compas à partir de mi-parcours car le régulateur d'allure s'étant cassé, j'ai du sortir le pilote auto qui a un compas intégré (pas réglé mais bon c'est un compas...!) et tout l'arsenal pour l'alimenter (panneaux solaires, petit groupe électro, berkkk!). Cela ne m'a pas permis d'aller au bout du défi que je m'étais fixé... Mais bon, au moins ce "défi" c'était pour moi un bon prétexte pour avancer sur mon apprentissage de la navigation. Trouver les marquises, ce n'était pas très difficile, les îles sont assez hautes, mais il y avait du stress à mener cette approche en solo, la peur du "rocher Thomasset", et sur un voilier de 25 pieds les conditions météo deviennent vite musclées... Arrivé aux Marquises, je ne m'imaginais plus continuer de cette manière dans un océan parsemé d'atolls. J'ai donc continué jusqu'à Rangiroa et alors jusqu'à Tahiti, non pas sans instrument, mais sur un mode minimaliste. Pour répondre à Pytheas, le plan d'origine était de naviguer à la latitude constante de 10° sud pour viser entre Fatu-Iva et Hiva-Oa, mais sur la deuxième moitié du voyage, les alizés étaient musclés, avec une bonne composante sud, une forte houle de sud combinée à la houle des alizés, mon pilote électrique (qui s'est cassé trois fois de suite) avait du mal à tenir le cap (je préfère de loin le navik sans boussole!), du coup j'avais du mal à faire du sud... Je n'ai donc pas réussi à prendre suffisament de marge pour naviguer à latitude constante. Erreur de débutant! J'aurais du faire du sud plus tôt, mais en même temps je voulais profiter du courant en théorie plus avantageux vers 4°S... J'avais par contre une heure UTC sur mon appareil photo et une équation du temps sur un papier, cela me donnait une longitude assez précise avec les levers et couchers de soleil, quand j'arrivais à les observer. Ma seule table de navigation était l'équation du temps. Pour les éphémérides du soleil j'employais une méthode mnémotechnique. Bref, navigation sans instrument très imparfaite! Je n'en suis qu'au début de cet apprentissage. Une navigation bien minimaliste par contre. J'ai l'intention de produire un retour d'expérience complet, récit, explications etc. C'est beaucoup de travail, il va me falloir encore du temps. J'ai commencé à écrire mais ça n'avance pas vite. A bientôt. Merci à tous de m'avoir suivi sur ce fil, c'était sympa!"
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 29 Mar 2014 - 16:21

    @jpla a écrit:Quelques années en arrière.
    J'ai acquis et lu l'un des 3 ou 4 ouvrages publiés par Vito, le vrai.
    Je sais que ce livre est enfermé dans un carton même si je ne sais pas de quel livre il s'agit.
    Mais je ne sais pas où est le carton contenant ce livre.

    Retrouver ce carton et en libérer le livre constitue l'un de mes principaux objectifs pour les mois qui arrivent.
    Accessoirement re-lire le livre.
    Si tu parles de "La route impossible", traduit de l'espagnol par Jean Merrien &co, je l'ai...
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Sam 29 Mar 2014 - 16:47

    Super ! ok pour la suite jpla. !
    Quelqu'un a vu à quoi ressemble le ciel au niveau de l'équateur ?
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 29 Mar 2014 - 17:00

    J'ai navigué sous l'équateur dans le Pacifique, qu'est-ce que tu veux dire : à quoi ressemble le ciel ?

    Dans certaines conditions, on voit en même temps la Polaire et la Croix du Sud... pour autant que je me souvienne.

    Mais les parages de l'Equateur (le pays) sont souvent très couverts, brumeux et la visi n'est pas terrible. C'est à cause du courant froid de Humbolt à proximité de la terre très chaude.
    C'est très étonnant comme au mouillage, il fait bien frisquet le soir et la nuit. Quand on arrive de Panama, le contraste est frappant. Je me souviens avoir ressorti mes pantoufles, alors que j'étais toujours pieds nus auparavant !
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 30 Mar 2014 - 13:11

    On continue ?
    Au moins pour un moment ?
    Et peut-être un autre encore un peu plus tard ?

    Ce dont nous parlions.
    Les pieds sur la banquise, au pôle Nord, vous êtes à la latitude 90.
    Le menton relevé, la tête en arrière, vous venez d'observer l'étoile polaire.
    Elle est juste au dessus de vous, vraiment à la verticale du pôle.
    Elle est au zénith.

    Laissez tomber Polaris.
    Revenez là où vous êtes, dans l'hémisphère Nord.
    Et considérez les quelques étoiles au dessus de votre tête, là où vous êtes.
    Pour ça, pareil.
    Levez le menton bien haut… comme ça, la tête basculée bien en arrière… encore… c'est bien.
    Le regard plongé dans la profondeur du ciel.
    Considérez les 3, ou 4, ou 5 étoiles plus ou moins juste au dessus de vous.
    Vous les avez ?
    Songez que vous êtes débutant dans l'exercice de la méthode.
    Alors choisissez la plus brillante des 3, ou 4, ou 5.

