le forum de la voile et de la mer

Sujets sur la belle bleue, les marins, les bateaux : actus, débats, art, culture, technique, nautisme, belle plaisance, voyage, navigation.

Mots-clés

Derniers sujets

» Tragique accident : skipper/proprio en solo, mort dans l'incendie de son bateau
Sam 12 Aoû 2017 - 16:41 par lepilori

» G fait un dessin avec GG et G navigué tout autour de la Bretagne !
Sam 12 Aoû 2017 - 11:39 par GG

» Arome HD, à voir...
Sam 12 Aoû 2017 - 9:29 par jpla

» Lagoon 450 : Fly Bridge ou Sport Top ?
Jeu 10 Aoû 2017 - 0:28 par jpla

» Je ne suis pas d'accord !
Mer 9 Aoû 2017 - 20:58 par lepilori

» le Sélection 37 Sagga
Mar 8 Aoû 2017 - 16:24 par arthur gordon

» calme plat
Sam 5 Aoû 2017 - 18:11 par Vito _/)

» ???
Dim 23 Juil 2017 - 9:46 par GG

» Comment est votre bateau ?
Jeu 20 Juil 2017 - 21:10 par jean-paul7158

Petites annonces

    Et nos anciens bateaux ?

    Partagez
    avatar
    GG

    Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 10:54

    J' inaugure ce nouveau sujet en vous présentant mes " œuvres "  drunken 
    D'abord une mise au point, très peu de photos anciennes,hélas, car en début de carrière je n'étais pas fana du OK KODAC, par la suite je m'y suis mis, j'ai mitraillé à tout va, mais j'ai subi un grave dégâts des eaux chez moi il y a quelques années et perdu l'intégralité de mes collections de clichés argentiques. pale 
    Par la suite, re-pas de bol, avec le numérique, une belle collection de clichés disparus par les mystères d'un virus dévastateur sur mon premier ordi, très mal protégé, et pas de sauvegardes, évidemment.

    Donc, une évocation seulement de mon tout premier canot, une ancienne chaloupe de Mauritanien, tout en bois, dans les 18 pieds, gréé en sloop aurique, avec un bon vieux moteur Bernard essence et refroidissement à air, démarrage à la ficelle, un boucan d'enfer et un moteur qui chauffait tellement qu'on allumait son clop sur le cache culbuteurs . . .  
    C'était l'ancien canot de mon père que nous avions récupéré et grossièrement retapé avec quelques potes.
    Un bateau bien pourri d'ailleurs et quelques années plus tard, après une tempête hivernale nous n'avons retrouvé que l'étrave sur l'orin du corps mort, le reste c'était purement disloqué.
    j' avais 16 ou 17 ans, je naviguais déjà depuis une dizaine d'années, mais c'était mon premier bateau à moi.
    Enfin à moi et quelques potes, il fallait bien assurer l'intendance .
    Si dessous une photo d'un bateau ressemblant au mien, pas le mââââgnifique noir au premier plan, mais le petit blanc au deuxième plan, sur la droite. 




    Le notre était rouge, pour ne pas voir les coulures de rouille qui dégueulait de chaque tête de pointe  Shocked 
    D'ailleurs cette photo récente est prise sur l' Aber Benoît, ou j'ai eu la chance de passer une partie de mon enfance et sur la gauche de la photo, on distingue la maison de mes grands parents, quasiment les pieds dans l'eau et face au large.
    Il y a pire comme cadre pour apprendre à nager, non ? 

    Aller, on expédie déjà ça, et la suite au prochain népizot'
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 11:41

    A la suite, les aléas de la vie de famille, le taf, les enfants, d'autres centres d'intérêt m' ont éloigné, non pas de mon goût pour l'eau salée, il y a les wouacances et les navs en BDA pour ça, mais de la possession d'un navire.

