le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Derniers sujets

» Et la Coupe de l'America, on en parle ?
Aujourd'hui à 8:33 par GG

» Au secours de ma serre bauquière, mes barrots et mon rêve
Dim 17 Sep 2017 - 21:03 par damdam

» Esquive cyclonique
Dim 17 Sep 2017 - 19:56 par jpla

»  " J "
Jeu 14 Sep 2017 - 22:11 par lepilori

» DON, le Romanée d'Izabel Pimentel
Jeu 14 Sep 2017 - 8:50 par GG

» Recherche!
Jeu 14 Sep 2017 - 8:33 par jiceay

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Mer 6 Sep 2017 - 20:20 par Vito _/)

» Hola
Mar 5 Sep 2017 - 6:10 par heros de l'amer

» Le cap Horn des touristes...
Lun 4 Sep 2017 - 17:51 par jpla

Petites annonces

    Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Partagez
    avatar
    Flora;)

    Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par Flora;) le Jeu 27 Mar 2014 - 18:55

    Au cours de la même tempête, un navigateur solo et une famille avec 3 très jeunes enfants, ont été récupérés sains et saufs par la marine chilienne, l'un par hélicoptère, les autres par un navire, car ils étaient hors de portée d'hélicoptère.
    Le plus incroyable, c'est que ces gens-là s'étaient déjà rencontrés dans les mêmes circonstances, des années auparavant, dans l'océan indien...

    http://www.noonsite.com/General/MedicalSafety/two-crews-dismasted-off-cape-horn
    avatar
    arthur gordon

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par arthur gordon le Dim 13 Avr 2014 - 22:45

    Incroyable en effet ces histoires de sauvetages, mais je n'arrive pas à dire s'ils sont chanceux, ou malchanceux... de se connaître. Ou alors : qui porte la poisse à qui ?
    Encore un coup de Neptune qui s'amuse...   :albino:
    avatar
    Flora;)

    Un couple avec 3 enfants très jeunes (5 ans, 3 ans et 1 an) !

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 6:34

    Au delà de ce clin d'oeil de la chance ou de la malchance, ce qui m'ébahit, personnellement c'est que le voilier neo-Z de 40' avait trois tout jeunes enfants à bord...

    On imagine le transbordement sur le navire militaire chilien venu les sauver ! Et le bateau démâté, a été remorqué jusqu'à Puerto Williams pendant 200 NM !!!
    Je crois qu'eux oui, on peut dire qu'ils sont chanceux.

    Anasazi

    Magnifiques photos des enfants sur leur blog.

    Au chapître "Bateau", on voit que c'est un ultra léger avec un très large cockpit complètement ouvert sur l'arrière ! Pas vraiment adapté à la nav avec des gamins.

    avatar
    arthur gordon

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par arthur gordon le Lun 14 Avr 2014 - 9:52

    C'est drôle de voyager avec un bateau de course...   

    "Ocean speed sailing", "Anasazi racing" !   

    Non, vraiment pas mon truc de voyager comme ça.
    avatar
    Flora;)

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 10:11

    T'es pas dans l'air du temps : faut aller toujours plus vite, même sur l'eau !

    Et on en fait quoi des minutes, 1/4 h, heures "gagnées" chaque jour : on regarde la télé de + en + longtemps... c'est une drogue ça aussi (cf les heures que les Kiss ont passé devant des films et des séries pendant leur transat !). J'en ai été traumatisée, je crois.

    avatar
    GG

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par GG le Lun 14 Avr 2014 - 11:20

    Sans vouloir tomber dans l'excès, par exemple en croisière j'ai une sainte horreur des cockpits ouverts sur l'arrière ou on ne peut pas laisser traîner sa bière, son ti'punch, son paquet de clops, son baladeur, le sauciflard, une carte, un tournevis, sans risquer de les voir passer à la baille.
    Et je ne parle même pas du " doudou " de la petite dernière.
    Mais quand même, je suis partisan d'un bateau performant en grande croisière, ne serait-ce que pour raccourcir le temps des traversées, pouvoir fuir devant du mauvais temps, ou tout simplement pouvoir s'élever au vent d'une côte dangereuse.
    C'est vrai que j'aime bien tirer sur les ficelles, demander l'optimum au canot, mais pour moi le temps de mer n'est que la promesse d'une escale.
    Mais chacun son truc et sa philosophie de navigation.
    avatar
    jpla

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par jpla le Lun 14 Avr 2014 - 13:31

    Bateau de vraie course, oui, c'est un peu excessif.
    Mais bateau de croisière (plus) rapide, ça présente des avantages comme le dit GG.

    Au XXème siècle, on fonçait dedans (sans le savoir au demeurant) et on endurait.
    Ça conduit à un type de bateau, une architecture.
    Au XXIème siècle naviguer sera faire en sorte de ne pas aller dedans.
    Cause disponibilité de l'information météo.
    Et pour ne pas aller dedans, la vitesse du bateau est un paramètre déterminant.

