le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Mots-clés

Derniers sujets

» Arome HD, à voir...
Hier à 21:32 par jpla

» ???
Hier à 21:30 par jpla

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Jeu 20 Juil 2017 - 21:35 par lepilori

» Comment est votre bateau ?
Jeu 20 Juil 2017 - 21:10 par jean-paul7158

» Tri-thérapie
Mer 12 Juil 2017 - 19:04 par arthur gordon

» Je ne suis pas d'accord !
Sam 8 Juil 2017 - 18:58 par jean-paul7158

» Pour celles qui lisent l'anglais!!!
Sam 8 Juil 2017 - 18:53 par jean-paul7158

» coudre une voile
Jeu 6 Juil 2017 - 21:59 par GG

» Étang de Thau : des bébés hippocampes par centaines dans le port de Mèze
Jeu 6 Juil 2017 - 21:58 par arthur gordon

Petites annonces

    NUAGE... no pasaran

    Partagez
    avatar
    Flora;)

    NUAGE... no pasaran

    Message par Flora;) le Mar 22 Juil 2014 - 10:38

    NUAGE, c'est un Trisbal, de la famille des Trismus mais en alu.
    Il appartient à mes amis Albert et Fabienne, que je fréquente pour des raisons plus militantes.

    Cette année, ils ont décidé de faire une balade côtière en Espagne pour la première fois avec leurs petits-enfants. Voici le récit, avec leur permission !
    Fichiers joints
    Text 2014-1.pdf
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (500 Ko) Téléchargé 13 fois
    avatar
    Vito _/)

    Re: NUAGE... no pasaran

    Message par Vito _/) le Mar 22 Juil 2014 - 12:18

    No pasaran... La formule va bien à nos "passages à niveau", Béar, Bagur-San Sebastian et surtout Creus !
    avatar
    arthur gordon

    Re: NUAGE... no pasaran

    Message par arthur gordon le Mar 22 Juil 2014 - 14:49

    Vito a écrit:No pasaran... La formule va bien à nos "passages à niveau", Béar, Bagur-San Sebastian et surtout Creus !

    Ouaip, ils sont joueurs et farceurs; Ils veulent voir de quoi on est cap'ables.  Laughing 

    Sympa le récit dans ce coin que j'aime beaucoup !
    avatar
    Flora;)

    Retour de Corse-Sardaigne

    Message par Flora;) le Dim 5 Oct 2014 - 8:28

    Après avoir remis les petits enfants à leurs parents, ils étaient repartis vers l'Est, Corse et Sardaigne.

    Ils viennent de rentrer à Port-Leucate.

    Le récit de leur traversée retour direct : Girolata - Port-Leucate fin septembre.