    Reprise du virus en 1994 ou 1995, je ne sais plus trop.
    Achat d'une épave, promise à la pelleteuse dévore plastic.
    Elle servait de poulailler au fond d'un jardin.
    C'était un Maraudeur, petit canot léger bon marcheur dont la série existe toujours et est bien active d'ailleurs.http://www.asmaraudeur.com/

    Je m'en suis servi comme base pour faire un vieux gréement.
    j'ai remonté le plat bord de 20 cms pour éviter de naviguer en permanence les fesses dans l'eau Rolling Eyes 
    Il faut dire qu'à l'époque j'accusais mes 210 livres sous le peson  Shocked 

    Refait le gréement entièrement avec mat, mat de flèche, bout dehors.
    Pour les voiles j'ai retaillé dans de l'existant une grand voile, voile de flèche, trinquette et foc envoyé en libre sur le bout dehors.
    A ce sujet, j'ai expérimenté mes premiers teinturations de voile

    Peu de photos de la bète pour les raisons évoquées précedemment.
    j'ai quand même celles la :


    C'est la première version du bateau, coque rénovée, mais plan de voilure encore bien timide
    Ensuite, avec un plan de voilure bien plus boosté , petite vue du cockpit:



    Vue d'ensemble, prise de un peu loin, mais c'est la seule photo qu'il me reste :



    Une autre vue en deuxième plan, bien sagement sur son corps mort, dans l'attente de son patron :




    J'aime bien faire des zoulites plaques pour mes canots



    Ci dessous, les plans de ma réno:
    La première avec un plan de voilure bien sage:



    La deuxième, avec sa voilure définitive, après essais.
    La j'avais fait faire la GV par un Maître voilier, les autres je les aient commises moi même avec mes petits doigts boudinés :



    Allez, on relit tout ça et Zou, on expédie, la suite au prochain numéro, si vous le voulez bien  Very Happy
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 12:13

    Quelques années plus tard, l'envie du mètre en plus, l'envie de mettre plus de 270° dans mon cap me font vendre ce canot.
    Il est vrai que j'avais une épave de Baroudeur sur le feu, mais c'est une autre histoire.

    Hors donc,
    Vente de ce deuxième canot à un Tahitien , ancien officier de la Royale, habitant l' Aveyron mais possédant une maison de vacances à un jet de Pomme de Touline de chez moi.
    Il y vient deux mois l'été chercher le frais, le calme et taquiner le Lieu et le z'homard.
    Bref un gars bien qui méritait ma confiance pour la deuxième vie de mon bébé chéri.

    Lors de sa mise à l'eau avec son nouveau patron :
    Ce sont des photos récentes car le bateau n'a pas quitté son bassin de navs' et j'ai la chance de le revoir tous les étés sunny 



    Du coup, j'ai pu faire des photos de l'ensemble des modifs que j'ai apporté dans le cockpit

    Vue de l'étrave:


    La poupe avec le puits que j'ai créé pour dissimuler le " pète à feu " , je n'aime pas les hors bord sur chaise à l'arrière, on dirait une verrue 




    Vue de la chtit' cabine avec l'intégralité des drisses et manœuvres qui reviennent au cockpit, siou'plait:



    Sur ces trois photos, on voit bien les hiloires que j'ai remonté de 20 cms pour être assis bien au sec et avec un dossier confortable.
    Du coup les passe-avants et la plage avant sont également bien protégés, c'est pratique et sécurisant sur ces petits canots sommes toute assez instables.

    Bon voila, je crois que j'ai tout dit sur ce premier sujet, des souvenirs impérissables avec ce bateau qui, dérive relevée, s'échouait dans 25 cms d'eau, des posées sur des petites îles sauvages avec des belles plages de sable blanc immaculées et désertes, une maniabilité incomparable grâce à sa petite taille.
    Je le rangeais tous les hivers dans mon sous sol, le rêve.
    Mais 4,73 M, ça réduit le champ d'action quand même, pour les besoins d'horizon dégagés   
    Heureusement qu'il y avait le bateau des autres  
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mar 22 Avr 2014 - 13:29

    Je note ton idée de taquets "classiques" à la place des taquets coinceurs pour les manœuvres au cockpit ! Simple et plus économique, même si surement moins rapide à l'usage...
    Comment t'y es-tu pris pour rehausser les hiloires?
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 14:15