    À ce stade.
    Ayez l'obligeance de bien vouloir augmenter encore votre niveau de concentration ; c'est utile.
    L'étoile que vous venez de choisir (la plus brillante) en point de mire.
    Tournez-vous vers l'Ouest, levez le menton, tête en arrière.
    L'étoile, vous la voyez plutôt à droite ? Plutôt à gauche ?
    Tournez-vous vers l'Est, menton, tête.
    L'étoile, plutôt à droite ? Plutôt à gauche ?
    C'est la première fois : recommencez, vers l'Ouest, vers l'Est.
    Et décidez.
    Si l'étoile vous apparait plutôt à droite lorsque vous êtes vers l'Ouest et plutôt à gauche lorsque vous êtes vers l'Est, clairement, cette étoile est au Nord.
    À l'inverse, si à gauche lorsque Ouest et à droite lorsque Est, clairement, elle est au Sud.

    Et si vous la voyez à peine à droite lorsque vous êtes vers l'Ouest et encore à peine à droite lorsque vous êtes vers l'Est ?
    Ou à peine à gauche lorsque vous êtes vers l'Ouest et encore à peine à gauche lorsque vous êtes vers l'Est ?
    Ben, il est alors probable que cette étoile est juste au dessus de vous !
    Évidement, si vous la voyez juste au dessus de vous lorsque vous êtes vers l'Ouest, et juste au dessus de vous lorsque vous êtes vers l'Est… elle est… elle est… elle est… juste au dessus de vous !!!
    Cette étoile se trouve pile au droit de votre latitude.
    Latitude.
    J'ai lâché le mot.
    Et je vois bien que quelque-uns d'entre vous sont en train de deviner où l'on va.


    Dernière édition par jpla le Dim 30 Mar 2014 - 13:43, édité 1 fois
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 30 Mar 2014 - 13:42

    Il reste à affiner le truc.
    Toujours avec la même étoile.
    Tournez-vous vers le Nord, menton haut, tête en arrière, elle est à droite ou à gauche ?
    Tournez-vous vers le Sud, menton, tête, à droite ou à gauche ?
    Vous faites conclusion qu'elle est plutôt vers l'Ouest ?
    Qu'elle est plutôt vers l'Est ?
    Ou juste au dessus ?

    Vous travaillez depuis un moment.
    Vous avez déjà fait des progrès, vous gagnez en maîtrise "és étoile juste au dessus".
    Faites pareil avec les autres des 3, ou 4, ou 5 étoiles que vous aviez remarquées.
    Bref.
    Le jeu est de trouver l'étoile la plus à la verticale de soi.
    Celle qui est à votre zénith.
    Comme tout à l'heure, lorsque vous étiez au pôle Nord, la polaire était à votre verticale, à votre zénith.

    Bon.
    Sur le plateau au dessus des falaises de Leucate.
    Depuis le désert de Gobi.
    Dans le bush australien puisque l'on peut adapter la méthode à l'hémisphère Sud.
    Ça va le faire cool après quelques séances.

    Vito Dumas le faisait depuis le pont de son bateau.
    Je ne vais pas vous dire que c'est plus facile depuis le pont d'un bateau.
    C'est plus difficile.
    Le jeu d'alternance des observations tourné vers l'Ouest, tournée vers l'Est, le Nord, le Sud, trouve toute son utilité dans le contexte d'une surface d'observation un peu mouvante ; si le pont d'un bateau sur l'océan peut être entendu comme mouvant.
    On réalise des observations dans un contexte "pollué".
    Avec une part de subjectivité importante.
    Puis l'on juge, l'on décide qu'elle est plutôt à droite, plutôt à gauche, ou juste au dessus.
    Vito Dumas faisait sa route avec ça.

    Et après ?
    On fait quoi de notre étoile zénithale ?
    La suite à l'occasion d'un prochain (long) épisode ?
    Vous tiendrez le coup encore un (super long) moment ?
    Vous assimilez les leçons suffisamment pour que le sens du discours vous apparaisse ?
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Dim 30 Mar 2014 - 15:19

    Oui oui, c'est très clair. très bien dit. Bravo !

    Alors si je comprends bien, avec tes exercices on pourra réussir à se situer sans instrument hormis une boussole ? Cool.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 30 Mar 2014 - 16:57

    Pour aller de Lorient à Groix, la nuit donc, ce sera plus simple de se tenir dans le secteur blanc de l’alignement d'entrée de Lorient.
    Même pas besoin de compas.
    Juste une carte.




    La méthode à Vito ne vaut que pour le très grand large.
    Pour aller d'un bord à l'autre d'un océan.
    Plus prochainement.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 30 Mar 2014 - 19:45

    Very Happy No comment
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 1 Avr 2014 - 18:38

    Je suis un peu gêné.
    Même carrément embarrassé.
    Au point d'envisager renoncer à poursuivre la rédaction de ce document.
    Comprenez.
    Depuis des pages et des jours, je m'efforce, et avec toute la pédagogie qu'il m'est possible, d'expliciter une sorte de "méthode astronomique de réchappe" pour que des navigateurs émérites puissent continuer à naviguer si tout vient à leur manquer.

    À me relire.
    J'en suis à m'interroger si ce que j'ai écrit est juste.
    Ou si je ne vous raconte pas des craques complet depuis huit jours.
    Ce n'est pas une mauvaise intention.
    C'est ma mémoire.
    Je n'ai pas relu ce livre depuis plusieurs dizaines d'années.
    Certes, des bribes me reviennent.
    Lorsque je vous parle de vous tourner vers l'Ouest, observer, puis vous tourner vers l'Est, observer, je crois ne pas être si loin du propos de Vito Dumas.
    Par contre, vous tourner vers le Nord, observer, puis vous tourner vers le Sud, observer, franchement, je n'ai aucun souvenir que Vito ait pu tenir un tel discours.
    À me demander si je ne suis pas le véritable auteur de cette méthode !?
    Auquel cas, les garanties que je peux vous apporter sont équivalentes à zéro.