    Je ne parle que pour le très grand large.
    À la côte, de marina en marina, ce raisonnement ne vaut pas grand chose.
    avatar
    arthur gordon

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par arthur gordon le Lun 14 Avr 2014 - 14:22

    D'accord avec vous.

    N'empêche, avec leur voilier de course carbone et les bambins et les prévisions météo, ils se sont quand même mis dedans à toute vitesse, au XXIème s..
    avatar
    jpla

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par jpla le Lun 14 Avr 2014 - 14:29

    D'accord.
    Suffit pas d'avoir un bateau pour savoir quoi faire avec.

    À leur santé tout de même.   
    avatar
    GG

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par GG le Lun 14 Avr 2014 - 16:15

    jpla a écrit:Je ne parle que pour le très grand large.
    À la côte, de marina en marina, ce raisonnement ne vaut pas grand chose.
    Et encore, tu sais, même en rase cailloux, il est bon de savoir que l'on barre un bateau bien évolutif.
    C'est toujours le jour ou la bourrique ne démarre pas, ou qu'on a pris un orin de casier dans l' hélice, qu'il y a un méchant vent de mer qui te pousses vers une côte pas trop hospitalière. Rolling Eyes 
    Et dans ce cas, il est intéressant de savoir que ton canot est capable de faire du près, même avec un clapot contraire.
    Ce Sidi, j'ai passé l'une de mes meilleures croisières sur un Westherly Centor aussi évolutif qu'un fer à repasser et aussi véloce qu'un bateau normal avec 3 ancres flottantes au cul.
    Je crois que le tout est de chopper la philosophie du Boat, c'est une histoire d'anticipation, de connaitre ses propres limites et celles du canot.
    Après, tout roule  Cool
    avatar
    Flora;)

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 21:21

    jpla a écrit:
    Au XXIème siècle naviguer sera faire en sorte de ne pas aller dedans.
    Cause disponibilité de l'information météo.
    Et pour ne pas aller dedans, la vitesse du bateau est un paramètre déterminant.

    On parle bien d'un bateau normal de croisière, qui permette de vivre, dormir, faire du pain, bailler aux corneilles et contempler les étoiles ?
    Au XXe siècle, on faisait 5-6 nds de moyenne en grande traversée. 
    Avec un bateau du XXIe siècle, on fera 2 ou 3 nds de moyenne de plus ?
    Plus vite,  c'est plus de la croisière, c'est de la course, ou alors le bateau est beaucoup plus grand et ce n'est pas à la portée de tout le monde.
    Alors je crois pas que ça changera grand chose de connaître l'info météo très pointue.
    On pourra pas fuir devant un phénomène, ni le contourner assez largement. 
    On continuera à subir et faire le gros dos.
    Et il vaudra mieux toujours tenir compte des grandes règles de respect des saisons et des routes praticables à la voile.
    Tenter de profiter d'une fenêtre météo au milieu de la mauvaise saison, par exemple, on sait où ça mène...
    Sans compter que la météo est quand même très loin d'être une science exacte.
    avatar
    jpla

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par jpla le Lun 14 Avr 2014 - 22:28

    Je trouve que beaucoup de bateaux, à longueur donnée, avancent moins qu'aux XXème.
    En particulier lorsqu'ils se rapprochent du lit du vent.
    avatar
    Flora;)

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 22:45

    Les bons vieux bateaux de près aux élancements caractéristiques font partie de la "belle plaisance". Faut dire qu'ils sont/étaient pas très confortables et c'est un euphémisme.

    Les bateaux de croisière d'aujourd'hui ne sont pas faits pour le près, les constructeurs savent bien que la plupart des gens ne remontent plus au vent en louvoyant à la voile, c'est trop long, on met le bourrin à fond et on va tout droit.

    Sans parler des catas... vraiment des catas au près, en général !

    Mais quand on veut partir loin longtemps, il faut malgré tout un bateau qui sache remonter au vent, c'est une question de sécurité.

    Après, comme tu disais plus haut, il faut savoir s'en servir du bon bateau, et/ou apprendre à faire avec ses particularités/défauts.

    PS j'ai l'impression d'enfoncer les portes ouvertes, là !

    Off : Romuald vient de nous agrandir sérieusement les carrés jaunes qui signalent les nouveaux posts 
    avatar
    jpla

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par jpla le Lun 14 Avr 2014 - 22:54

    Tu es en train de dire que tous les bateaux modernes sont des fifty.
    avatar
    Flora;)

    Re: Deux équipages sauvés au large du cap Horn ce mois-ci.

    Message par Flora;) le Lun 14 Avr 2014 - 22:57

    Pas tout à fait... mais pas loin !
    Enfin ce que je vois en méditerranée maintenant.

    Il y a 30 ans, on se contentait d'un moteur de 30 CV pour un 12m, aujourd'hui il faut au moins 50 CV.

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep 2017 - 10:44