    Les taquets classiques sont suffisants dans cette taille de bateau, et surtout beaucoup moins chers .
    Pour la rehausse de l'hiloire, la simple technique du lamellé collé.
    Le plus difficile est de bien coller à l'époxy chargée la première lame de pin d'orégon, bien à plat et bien dans la ligne de la coque.
    Après, on monte les suivantes en les fixant avec des vis provisoires dans la première lame et ainsi de suite.
    A la fin, pour rigidifier le tout, j'ai vissé par le dessous du liston des vis de 120 à remonter dans le lamellé.
    Suivant le crobard si dessous :


    Je n'étais pas très fier de moi, mais tout c'est bien passé et le résultat a dépassé mes attentes en solidité, le jour ou un collègue m' a fait un refus de tribord et m'a tapé bien par le travers, rien n'a bougé sur la coque Cool
    Par contre, le petit bloc cuisine à l'intérieur s'est déplacé de quelques millimètres Rolling Eyes   
    Comme quoi . . . 
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mar 22 Avr 2014 - 14:21

    Je vois!
    Aurait-ce été possible avec une planche de CP?
    Et au niveau du cockpit, une planche à l'horizontale pour fermer le tout?
    Quant au "remplissage" dans le retour de coque, de la mousse PU et de l'époxy?
    Suis curieux, hein !!!! Mais j'aime bien...
    avatar
    arthur gordon

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par arthur gordon le Mar 22 Avr 2014 - 15:03

    Super ce fil GG ! C'est splendide. Il est fortiche notre GG ! Très belle rénovation. Dire que tous ces canots allaient partir à la casse... Moi je dis bravo.
     

    (Juste un truc, GG, je pense que Romuald va déplacer ton fil vers la Petite risée technique. Il sera mieux non ? Ou alors dans Vague et rétro)
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 15:16

    @arthur gordon a écrit:(Juste un truc, GG, je pense que Romuald va déplacer ton fil vers la Petite risée technique. Il sera mieux non ? Ou alors dans Vague et rétro)
    Cher Arthur, dites à ce bon Roro de me déplacer ou bon lui semble pour l'intérêt général. Very Happy 
    Moi je propose, et son sunny  Altesse sérénissime sunny  dispose, que sa volonté soit faite  Cool 
    Toutefois, s'il me déplace à fond de cale, j'exige de la paille fraîche.
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 15:19

    Normalement dans le prochain népisode les trop rares photos de la réno du Baroudeur, pour faire plaisir à Flora  
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 15:32

    @sylv1 a écrit:Je vois!
    Aurait-ce été possible avec une planche de CP?
    Et non, car il y a deux plans de courbure.
    Le premier pour respecter le bouge de la coque, et le deuxième pour respecter la forme du pavois.
    Donc, avec du CP, pour ainsi dire impossible de le faire plier dans les deux sens.
    Le courber, oui, mais lui donner du ventre dans le sens vertical, presque impossible.

    Et au niveau du cockpit, une planche à l'horizontale pour fermer le tout?
    Quant au "remplissage" dans le retour de coque, de la mousse PU et de l'époxy? 

    Un bâtit intérieur en forme de cadre avec un bô liston en bois rouge, et un petit Cp de 6 mm en effet pour fermer le dessus du pont et refaire les dossiers des banquettes.
    Le tout rempli de chutes de stérodur ( récup de l'isolation d'un z'hangar) et collé à la mousse PU pour remplir les petits trous.
    Tout les bois époxyfiés, of course  Laughing 

    Suis curieux, hein !!!! Mais j'aime bien...

    Ca tombe bien, moi aussi  Very Happy  
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 17:11

    Episode deux, le Baroudeur.

    Dans l'épisode précédent, pour les ceusses qui suivent , j'en était à la vente de mon Maraudeur chéri pour commencer la réno de plus gros.
    L'envie d'avoir mon propre bateau pour m'éloigner un peu des côtes, faire les Angles aux Normandes, Plymouth sur la perfide Albion ou j'avais sévi pas mal de temps, et retourner aux Scillys ou j'avais déjà été en Baroudeur, il y a ( Biiiiiiiiiiipppppp ) années pale Plus d'autres fois encore, mais sur de plus gros croiseurs.


    La vente conclue avec le nouveau proprio de mon canot, qui est devenu un copain sur ces entre-faits, je m'en allais serin et la bourse gonflée, voir ce qui m'attendais.