    Une alternative, même modeste, même faite de rien, est acceptable seulement si elle est bonne.
    Peut-être celle-ci est-elle bonne ?
    Mais si elle est bancale, erronée, viciée, l'on ne saurait pardonner à son promoteur ici de l'avoir défendue.
    Poursuivre la rédaction de cette prose aujourd'hui, c'est courir le risque de vous emmener à votre perte, à reposer au creux d'une fosse abyssale, à nourrir la faune marine.
    Un tourment qui m'accablerait toute ma vie durant.

    Vito Dumas a fait quelque chose.
    Il en a rendu compte dans un livre.
    Ce livre, dans un carton, je ne sais même plus où il est.
    Et si je viens à le retrouver dans les semaines et les mois qui arrivent je suis par avance effrayé de la couche de poussière (d'étoiles) que je vais avoir à traiter à la surface du carton.

    Je suis toutefois bien résolu à ne pas me défiler.
    Je vais poursuivre encore un peu.
    Dans quelques jours, quelques semaines, quelques mois, peut-être pourrons-nous mettre en regard ma prose avec celle de Vito.
    Et trancher.

    D'ici là.
    Si vous n'y tenez pas, partez.
    Partez sur la mer, vivez l'océan autant qu'il est possible.
    Expérimentez cette (apparente) sublime façon de faire sa route.
    En priant que le sort ne vous jette pas à la côte, vous et votre navire.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 3 Avr 2014 - 1:26

    Un petit passage par le soleil.

    Depuis l'Europe, et à toute saison, vous voyez le soleil monter sur l'horizon le matin, culminer à midi (le midi solaire bien sûr), puis descendre vers l'Ouest l'après-midi.
    En NZ, dans l'hémisphère Sud, le soleil culmine au Nord. Le midi est au Nord.
    Pas dur.
    Si vous avez les pieds posés entre les deux tropiques, c'est un peu plus.
    Autour de Noël le soleil est au droit du tropique du capricorne, le tropique du Sud, il culmine au Sud (solstice). Autour de la Saint-Jean il est au droit du tropique du cancer, le tropique du Nord, il culmine au Nord (re-solstice).
    Cette fois.
    Imaginez-vous les pieds posés sur le tropique du cancer, le tropique du nord.
    Le jour du solstice du Nord, le 21 juin, le soleil s'élève à l'Est, culmine à midi au droit du tropique du cancer, puis descend vers l'Ouest.
    À midi, à l'instant de la culmination du soleil, le soleil est pile juste au dessus de vous, au zénith.
    Les trois points respectivement constitués par le centre de la terre, vos pieds sur le tropique du cancer, et le soleil sont alignés.
    Ben oui, c'est la définition même du tropique du cancer !
    La limite supérieure jusqu'où le soleil peut "monter" vers le Nord.

    La déclinaison d'un astre caractérise sa position sur la voute céleste.
    C'est l'angle formé entre le plan de l'équateur terrestre/céleste (c'est le même) et une droite joignant le centre du globe terrestre/céleste (toujours le même) à cet astre.
    Dit autrement, sans trop manquer à l'orthodoxie de la discipline astronomique, on peut admettre que la déclinaison d'un astre c'est la latitude de cet astre sur la voute céleste.
    Et vous, à la surface du globe terrestre.
    Si vous vous placez entre le centre du globe terrestre/céleste et cet astre, ben cet astre est pile juste au dessus de vous lorsque vous levez la tête.
    Alors.
    La déclinaison du tropique du cancer c'est 23° 26'.
    Si le menton haut et la tête en arrière le soleil est juste/pile au dessus de vous, à votre zénith, alors vous êtes les pieds sur le tropique du cancer par 23° 26' de latitude Nord.
    C'est tout.
    La déclinaison de Polaris c'est 89° 15' (c'est pas exactement 90° mais c'est pas grave pour la démo).
    Si le menton, la tête, etc, l'Étoile polaire est  juste/pile au dessus de vous, à votre zénith, alors vous n'êtes pas loin du pôle Nord.
    C'est tout.

    On fait quoi de notre étoile zénithale ?
    Bah !
    Avec tout ce que je viens de vous raconter, vous en avez déjà tiré la conclusion.

    Un astre a nécessairement un midi jusqu'où il peut "monter".
    Un astre pourvu d'une déclinaison donnée ne peut pas "monter" plus haut dans le ciel que la valeur de sa déclinaison comme le soleil ne peut pas "monter" au delà des tropiques ou que l'Étoile polaire peut "monter" jusqu'au pôle Nord.
    Cela signifie une chose.
    Si, le menton haut et la tête bien en arrière, vous observez une étoile pile juste au dessus de vous, au zénith, alors cette étoile est nécessairement à son midi. Elle culmine. Elle ne peut plus "monter" plus haut dans le ciel.
    Ceci vous garantit que la valeur de la déclinaison de cette étoile est la valeur de votre latitude à la surface du globe terrestre.
    Ça, ce sont de petites choses un peu plus délicates à concevoir.
    Hein que c'est dur.
    Mais vous me faites confiance ; pour le moins, vous faites confiance à un aussi grand navigateur que Vito Dumas.


