le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Mots-clés

Derniers sujets

» calme plat
Aujourd'hui à 8:48 par sylv1

» Tragique accident : skipper/proprio en solo, mort dans l'incendie de son bateau
Sam 12 Aoû 2017 - 16:41 par lepilori

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Sam 12 Aoû 2017 - 11:39 par GG

» Arome HD, à voir...
Sam 12 Aoû 2017 - 9:29 par jpla

» Lagoon 450 : Fly Bridge ou Sport Top ?
Jeu 10 Aoû 2017 - 0:28 par jpla

» Je ne suis pas d'accord !
Mer 9 Aoû 2017 - 20:58 par lepilori

» le Sélection 37 Sagga
Mar 8 Aoû 2017 - 16:24 par arthur gordon

» ???
Dim 23 Juil 2017 - 9:46 par GG

» Comment est votre bateau ?
Jeu 20 Juil 2017 - 21:10 par jean-paul7158

Petites annonces

    Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Partagez
    avatar
    walkabout

    Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par walkabout le Dim 29 Juin 2014 - 14:08

    Ce livre est l'autobiographie, recueillie par l'antropologue Jean Marc Tera'ituani Pambrun, d'un navigateur d'exception .

    Francis Puara Cowan est né en 1926 à Papete.
    Attiré depuis très jeune par les pirogues polynésiennes, il passera le plus clair de sa vie à retrouver les routes et les méthodes de navigations traditionnelles des polynésiens.

    Il a été compagnon de route de Eric de Bishop sur tahiti Nui, pour démontrer que les polynésiens avaient pu rallier l'Amérique du sud même avec des engins de navigation rustiques. 

    Il a conçu et participé à la construction traditionnelle de Hawiki Nui, pirogue double avec laquelle il rejoindra la Nouvelle Zélande sans aucun instruments de navigation.

    En 2003, il entame la construction de Hawaiki 2 avec laquelle il voulait accomplir l'aller-retour entre Tahiti et le Chili.
    Il meurt en janvier 2009.

    Francis Puara Cowan
    Le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a
    Edition le Motu 2007


    Je profite de l'occasion pour ouvrir un fil sur la navigation tradtionnelle des Océaniens afin de libérer celui sur Vito Dumas comme l'avait souhaité Arthur.
    avatar
    walkabout

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par walkabout le Dim 29 Juin 2014 - 19:04

    La préface du livre, signée Olivier de Kersauzon,  m'a fait découvrir une facette de "l'Amiral" que je n'aurais pas soupçonnée.

    " />

    " />
    avatar
    kobaya

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par kobaya le Mar 1 Juil 2014 - 8:15

    On peut penser que les navigateurs polynésiens sont (étaient) un bon exemple de l'adaptation de l'homme à son milieu.

    Tout comme les Inuits ou les aborigènes d'Australie, dans d'autres conditions.

    Vivant sur des îles (une multitude), il était naturel qu'ils se tournent vers la mer, et qu'ils en tirent la quintessence, sur le plan connaissances nautiques et art de la navigation, avec les moyens dont ils disposaient, c'est à dire entièrement naturels.
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par Romuald le Mar 1 Juil 2014 - 17:11

    @Kobaya a écrit: avec les moyens dont ils disposaient, c'est à dire entièrement naturels

    Tu veux dire sans instruments (boussole, sextant...) ?
    avatar
    kobaya

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par kobaya le Mar 1 Juil 2014 - 17:20

    oui, juste l'observation du ciel..
    avatar
    walkabout

    De Tahiti à la Nouvelle Zelande sans instruments

    Message par walkabout le Mar 1 Juil 2014 - 21:02

    Expliqué par Francis Cowan himself

    " />

    " />

    Excusez la mise en page approximative

    Le Néozélandais David Lewis a pas mal pratiqué cette méthode et raconté ses périgrinations dans plusieurs livres. J'attends d'avoir fini "Les filles du vent" pour vous raconter.
    avatar
    kobaya

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par kobaya le Mar 1 Juil 2014 - 21:39

    A verser au dossier :



    [url=http://books.google.fr/books?id=g9tNV2RJEi0C&pg=PA78&lpg=PA78&dq=david+lewis+navigateur&source=bl&ots=XdUn43Z441&sig=FJy1PfnSwuK97zEMHSNK2P2X5EE&hl=fr&sa=X&ei=nw2zU_G-M8nM0QXLp4DoDQ&ved=0CD8Q6AEwBQ#v=onepage&q=david lewis]http://books.google.fr/books?id=g9tNV2RJEi0C&pg=PA78&lpg=PA78&dq=david+lewis+navigateur&source=bl&ots=XdUn43Z441&sig=FJy1PfnSwuK97zEMHSNK2P2X5EE&hl=fr&sa=X&ei=nw2zU_G-M8nM0QXLp4DoDQ&ved=0CD8Q6AEwBQ#v=onepage&q=david%20lewis%20navigateur&f=false[/url]
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par Romuald le Mar 1 Juil 2014 - 22:05