    J'avais en effet repéré dans un fond de champ,une coque de Baroudeur, couverte de ronces, aussi verte que le talus qui l'adossait et toute tremblante sur ses béquilles à bout de course.
    Un méchant choc sur le bouchain sous la flottaison, mais parfaitement réparable, le reste d'une coque qui me paraissait parfaitement saine et surtout des hublots qui semblaient implorer et me dire " SAUVE MOI ! " 
    Je cherchais plutôt une version MK1, l'ancienne, que je trouvais plus harmonieuse, mais ce MKII avait un tel regard que la Kôkine m'a conquise au deuxième passage.
    Pourtant j'avais pris le soin de l'aborder par l'arrière, pour ne pas affronter son regard implorant, elles savent y faire, les bougriottes.


    Mais malgré cela, une foi escaladé la belle, en tout bien tout honneur, une foi ouvert sa cabine complètement dépouillée et dans laquelle croupissait sans doute plusieurs années d'eau saumâtre, mon sang ne fit qu'un tour, et je lui déclarais :


    " Toi ma belle tu seras mienne ou je ne me nomme plus Rase Cailloux ! "


    S'en suivi des démêlées Phynanciéros- Éthyliques avec son maquereau, qui une foi qu'il avait découvert que quelqu'un pouvait trouver de l'attrait à ce truc qui pourrissait au fond de son champ, lui trouva plein de grâces dans le but de m'en soutirer un confortable pécule. 


    Il me fît même le coup des sentiments, arguant que cette coque avait appartenu à une lointaine parenté décédée maintenant  et qu'elle représentait un souvenir familial.


    Je lui assénais le coup de grâce en lui déclarant qu'avec cet argent il pourrait fleurir convenablement la sépulture de son cousin.


    Ses 18 générations d'éducation Judéo-Chrétienne ne firent qu'un tour dans sa tête et mes arguments firent mouche.
    Ah Dieu va , TOPE LA !
    L'affaire est faite, plus qu'à se mettre au boulot.
    L'ex souteneur de ma promise étant Agriculteur de son état, il me nettoya les abords pour que je puisse faire intervenir le SAMU des Baroudeurs pour extraire ma belle de sa gangue de fange et autres plantes ligneuses picotantes et envahissantes.


    La coque fût réparée sur place, ce qui n'était pas bien compliqué.
    Toujours avec l'aide de son ex- souteneur et surtout de son tracteur, je greffais un cœur neuf à ma belle, pour qu'elle puisse danser à nouveau sur la cime de l' écume.
    Enfin, un cœur neuf, disons un bon vieux Yanmar YS12E révisé par un pote à moi, récupéré ( le moteur, pas le pote) sur mon célèbre circuit de la récup à tout les étages.


    Ainsi ragaillardie la belle fut mise à l'eau sans autre discourt et convoyée vers chez moi ou elle repris la place de corps mort de mon ex.


    Aucune inimitié ni jalousie entre ces deux tourterelles qui se sont croisées au détour d'un amer sur les flots.
    Mon ex, bien remariée a présent est toujours restée une copine, et nous nous fréquentons à la faveur d'une risée dans l'avant port.


    Allez, j'expédie déjà cette première mouture, je vais me faire un café, une ch'tite crêpe et je reviens vers vous   
    avatar
    Flora;)

    Quelle petite merveille !

    Message par Flora;) le Mar 22 Avr 2014 - 17:13

    @GG a écrit:  Quelques années plus tard, l'envie du mètre en plus, l'envie de mettre plus de 270° dans mon cap me font vendre ce canot.

    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mar 22 Avr 2014 - 17:20

    Tu vas trop vite GG, tu as posté ta 2e saga avant même que j'ai fini de commenter la 1ère...
    Vas-y  continue, c'est super !
    C'est donc toi Rase-cailloux ?
    sunny
    avatar
    Romuald
    Admin

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Romuald le Mar 22 Avr 2014 - 17:29

    .
     
     
                    sunny 
                        
        ≈~≈~≈~≈~≈~≈~≈~  ≈~≈~≈~≈~≈~≈~≈~
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mar 22 Avr 2014 - 17:32

    Merci pour tes explication, GG !!!
    aller, on te lis avec impatience !!! En plus, c'est joliment écrit ...
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 17:43

    BUUUURRRRPPPPP ! ! ! !