    Nous sommes au terme de cette présentation.
    Exprimé de façon concise.
    Ça fait ça…

    … Si vous identifiez une étoile juste pile au dessus de vous, une étoile au zénith.
    Et que vous pouvez connaître la déclinaison de cette étoile.
    Alors.
    La déclinaison de cette étoile est la latitude du lieu sur lequel vous avez les pieds.
    Si, comme Vito Dumas, vous avez les pieds sur le pont d'un bateau la déclinaison de cette étoile au zénith est l'exacte latitude de votre bateau sur l'océan.
    C'est tout.


    Si ce n'est pas divin, c'est pour le moins parfaitement magique !
    Non ?


    Dernière édition par jpla le Jeu 3 Avr 2014 - 22:38, édité 1 fois
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Jeu 3 Avr 2014 - 5:51

    Le soleil n'est pas encore levé.
    Ta démonstration lumineuse va enchanter ma journée !
    Merci jp !

    "Partez sur la mer, vivez l'océan autant qu'il est possible."
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 3 Avr 2014 - 22:58

    Mon Dieu, c'est un pavé !
    Je n'étais pas parti pour autant.
    Sans doute est-ce ma passion pour Vito Dumas qui m'aura fait m'emporter.
    Cela ne devrait pas gêner.
    Ce forum semble avoir été pensé pour l'on puisse y écrire.

    J'envisage de changer le titre du fil (puisque c'est possible).
    Passer de "Vito Dumas, le vrai Vito !" à "Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !".
    Souvent, un contenu se révèle au final un peu différent de ce que l'on avait initialement imaginé.

    J'ai aussi produit des compléments.
    Ou plutôt ce sont des fragments écartés pour "alléger" les posts.
    Il peuvent présenter un intérêt en donnant d'autres aspects, d'autres éclairages.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 3 Avr 2014 - 23:03

    À la différence du soleil dont la déclinaison est variable selon la saison (entre les deux tropiques), toutes les étoiles (sauf le soleil évidemment) présentent la particularité d'être caractérisées par une déclinaison qui leur est propre et unique.
    Une étoile affichant une déclinaison de 44° 29' aujourd'hui avait déjà une déclinaison de 44° 29' l'année dernière et aura encore une déclinaison de 44° 29' l'an prochain.
    Je ne vous la fais pas… univers en expansion rapide… d'apparence arrêté à l'échelle du temps humain… voute céleste immuable… figée (enfin presque)… blablabla et blablabla…

    Pour connaître la déclinaison, il faut faut une bonne carte du ciel !
    Vous savez ce que c'est une bonne carte du ciel ?

    Une bonne carte du ciel, c'est une carte avec un quadrillage.
    Et les mentions 0, 10, 20, 30, etc, portées en degrés jusqu'à 90 sur des cercles concentriques aux pôles.
    Ces valeurs sont les valeurs rondes de déclinaison exprimées en degrés.
    La carte, c'est mieux si elle est un peu grande.
    Avec des subdivisions pour les valeurs intermédiaires, 11,12,13, 14, etc.
    Existent aussi des catalogues d'étoiles, des éphémérides, des livres, des softs, Google Earth, des applis tablettes/smartphones, le net tout entier, et plein d'autres trucs pour livrer des informations sur les étoiles.
    Les applis tablettes/smartphones c'est pas mal.
    L'échelle est variable.
    On zoome, les les astres de moindre magnitude (luminosité) apparaissent et les subdivisions appropriées aussi.
    On clique… yapluka lire la déclinaison.

    Songer seulement que si vous en appelez à la méthode Vito pour atterrir de l'autre côte d'un océan, c'est qu'il se sera passé quelque chose de sévère et que les conditions à bord se seront significativement dégradées.

    Quelques captures pour deux apps, "Stellarium Mobile" et "Carte du Ciel", sous OS Android.

         
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Ven 4 Avr 2014 - 0:01

    Ah non ! On perd toute la poésie là. Je préfère en rester à ton antépénultième post.
    Le cers va se lever, mais j'attendrai lundi pour pas m'envoler sur la falaise de Leucate !
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Ven 4 Avr 2014 - 17:54

    Waw, un grand merci pour ton exposé jpla ! Très chouette. sunny
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 5 Avr 2014 - 1:14

    @Flora;)
    Je ne suis pas capable de parler en vers tous les jours.
    Puis, au fil de l'avancée des pages, se fait jour un sentiment de "responsabilité".
    Comment pourrait-on poursuivre un tel sujet sans livrer de véritables informations, fondées, objectives, efficaces.
    La poésie en prend nécessairement un coup.

    @arthur gordon
    Pas de remerciements trop hâtifs.
    Ce n'est pas terminé.
    Tout peut encore se produire.

    @tous les autres
    Un tout nouveau forum, pour être séduisant à l'endroit de visiteurs dubitatifs, doit donner le sentiment d'être animé, enjoué, vivant.
    Vous devriez me poser quelques questions !
    Il n'est pas rare, dans les meilleures institutions, que le personnel prépare ET les réponses, Et les questions appropriées pour faire que les réponses puissent être servies.
    J'ai fait ça. Je suis prêt.
    Ceci me permettait de passer mes contributions complémentaires ; tout en faisant que le fil apparaisse comme plus dynamique.

    Ces questions pourraient être, entre autres :
    1 - Cela a-t-il du sens de se situer en latitude sur un océan, et seulement en latitude, sans se situer en longitude ?
    2 - Quel niveau de précision peut-on espérer en regard du minimalisme de cette méthode ?
    3 - As-tu déjà pratiqué ?
    4 - Envisages-tu de retrouver ton livre de Vito Dumas, et si oui, à quelle échéance ?
    5 - Autre question à votre convenance…

    Une seule question par personne (sans quoi ça ferait trop dialogue).
    Si vous êtes pressés, indiquez seulement le numéro de la question (sauf le N° 5).
    Le mieux serait de poser les questions dans l'ordre.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 5 Avr 2014 - 6:23

    study T'as raison, comme c'est pour la bonne cause, je vais être docile pour une fois...