    C'est impressionnant. Je viens de parcourir le bouquin mis en lien par Kobaya.
    Je suis esbaudi par Mau Piailug : Hawai-Tahiti, sans carte ni boussole ni sextant ni montre, avec en mémoire une centaine d'étoiles.
    Extrait :

    avatar
    walkabout

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par walkabout le Mar 1 Juil 2014 - 23:10

    @ Kobaya, j'avais repèré ce bouquin qui semble très documenté. En fait, il semble que les techniques de navigation des anciens Polynésiens intéresse pas mal de monde. Tant mieux, beaucoup de sources différentes à consulter.

    Pour aller de tahiti en Nouvelle Zélande, Lewis avait fait venir en renfort une équipière chargée de faire les calculs de navigation "moderne" afin de comparer les résultats. Je vous scannerai les cartes.

    @Romuald,
    Dans "Le peuple de l'Océan", Desclèves aborde le sujet.
    Je n'est pas le bouquin sous la main maintenant. Mais si je me souviens bien, pour lui cet art de la navigation était réservé à un petit nombre d'initiés qui apprenaient ces trajets d'étoiles sous forme de récits oraux. Et il ajoute que cet enseignement suppose des capacités de mémorisation complètement hors du commun par rapport à nous.
    Précisions demain.


    Dernière édition par walkabout le Mar 1 Juil 2014 - 23:14, édité 1 fois (Raison : aurtografe)
    avatar
    walkabout

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par walkabout le Mer 2 Juil 2014 - 22:38

    Je m'explique sur "des capacités de mémorisation sans commune mesure avec nous".
    " />
    Le peuple de l'Océan p168

    Les Polynésiens initiés à la navigation apprenaient par coeur des récits de route, des chants, comprenant outre les chemins d'étoiles pour chacun, pléthore de renseignements complémentaires, directions des courants, animaux rencontrés, couleur de l'eau comme compléments d'informations sur ces routes.
    Cela demandait quand même "un gros disque dur" pour stocker toutes ces infos.

    Il est évident ques des populations vivant dans un contexte de transmissions orales depuis plusieurs siècles ont été obligés de développer leur mémoire pour la pérenisation de leur culture.
    Depuis la généralisation de l'écriture nous avons beaucoup moins besoin de mémoriser car nous avons intégré que nous pouvons avoir accès à des informations qui ne sont pas dans nos têtes.
    "De nos jours encore, des sagas deplusieurs milliers de vers sont apprises par coeur en Inde. Les capacités de la mémoire-l'une des facultés les plus fondamentales de l'intelligence humaine- étaient développées à un point qui nous paraîterait aujourd'hui simplement inimaginable, notre "mémoire"
    étant le plus souvent consignée sur papier et désormais sur ordinateur, ce qui nous éxonère en partie de biens des efforts intellectuels".
    avatar
    arthur gordon

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par arthur gordon le Mer 2 Juil 2014 - 23:17

    C'est prodigieux ! Merci pour ces exemples très impressionnants !   

    Cependant, et assez sérieusement, je trouve que les deux systèmes de mémoire (mémoire organique des Polynésiens et livres) sont géniaux. Avec leurs avantages et leurs inconvénients.

    Très rapidement et un peu moins sérieusement (quoi que...) :

    mémoire organique : + légèreté, disponibilité, stockage extrêmement important, pannes rares
                                   
                                    - demande de l'entrainement, diminue avec le temps, transmission des données lente et restreinte, perte irrémédiable de toutes les données après la mort

    Livre : + quantité astronomique de stockage,possibilité d'accumuler tout au long de la vie, évite les problèmes de mémoire, possibilité de diffusion simultanée et à très grande échelle du contenu, fonctionne sans pile même après la mort du lecteur
             
              - lieu de stockage immense, poids, sensible à l'eau et au feu, nécessite la connaissance du code de déchiffrage

     
    avatar
    jpla

    Re: Francis Puara Cowan, le maître de la pirogue polynésienne- Tahua va'a

    Message par jpla le Mer 2 Juil 2014 - 23:33

    Mémoire de livres, mémoire des livres.
    Revoyez le film de Truffaut.
    Fahrenheit 451.

    Un état totalitaire, les livres sont interdits, les pompiers brulent les livres.
    Des "résistants" apprennent les livres par cœur et les transmettent oralement aux plus jeunes lesquels les mémorisent à leur tour...

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017 - 20:29