    Désolé, ce n'est pas poli, mais elle était bonne cette petite crêpe faite maison  Very Happy 


    @ Flora :
    C'est donc toi Rase-cailloux ?


    Damned ! ! !


    Je me suis auto- trahi ! ! !


    ( Rothur, il manque une binette confused ! ! !)
    avatar
    H2oh!

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par H2oh! le Mar 22 Avr 2014 - 18:12

    Bravo GG!   la suite la suite!! 
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 22 Avr 2014 - 18:47

    Bon, j'en étais ou ?
    Ah oui, ma dulcinée tire langoureusement sur l'orin de son corps mort dans l'attente de sa nouvelle  garde robe que je lui ai promise.
    Mais la dot est chère et les Gwénecs aux abonnés absents  Rolling Eyes 
    Hélas, les choses durent et les occasions ne se bousculent pas.
    Un hiver entier se passe et je commence à craindre que ma promise ne me fasse des gros yeux, ou pire, lorgne vers un marin plus fringant que son capitaine.

     Mais, me dis-je :
    " Sœur Anne, ne vois tu point de gréement et de jeu de voile à l'horizon ? 
    Non, point encore, mais j'ai ouïs dire qu'un pote change son mat complet. "

    Comment ? Qu'entend-je ? Qu'ouïs-je ?

    Mon salut est venu d'un copain, fier comme un Bar Tabac à la barre de son Westherly Centor qui me déclare, au détour d'un café-croissant matinal dans notre estaminet favori :
    "Mon assurance me casse les pieds, ils exigent que je change l'intégralité de ma mâture, sous peine de perdre mon Assurancetoutrix ! ! !"


    BOUHHHH, les villlllains, lui répondis-je sans détour, mais le fond de l'œil mouillé de ce minimum de lubricité qui fait rendre mince l'écart entre une franche camaraderie et de l’opportunisme.

    Affaire fût faite sans tergiverser et me voila proprio d'un bon mat et de plus de son haubanage complet, ridoirs inclus.
    Que le premier qui me dit qu'il faut changer de z'haubans tout les dix ans et de mâture tout les 30 me jette la première bière !
    Je ris, je pouffe !
    De la belle fabrication Albionnienne de la bonne époque, très peu sollicitée de plus ( c'est un voilier qui ne fait que du moteur) peut être vieille comme que mes robes et tenir encore vaillamment !

    J'ai du raccourcir un peu le mat quand même, adapter le haubanage, mais ma belle se trouve pourvu de ses plus beaux atours .
    Elle pavoise la belle, son mât est quand même plus haut que celui de ses consœurs baroudiennes d'un bon mètre, à tutoyer les anges, la bas, tout en haut.

    Reste maintenant à revêtir cet espar des plus belles robes qui lui sied à merveille.

    La pas trop de problème, et un coup de chance en plus.
    Mais parfois il suffit de la provoquer.
    Un autre copain, d'un autre port, a fait valoir ses droits à la retraite et se retrouve nanti d'un beau pécule après avoir accompli toute sa carrière dans la même entreprise.
    Il possède un Trappeur 500, autre bateau Albionnais de la bonne époque, de 8,5 m ou 9 m de mémoire.
    L'envie ( louable) lui prend de vouloir changer intégralement la garde robe de son fringant coursier, dans le but de le faire courir après le soleil couchant, la ou les mouettes n'ont plus pied.
    Je connais ce jeu de voile pour avoir fait quelques sorties sur ce bateau, il est encore plus que pas mal.
    La négociation n'a pas été longue, et je me retrouve à la tête de deux énormes sacs de voiles.