    Alors, 

    "Cela a-t-il du sens de se situer en latitude sur un océan, et seulement en latitude, sans se situer en longitude ?"
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Sam 5 Avr 2014 - 11:49

    @Flora;) a écrit:"Cela a-t-il du sens de se situer en latitude sur un océan, et seulement en latitude, sans se situer en longitude ?"

    Vous l'avez noté, cette que la méthode n'est utilisable que pour, plus ou moins, connaître sa latitude.
    Longitude, faut chercher autre chose.

    Cela a-t-il du sens de se situer en latitude sans se situer en longitude ?
    Oui.
    Parce que la plupart des traversées océaniques se font d'Est en Ouest.
    Ou d'Ouest en Est.
    Le truc c'est de se placer à la latitude de la cible, et de faire route, vers l'Ouest ou vers l'Est, jusqu'à voir terre à l'avant.
    Simplement, on ne sait pas quel jour on arrive.
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Dim 6 Avr 2014 - 12:02

    2 - Quel niveau de précision peut-on espérer en regard du minimalisme de cette méthode ?
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 6 Avr 2014 - 13:16

    @arthur gordon a écrit:2 - Quel niveau de précision peut-on espérer en regard du minimalisme de cette méthode ?

    Cette question est bien posée.

    Est-ce précis ?
    Non !
    Je commence par vous dire que non.
    Par vous dire que c'est grossier.
    Plus indulgent à l'égard de la méthode vous douteriez de mon propos.

    Si vous faites pour de vrai, vous ferez parce le gouvernement américain se réservera l'exclu de l'usage du système GPS pour se garantir un succès militaire quelque part, parce que les européens n'auront pas réussi à monter le financement de l'alternative Galileo, parce que le Glonass des Russes ne fonctionnera que au dessus des anciennes républiques soviétiques et idem pour le Beidou des Chinois au dessus de l'Asie (c'est le cas aujourd'hui).
    Ou plus simplement parce que vous n'avez plus de jus à bord.
    Alors.
    Les exigences.
    Il faut savoir les modérer.

    L'erreur c'est quoi ?
    Une minute d'arc en latitude c'est un mile nautique ; c'est la définition.
    Un degré d'arc en latitude c'est 60 NM.
    Si vous faites une erreur de 2° à 3°, c'est une imprécision dans une fourchette 120 à 180 NM.
    C'est déjà une belle imprécision.
    Un angle de 2° c'est la valeur de l'angle apparent d'une épaisseur de pouce tenu à bout de bras.
    Donc.
    Si vous placez l'étoile au dessus de vous trop à droite ou trop à gauche de la valeur de l'épaisseur apparente de votre pouce rapporté à la voute céleste, vous vous ramassez déjà de 120 NM.
    Ça peut être vite fait.



    Pour percevoir l'utilité de la chose, il ne faut pas raisonner en valeur absolue.
    Faut voir en situation.
    De Grenade à Anguilla, il y a 380 NM.
    Convenons que vous ciblez la latitude de la Dominique.
    Combien avez-vous de chance de manquer les Petites Antilles ?

    Vous naviguez le Pacifique et vous ciblez le Horn.
    Si vous êtes 3° trop au Nord, cad 180 NM trop au Nord, vous tapez dans l'entrée du Magellan ; c'est pas une catastrophe.
    Pour 180 NM trop au Sud, là, c'est plus grave parce que vous allez pouvoir faire plusieurs fois le tour sans trouver terre.
    Dans un tel cas, il est raisonnable de cibler le Magellan.
    Et ensuite le Horn en côtière.

    Mais personne ne se ramasse de 3° avec cette méthode !
    Il faut être une cruche complète, un cornichon balourd et stupide pour faire aussi mauvais.
    Autant que je me souvienne de quelques lectures sur le sujet, les pros façon Vito, enfin les familiers de ces solutions de nav astro alternatives, se placent toujours à moins d'un degré, moins de 60 NM.
    Heureusement sans quoi le Pacifique n'eut jamais été peuplé.

    Aux Petites Antilles.
    En ciblant la Domimi, trop au Sud vous atterrirez au pire à la Martiti, trop au Nord ce sera à la Gwadada. Rien de dramatique.
    Trois ans en arrière, les frères Berque (j'ouvrirai peut-être un fil plus tard) ont ciblé la Guadeloupe (avec une autre méthode) et ils ont atterri à… à… à… La Désirade ; regardez la carte (de la mer, pas du ciel), vous comprendrez.
    Je ne sais plus comment Raphael Legrand de Yacaré a fait pour les Marquises (Flo en parle plus haut), c'était une sorte de mix de plusieurs méthodes.

    Au fond.
    La précision de la méthode, c'est la votre.
    Avec un apprentissage, une motivation, de la concentration, vous aurez des résultats autant que Vito Dumas, les frères Berque ou Raphael Legrand ont pu en avoir.
    Si au contraire vous jouez, que vous coupez le GPS deux jours en plein milieu juste pour un peu d'exotisme temporel, une sorte d'encanaillement astronomique, une petite jubilation sans frais, et qu'il n'y a donc aucun enjeu, les résultats seront alors ceux d'une loterie.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 6 Avr 2014 - 14:33

    Modérons les exigences.
    Pour ne pas douter de ton propos :
    As-tu déjà pratiqué ?
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 7 Avr 2014 - 22:18

    @Flora;) a écrit:As-tu déjà pratiqué ?