    "Vendredi matin, pendant qu'Albert remontait le cours du torrent se jetant dans l'anse de Girolata, Fabienne buvait un café au café. Un voisin de bateau lui disait que l'endroit est un petit paradis dont on hésite à repartir. Allons-nous nous perdre dans quelque délice de Capoue ? A midi, nous écoutons les bulletins météo et lisons ce que nous dit Navtex1. La fenêtre attendue est là. Aujourd'hui, grand beau temps, il en sera de même pour samedi, dimanche et lundi avec un régime de vents d'est juste ce qu'il faut. L'idéal quoi !
    Fabienne dit qu'il faut y aller tout de suite d'autant plus que le beau temps n'est pas certain ce lundi sur le golfe du Lion. Albert tergiverse : déjeuner tranquillement et se baigner avant de partir. C'est donc vers 16 h, ce vendredi 26 septembre que nous passons la pointe de Girolata. Le vent d'E-NE est assez puissant pour nous transporter assez rapidement au large. La course de Nuage est confiée au régulateur2 d'allure. A la fin de la journée, les montagnes corses reflètent les derniers rayons du soleil. Quand l'obscurité vient , nous ne voyons aucune lumière vers la côte si ce n'est le halo de la ville d'Ajaccio, à une soixantaine de milles.
    Des lumières, il y en a dans le ciel avec des dizaines d'avions nous survolant. Le soleil s'est couché dans le 270. La lune est une mince faucille le suivant de près. Le vent est tombé, la mer est plate, c'est le moteur qui nous tire, sous pilote automatique3. La transparence de l'air, l'absence de lune permettent le spectacle de la voûte céleste. Les étoiles circumpolaires font le tour du cadran et la grande ourse passe près de l'horizon. En milieu de nuit, Orion sort de la mer...
    Nos quarts se succèdent toutes les 2 à 3 heures. Un cargo sur la route Gibraltar-Gênes croise la notre et Fabienne manœuvre pour l'éviter. Au petit matin, les montagnes corses sont toujours là. Toute la chaîne de la Balagne à Vizzavona se détache sur l'horizon. Le Monte Cinto avec sa silhouette est le plus caractéristique. La vision est fugace, une légère brume matinale voile l'horizon.
    L'air est doux, le soleil généreux, la mer plate : une invitation à un petit bain. L'eau est transparente et nous pourrions sans doute voir le fond de la mer s'il n'était à 2400 m en dessous de Nuage.
    Fabienne a parfois peur que des requins montent des abysses pour nous grignoter. Nous ne tardons pas à voir des ailerons. Ce ne sont pas des squales mais des cétacés, plus précisément des globicéphales. Indolents en surface, ils semblent faire la sieste. Rassemblés en plusieurs groupes, plusieurs dizaines d'individus sont autour de nous, à quelques centaines de mètres. Un, plus hardi vient vers nous pour jouer dans notre étrave. Nous le voyons de très près et avec ses 5 m de long environ, nous craignons qu'il se blesse au contact du bateau. Sa nage est élégante, souple et puissante. Il ne tarde pas à être rejoint par trois comparses. Serrés les uns contre les autres, ils nous accompagnent quelques minutes dans la transparence du bleu. Instants rares et magiques...
    La journée se passe. Fabienne cuisine, Albert aide, lit, surveille la route... Quand l'après midi tire à sa fin, nous sommes à 23 M au sud de Porquerolles et oh miracle, le téléphone «passe». Chez nous, au Lac, nous n'avons pas de réseau mais ici, si.
    La lune apparaît, faucille un peu plus épaisse que la veille. La transparence de l'air a diminué mais le spectacle de la voûte céleste est toujours là. Loin sur la côte, du côté de Toulon, un feu d'artifice fait éclater ses fusées juste au-dessus de l'horizon. De la côte, nous ne verrons que les lueurs projetées par les villes : plus à l'ouest, Marseille et encore un peu plus loin, la conurbation de l'étang de Berre – Fos. Cette étrange lueur nous a accompagné toute la nuit faisant croire que l'aube allait se lever au nord.
    Petit à petit, le vent d'est arrive et se renforce. A 5 h, le moteur est coupé et les 68 derniers milles sont parcourus sous voile, plein vent arrière dans une houle désordonnée. Ce sont des conditions qui nous obligent à barrer. Heureusement, Nuage a la faculté de tenir assez bien le cap tout seul. Pendant de longues minutes, nous pouvons lâcher la barre sans qu'il dévie.
    Progressivement, le ciel se couvre et la météo n'est franchement pas bonne sur le golfe du Lion. Orages avec rafales sont annoncés pour ce soir. En attendant, nous courons vers Port Leucate à 6 nœuds.
    A une quarantaine de milles de notre destination, la mer devient verte. Le plateau continental est là, sous notre quille. C'est aussi le moment où le vent baisse d'intensité et notre vitesse tombe graduellement à 5,5 puis 5 puis 4,5 nœuds. Nous allons arriver de nuit mais surtout risquons de prendre les orages avant d'être à l'abri.
    Quelques pluies (douces) réduisent la visibilité et quand nous sommes à 6 milles de Port Leucate, le phare s'allume alors que l'on devinait à peine la côte. Arrivés devant la passe d'entrée, les vagues passent pardessus la jetée. Pas grave, nous avons l'habitude. Ne sachant exactement où nous amarrer dans le port, nous restons sur une des bouées que l'administration portuaire a disposé dans le chenal. Il est 21 h, les orages seront pour plus tard dans la nuit. Nous avons couvert 252 milles en 53 h 15 dont environ 26 h au moteur."
     
     
    1 C'est un récepteur radio qui reçoit (et affiche sur écran) des bulletins météo et des avis urgents aux navigateurs
    2 Le régulateurs d'allure est un appareil mécanique qui gouverne le bateau par rapport au vent.
    3 Le pilote automatique est un appareil électrique qui gouverne le bateau par rapport à un cap.
    Fichiers joints
    route Girolata - Leucate.pdf
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (61 Ko) Téléchargé 8 fois
    avatar
    arthur gordon

    Re: NUAGE... no pasaran

    Message par arthur gordon le Dim 5 Oct 2014 - 13:44

    Merci pour ce récit. Ouf pour les orages évités ! A ++ !
    avatar
    sylv1

    Re: NUAGE... no pasaran

    Message par sylv1 le Dim 5 Oct 2014 - 17:39

    Ça fait du bien de voyager un peu par procuration, à défaut d'y être...

      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil 2017 - 16:34