    ALLELUIA ! ! !

    reste maintenant à adapter ces voiles à la taille de mon mat.
    Pour le génois, pas trop de problème, un peu trop long, il suffit juste de lui refaire la bordure, facile.
    Pour la GV c'est un peu plus ardu, car le guindant est trop long et il me faut couper la têtière.
    J'ai failli y perdre ma machine à coudre, les renforts sont quand même épais à cet endroit.
    Résultat, j'ai collé tous les renforts et taillé une housse pour une latte de tête et donné le tout à coudre à un jeune voilier qui venait de s'installer et cherchait à se faire connaître.
    Affaire conclue   Very Happy 

    Il est évident que mon adorée aurait renié des voiles immaculées qui ne vont pas avec son caractère, doux mais obstiné, juste un peu "rebel" aux entournures.
    Décision fût prise de lui donner cette couleur qui lui va si bien au teint, un Mâââgnifique rouge Basque, ma pelouse s'en est souvenue longtemps Rolling Eyes
    Peut être un prémice aux bonnets rouges, allez savoir !
    Il est temps je crois de vous dévoiler une fôtô de cette Harlésienne, si chère à mon Kœur et à mon souvenir.

    La voici, la voila, dans une brise évanescente d'une fin de journée torride d'été, comme seul le Finistère Nord sait nous donner



    Admirez au passage la pureté de notre ciel et la turquoisité de nos eaux Very Happy 

    Allez, il va être temps de fabriquer les agapes de notre repas du soir, à mon Amirauté chérie et moi Very Happy 

    Donc,      
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mer 23 Avr 2014 - 12:01

    Pour augmenter la surface de voilure de ma belle, j'avais l'option de la delphinière, pompeusement baptisée " balcon sport " par Bénéteau.
    Seulement, ce gros bout de ferraille sur l'avant me faisait craindre du tangage par ce poids très mal placé, et de plus, niveau esthétique j'avais l'impression d'avoir un balcon d' HLM avec vue sur mer sur mon bateau.
    Que non point !

    Je lui est donc fabriqué un vrai bout dehors en lamellé collé de Pin d'Orégon, recouvert de moult couches de vernis Tonkinois, je trouve le tout plus harmonieux que de l'inox.

    Par contre, et en contradiction avec ce que j'ai écris ci dessus, je ne trouvais pas du tout les filières sécurisantes, pas assez hautes à mon avis pour affronter le large, et surtout beaucoup trop faible à mon avis. 
    En partant du principe que le chantier Hamel propose des rambardes en acier rigide sur ses bateaux, je me suis dis pourquoi pas moi.
    Je lui ai donc confectionné une belle rambarde en tube d'acier, le tout peint en blanc.
    Le passage sur la plage avant en est bien sécurisé, surtout dans la brafougne.

    Pour en finir avec le plan de voilure, la grand voile est munie de 3 bandes de ris et la têtière est donc remaniée, avec l'installation d'une latte forcée en tête, un peu à la mode des GV à corne de maintenant.
    Le génois était si grand que, bordé à mort, le point d'écoute touchait l'avale tout du rail de génois  Shocked 
    Ce qui fait que la surface totale de voilure de mon fier coursier est boostée à un peu plus de 40 M² au lieu des 32M² d'origine.
    Indispensable pour se déhaler dans le petit temps sans mettre l'usine à mazout en service.
    De plus, avec les 3 ris je peux adapter ma surface de toile sans problèmes.
    Le plus gros achat a été l'enrouleur de génois, impossible à trouver dans un état convenable d'occasion. Et si c'est pour acheter un truc qui tombe en panne dès qu'on roule un peu la toile et aller faire le singe à l'avant, et bien non !  
    Donc du neuf .

    Une autre vue sous un autre angle



    Une autre vue ou on voit mieux le bout dehors 



    Pour l'intérieur, peu de photos,hélas, pour cause de virus destructeur comme exposé ci dessus.
    Le travail a consisté en un énorme-méga nettoyage, remise en état de la cuisine et des toilettes, ou il n'y avait plus rien et refaire le carré.

    La table a été refaite et j'en ai profité pour graver dans le Cp une rose des vents avec les joints en SIKAKIVABIEN,avant de vernir le tout.
    Bon, je sais, le tissu des coussins fait un peu daté maintenant, mais on était en plein dans la mode " ethnique " à cette époque, et vu que l'on aime pas trop, mon Amirauté et moi, les tissus avec une ancre de marine dessus, ce fût ethnique et puis c'est tout!