    Je vous remercie d'avoir posé cette question à laquelle j'avais prévu de répondre.
    La réponse est :
    Oui.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 7 Avr 2014 - 22:19

    Ben alors, elle est courte celle là !
    Ça surprend.
    Je vous accoutume pendant des semaines en postant des 40 pages et, tout d'un coup, vlan, 3 lignes.

    Ahr !
    En vrai.
    Je suis embêté.
    Je vous ai dit avoir préparé des réponses.
    Ce qui est vrai.
    Et faux.
    Car pour cette question là, j'ai menti, je n'ai pas écrit de réponse par avance.
    Mais le "oui" du dessus, seul, serait décevant.
    La véritable réponse, je vais l'écrire maintenant.
    Ou demain.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Lun 7 Avr 2014 - 22:23

     c'est loin l'Amérique...
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 8 Avr 2014 - 12:10

    L'autre jour, je m'y suis essayé.
    Devant la maison.
    Je peux vous le raconter fidèlement.
    Les résultats d'abord.

    Le menton haut et la tête en arrière, j'ai sélectionné une étoile pour laquelle j'ai considéré qu'elle se trouvait à proximité du zénith.
    Plongé dans la documentation disponible via mon smartphone, j'identifie cette étoile comme étant ψ UMa (ou HIP 54539, d'autres appellations encore) dans la constellation de la Grande Ourse ; déclinaison 44°29'.
    Vous vous souvenez :
    "Si vous identifiez une étoile au zénith.
    La déclinaison de cette étoile est la latitude du lieu."

    Je vais chercher une carte du coin, je connecte le GPS du smart ; verdict latitude véritable 44°21'.

    Différence + 8' !
    Je me place donc en latitude 8NM plus au Nord que je ne suis en fait.
    Pour vous représenter ce que ça fait.
    De retour d'Amérique, je cible la Chaussée de Sein, à + 8' je tape le Cap de la Chèvre.
    Imaginez que je cible l'entrée de St Jean-de-Luz, je rentre à Anglet.
    En route pour les Antilles, je cherche à tangenter l'extrémité Sud de Marie-galante (drôle d'idée de chercher à tangenter Marie-galante), j'en arrive à tangenter l'extrémité Nord de Marie-Galante.
    Ça bluffe, non ?

    À + 8', je considère avoir eu de la chance.
    Ce résultat est même inespéré.
    Je m'y recollerai.
    Si je parviens à me placer à moins de 30' ce sera encore un succès.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 8 Avr 2014 - 12:13

    Comment cela s'est-il passé ?
    J'ai pris mon temps.
    Et je vous conseille de faire de même si vous souhaitez tenter votre chance.
    La semaine passée, ça s'est joué en 3 étapes.

    Temps 1.
    Je mets le nez dehors.
    Je lève la tête.
    Ben, je ne vois rien !
    Non pas qu'il n'y ait pas d'étoiles, le ciel est clair, j'en vois des milliers.
    Mais au dessus de ma tête, aucune, c'est vide.
    Pas une seule étoile à moins de 2 ou 3 degrés de ce qui me semble être la "zone zénithale".
    Faut dire.
    Je passe de la pleine lumière au jardin en une seconde.
    Quelques lampes chez les voisins, un peu d'éclairage public, le halo de la ville au loin n'aident pas. Je n'ai pris aucune précaution pour adapter ma vision à l'observation du ciel.
    Et je ne vais tout de même pas commencer avec un résultat qui me placera à 100 ou 200 NM !
    C'est pas vendeur.
    Je renonce.

    Temps 2.
    Une heure plus tard, j'y reviens.
    J'accroche immédiatement celle qui se révèlera plus tard être la ψ UMa.
    Elle n'est vraiment pas loin.
    De là à dire si elle est pile, ou un peu Nord, ou un peu Sud, ce n'est pas si facile.
    Vous voyez une étoile à droite, tête en l'air vous faites un demi-tour sur vous-même, ben ce n'est pas si aisé de concevoir qu'elle doit être à gauche. C'est confusant. Si vous voulez y aller, faudra pratiquer.
    Là, pour la ψ UMa, ce n'est pas encore assez net.
    Je diffère.

    Temps 3, le bon.
    J'y retourne 10 minutes plus tard.
    Cette fois ψ UMa semble pile au dessus.
    Vers l'Ouest, l'Est, le Nord, le Sud, menton haut et tête basculée en arrière, comment que je m'y prenne, cette étoile est au zénith !!!
    Ou du moins très proche.
    À + 8'.

    Ceci éclairant un peu la manière d'opérer in situ.
    Sa bonne étoile, la zénithale, il faut savoir l'attendre.

    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Mar 8 Avr 2014 - 18:53

    De cette saga "à la poursuite des étoiles", je retiens ta dernière phrase :
    "Sa bonne étoile, la zénithale, il faut savoir l'attendre."


    Bon y a + qu'à... alors ?
    Inutile en fait d'aller me jucher sur la falaise.


    N'importe quel endroit à l'écart des lumières de la ville fera l'affaire.


    Je vous raconterai.


    Off : j'ai eu des nouvelles de Raphaël l'intrépide, il ne viendra pas de sitôt par ici. Débordé par ses préparatifs de redépart avec un nouveau gréement, destination la Nouvelle-Zélande.
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Mar 8 Avr 2014 - 18:55

     On dirait que j'ai des problèmes de police...
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 8 Avr 2014 - 22:42

    Je suis sorti, là.

    Waouh, la Lune, quelle plaie pour regarder le ciel !
    Elle est à 20 degrés de ma "zone zénithale".
    Et elle m'éblouit grave.
    Le menton haut, la tête en arrière, et… une main tendue pour masquer la Lune.
    Pas cool ce soir.
    Stop. 
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Romuald le Mer 9 Avr 2014 - 18:54

    Ce week end aux Cabanes, j'aurai un beau ciel au bord des étangs (mais une Lune plus visible aussi).
    4 - Vito, une question me vient tout à coup à l'esprit : envisages-tu de retrouver ton livre de Vito Dumas, et si oui, à quelle échéance ?  
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 10 Avr 2014 - 22:56

    Et avec la lune, on ne peut rien faire !

    On ne peut rien faire non plus avec les planètes du système solaire.
    Jupiter, Mars, Venus, on voit pourtant souvent très bien.
    On ne pas pas faire plus avec le soleil.
    Même si le soleil est bien une étoile et que depuis tout ce temps je vous dis de vous chercher une étoile zénithale.

    Pourquoi ?
    Parce que leur déclinaison est variable !

    Le soleil, là, il est à…
    … j'ouvre le soft sur mon smart…
    … la déclinaison du soleil à 20h 01' UTC, ce jour, est de 8° 8' 52"…

    le temps passe,

    … à 20h 15' UTC, c'est 8° 9' 5"
    Ça bouge tout le temps.
    Pour le soleil, les déclinaisons balaient entre les deux tropiques de -23° 26' 15" à + -23° 26' 15".

    Pour dire le vrai.
    Les autres étoiles bougent aussi.
    Mais à l'échelle humaine, on a l'impression que non, parce que lointaines.
    Donc déclinaison unique et figée.

    Pour les objets du système solaire, on ne peut rien faire.
    Enfin, pas avec cette technologie, celle de Vito Dumas, dont nous parlons depuis quelques jours.
    Parce que.
    Avec de bons instrument (un sextant), de bonnes éphémérides et un bon sens de ce qu'est la trigonométrie sphérique (les bonnes formules en fait), ça le fait.
    Ce serait de la navigation astronomique "classique", enfin la "moderne", celle qui se pratiquait couramment jusqu'au 2/3 du vingtième siècle.
    Mais ce ne serait pas celle dont on parle ici, la nav astro de réchappe, celle de Vito.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Jeu 10 Avr 2014 - 22:58

    Le livre de Vito ?

    Ben, il est dans la pièce du bas.
    Juste en dessous de là où je suis assis pour vous écrire.
    À 2 ou 3 mètres sous mes pieds.
    Le problème, c'est pour y accéder.
    J'en ai pour trois ou quatre rotations à la déchetterie avant de mettre la main sur le carton.

    Je réfléchis à une autre façon de faire.
    En ouvrant une perforation de la taille d'un homme dans le plancher.
    Avec une bonne gaffe, télescopique éventuellement, peut-être pourrais-je crocheter l'objet et le hisser à l'étage ?
    Ou plus dans le ton du sujet.
    Tracer une droite liant le zénith, le trou d'homme nouvellement ouvert, et le carton.
    Appliquer un bout le long de la droite dans la région de la maison.
    Taper le rappel jusqu'en bas.
    Etc, etc.
    avatar
    Eliot

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Eliot le Ven 11 Avr 2014 - 10:12

    Nous sommes évidement tous suspendus à un seul événement : retrouver ce livre de Vito, parmi les cartons de cours de certificat d'études, d'équipements de skateboard ou sous ce magnifique lot de bâches horticoles acquis aux enchères il y a quelques années. S'ajoutent les cadeaux promotionnels, conservés dans leurs écrins, témoins des renouvellements d'abonnements à quelque revue astronomique (Cosmospolitain).


    Sans compter le doute méthodique Nord-Sud, dont l'efficacité de la méthode n'apparaitra qu'à la prochaine entrée de nuit dans la baie de Bourgneuf par l'un d'entre nous...


    Dernière édition par Eliot le Ven 11 Avr 2014 - 12:46, édité 3 fois
    avatar
    GG

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par GG le Ven 11 Avr 2014 - 10:47

    Je propose la méthode Inuit pour retrouver ton livre.
    Juste un petit trou dans le parquet au dessus de l'endroit supposé du livre, un fil de pêche, un bon hameçon, le tout par le trou et tu dandines, tu dandines . . .
    Normalement ça mord, surtout si tu appâtes avec un Prix Pulitzer, ou un Prix Fémina ça marche aussi 
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Ven 11 Avr 2014 - 20:32

    Eliot, GG, lorsque ce livre sera retrouvé, je chercherai s'il se trouve une bouteille de Champagne à proximité.
    Je la chercherai dans la pièce encombrée, mais aussi dans les autres lesquelles sont des pièces tout à fait praticables.
    Mieux.
    Je m'organiserai pour qu'une bouteille puisse être trouvée.
    Et vous êtes invités.
     