    Vu sous un autre angle, désolé, le toit de la cabine est enlevé pour fixer mes renvois de drisses au cockpit.
    La table derrière le coussin est la table de cockpit, un bout de CP encore une foi, gravé un rose des vents, dessiné et gravé aussi des fausses lattes de pont, le tout teinté en différentes couleurs pour faire un contraste et vernis à outrance.
    Cette table était assez grande pour accueillir 6 personnes à l'extérieur.
    Il faut ça en BZH pour la bande de potes, quand elle débarque.
    J'ai du y laisser quelques mois de salaire en cubi de 3 rivières, sur cette table . . . drunken   
    Oui, je sais, c'est pô bien !

    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mer 23 Avr 2014 - 15:06

     Le ciel est pur en effet, mais on voit bien que le soleil ne doit pas trop vous chauffer... même pas de petits rideaux dans le carré, pffff !
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mer 23 Avr 2014 - 16:56

    C'est vrai que le soleil on le recherche, on ne le combat pas   
    Par contre je n'aime pas trop les rideaux, disons. . . un mauvais souvenir d'un rideau au dessus d'un réchaud 2 feux . . . je continue ou vous avez compris ? Rolling Eyes 
    Donc, pour la nuit, ce sont des petits occultants rigides fixés avec des z'aimants.
    Et oui, même une bêtise faites il y a plus de 30 ans sert toujours de leçon aujourd'hui  :bra:  

    PS pourquoi la binette ne claque plus dans ses mains ?
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mer 23 Avr 2014 - 17:41

    Pour la binette fatiguée, faut demander à Romuald, je sais pas.

    Mes rideaux sont fixés avec des boutons pressions, ils peuvent pas tomber... 
    J'ai pas encore cuisiné à bord, je pense que j'enlèverai les rideaux carrément à ce moment-là.
    Mais je comprends que ça t'ait traumatisé !

    avatar
    Flora;)

    Mon deuxième bateau

    Message par Flora;) le Mar 29 Avr 2014 - 17:11

    C'est un Flot 40, construit en amateur après avoir acheté les plans à Sylvio Langevin en 1975. 
    Coque soudée dans un atelier de mécano-soudure de Toulouse, tout le reste fait par nous, mon mari et moi. Mis à l'eau sur le canal du Midi aux Ponts-Jumeaux en avril 83.

    L'Oustal, c'est son petit nom, appartient à mon fils maintenant, il est au sec à Port-St-Louis du Rhône.
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mar 29 Avr 2014 - 19:23

    Salut Flora,
    75 à 83, belle gestation quand même ! Shocked 
    Pas eu trop de moment ou on a envie de tout envoyer balader ?
    Et la question qui vient de suite sur les lèvres :
    Tu l'as fait parce que TU voulais voyager ou pour suivre ton homme ?
    Si tu estimes la question trop perso, ne répond pas  Wink
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mar 29 Avr 2014 - 20:34

    Salut GG,
    Non non, ça ne me gêne pas et c'est de notoriété publique...
    Au début, c'est moi qui ai initié mon mari à la voile, il ne connaissait pas du tout, alors que moi je naviguais déjà en dériveur uniquement, depuis 5 ou 6 ans pendant les vacances.
    Le dériveur lui a pas plu du tout, c'est plutôt un grand gabarit, ancien rugbyman et il trouvait ça casse-gueule et ça l'amusait pas de faire des allers-retours sur un plan d'eau !
    C'est donc lui qui a eu l'initiative d'aller plus loin dans l'apprentissage de la nav, mais j'étais d'accord et on a fait ça ensemble (plusieurs stages aux Glénans).
    On a acheté un premier bateau, un Rêve de Mer, Koala, basé aux Minimes à La Rochelle avec lequel on a navigué pendant les vacances entre Groix et Oléron et les week-ends sur l'île de Ré, sans pont à l'époque...
    En même temps, on lisait beaucoup et le grand départ était dans l'air du temps (années 70). Et là aussi c'est lui qui a émis l'idée de construire un grand bateau en acier pour partir faire un TDM sans limite de temps. C'était vraiment SON idée. Moi j'étais plus réservée mais pas hostile. J'ai donc suivi, mais assez vite je me suis investie à fond dans le truc, aussi parce qu'entre temps mon fils est né, j'ai arrêté de bosser et j'avais du temps pour gamberger...