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Sam 12 Avr 2014 - 22:58

    Je suggère une amélioration significative de la méthode de GG en remplaçant l'hameçon, trop pointu, par une turlute à calmars, le geste appâteur restant bien entendu le même.

    avatar
    GG

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par GG le Dim 13 Avr 2014 - 8:14

    Evidemment, si on y adjoint une certaine connotation sexuelle, le résultat n'en sera que meilleur.
    Mais pour bien dandiner, il faut une bonne dandineuse . Cool
    avatar
    Flora;)

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Flora;) le Dim 13 Avr 2014 - 8:31

     Turlutte

    D'accord, il faut 2 t, mais ça n'a rien de sexuel !
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Dim 13 Avr 2014 - 22:43

    Sur la manière d'opérer en mer.

    Je vous ai recommandé le schéma :
    - Le menton haut, la tête basculée en arrière, vers l'Ouest, vers l'Est, le Nord, le Sud, sélectionner une étoile zénithale,
    - Identifier l'astre sur une carte et s'enquérir de sa déclinaison,
    - Appliquer la formule ultime pour ce procédé selon laquelle la déclinaison de l'astre zénithal observé est la latitude du lieu où est placé l'observateur.

    Ça, c'était à terre, devant la maison.
    En mer cette fois.

    La première nuit, lorsque le noir du ciel sera suffisamment profond, vous allez faire comme décrit ci-dessus.
    Vous tiendrez là votre première étoile zénithale.
    Votre équipier, lequel prend son quart à 2h00, va faire de même en fin de nuit.
    Cela vous en fera une deuxième de zénithale.
    Mais les nuits suivantes ?
    Vous allez faire comme ça ?
    Non !
    Vous et votre équipier, vous allez ATTENDRE votre première et votre deuxième.
    Je l'ai déjà écrit :
    "Sa bonne étoile, la zénithale, il faut savoir l'ATTENDRE."

    Cela veut dire quelque chose.
    Pour votre prochaine traversée, vous allez PRÉPARER vos zénithales.
    Vous le ferez bien au chaud, à la maison.
    Peut-être sortirez-vous dans le jardin pour les repérer dans le ciel.
    Plus tard.
    Sur la mer, vous saurez les trouver du premier coup.
    Dans les secondes.
    Elles vous seront apprivoisées.

    Par exemple.
    L'hiver prochain vous allez à la Guadeloupe.
    Latitude du phare d'atterrissage de Pointe Doublé, à la Désirade,16°19' N.
    Au chaud.
    Vous cherchez quelques étoiles dans des déclinaisons entre 15° et 17°.
    Et pas la peine de chercher des étoiles dans les 15°, 16° ou 17° sur toute la périphérie de la voute céleste.
    Non, contentez-vous de chercher dans les constellations visibles l'hiver !

    Je vous en donne une.
    Aldébaran dans le Taureau, déclinaison 16°30' N.
    Ben, c'est simple !
    Cap à l'Ouest, lorsque Aldébaran vous sera zénithale, c'est que vous serez 11 NM trop au Nord pour atterrir à la Pointe Doublé.
    C'est pas simple ?
    avatar
    arthur gordon

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par arthur gordon le Dim 13 Avr 2014 - 23:08

    Comment être certain de ne pas se tromper de zénithale ?
    avatar
    Flora;)

    Lumineux !

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 5:20

    "C'est pas simple ?"

    Pour aller dans le sens d'Arthur : quand ça bouge un peu beaucoup, ça doit pas être évident de repérer sa bonne étoile ?
    avatar
    Eliot

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par Eliot le Lun 14 Avr 2014 - 8:56

    @GG a écrit:Evidemment, si on y adjoint une certaine connotation sexuelle, le résultat n'en sera que meilleur.
    Mais pour bien dandiner, il faut une bonne dandineuse . Cool

    A Yeu, c'est la "turlutte". Qui n'a aucune connotation de quoi que ce soit.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Lun 14 Avr 2014 - 23:02

    @arthur gordon a écrit:Comment être certain de ne pas se tromper de zénithale ?

    Bien sûr que l'on peut se tromper.
    Toutefois, avec une étoile comme Aldébaran, faut vraiment chercher à le faire !

    Aldébaran est une étoile "brillante" ; la 13ème plus brillante du ciel.
    Dans sa région, la constel du Taureau, on ne voit qu'elle !
    Tout à l'heure, elle était au dessus de l'horizon au moment du crépuscule, vers l'Ouest.
    Je l'ai trouvée sur un fond de ciel encore lumineux. Sur l'horizon je pouvais compter les branches des arbres à contre-jour.

    Chez les astronomes, la "brillance" d'une étoile se définit par la "magnitude apparente" ; en raccourci la "magnitude".
    Cad la lumière de l'astre que l'on peut percevoir depuis la surface de notre planète ; les plus brillantes ont (généralement) un nom.
    La plus brillante, Sirius, a une magnitude de - 1,46, Aldébaran c'est + 0,86, les moins visibles à l'œil nu sont dans les + 6,00 ou + 6,50.
    Donc, plus un objet céleste est brillant, plus c'est moins.
    Et moins il est brillant, plus c'est plus.

    Si erreur il doit y avoir, ce sera plutôt de l'imprécision.
    Oui, les mouvements du bateau seront une difficulté véritable.
    Pour juger du caractère zénithal de l'astre, le menton haut, la tête en arrière, une main accrochée au pataras et les pieds qui dansent dans le fond du cockpit.
    avatar
    jpla

    Re: Vito Dumas, ou la nav astro de réchappe !

    Message par jpla le Mar 15 Avr 2014 - 0:04

    Zénithale pour la Guadeloupe...


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017 - 11:06