    Bon voilà, j'ai répondu à ta première question ?

    Laughing
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mar 29 Avr 2014 - 21:10

    Belle histoire,
    J'en vie tes petits enfants qui souvent entendre de jolies histoires...
    Et puis je trouve chouette que la bateau soit resté dans la famille  Wink
    avatar
    arthur gordon

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par arthur gordon le Mar 29 Avr 2014 - 21:15

    @Sylv1 a écrit:J'en vie tes petits enfants qui souvent entendre de jolies histoires...

    Hé quoi ? Ben Sylv1 toi aussi bientôt raconter belles histoires...
     
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mar 29 Avr 2014 - 22:19

    J'ai choisi la mauvaise langue de clavier sur la tablette!!!
    Décidément, je préfère un bon vieux clavier!!!
    Mais vous avez compris moi  Laughing
    avatar
    Abousimbelle

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Abousimbelle le Mer 30 Avr 2014 - 8:38

    Ces histoires sont passionnantes! Je pense que je suis à l'aube d'une nouvelle vie... mais pourquoi ne vous ai-je pas rencontrés plus tôt? tous là? 
    avatar
    Eliot

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Eliot le Mer 30 Avr 2014 - 9:18

    Tout cela est admirable. 
    GG, je suis très impressionné par la renaissance du baroudeur.
    Contrairement au mixer de cuisine ou au nettoyeur haute pression, un bateau sera toujours une page d'histoire de la vie de chacun.
    avatar
    GG

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par GG le Mer 30 Avr 2014 - 10:19

    Exact Eliot, de plus chaque bateau, petit ou grand alimente la boite à souvenirs, et il est plaisant de l'ouvrir de temps en temps, les souvenirs ne sont-ils pas le ciment d'un couple ?
    Bon, ce Sidi, le futur c' est bien aussi  Very Happy 
    Et bravo à Flora qui a réussi à entraîner son homme dans cette aventure, du moins au début, c'est rare, généralement c'est le contraire .
    Même Sylv1, lui d'accord, non ?
    avatar
    sylv1

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par sylv1 le Mer 30 Avr 2014 - 10:25

    Oui, Sylv1 lui d'accord aussi  Laughing  Laughing  Laughing
    Pour parler plus français (avec un vrai clavier, je m'en sors mieux !!!), je dois dire que j'ai même tendance à personnifier un peu mes compagnons de voyage (moto, voiture bateau ou autre..) !!! 
    C'est grave, vous croyez ???
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mer 30 Avr 2014 - 15:09

    @sylv1 a écrit:Belle histoire,
    J'en vie tes petits enfants qui souvent entendre de jolies histoires...
    Et puis je trouve chouette que la bateau soit resté dans la famille  Wink

    Ils sont encore bien petits, mais ça viendra !
    Quant au bateau, je crains parfois que ce soit un cadeau empoisonné qu'on ait fait à notre fils, il lui cause bien du tracas pour le moment.
    avatar
    kobaya

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par kobaya le Ven 9 Mai 2014 - 12:50

    bonjour Flora,  

    Je peux me tromper de personne, mais n'y a-t-il pas eu un intermède "Endurance 35" dans ta vie ?
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Ven 9 Mai 2014 - 16:42

    Si, si !
    Plus qu'un intermède... une bonne dizaine d'années ! Il ne m'appartenait pas, mais j'ai vécu à bord à plein temps. Un vrai déchirement quand son cap'tain l'a vendu !

    On se connait alors ?  
    avatar
    kobaya

    sans doute

    Message par kobaya le Sam 10 Mai 2014 - 8:17

    on a du se croiser dans un autre mouillage virtuel..  Wink
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Sam 10 Mai 2014 - 15:55

    Tu es donc passé d'un Endurance 35 à un DI ? Changement radical !
    C'est quoi comme modèle ?
    J'espère bien pouvoir le visiter début juillet.
     Wink 
    avatar
    kobaya

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par kobaya le Sam 10 Mai 2014 - 18:41

    Ah non ! Après l'Endurance, il y a eu un grand vide sans bateau.. pendant 10 longues années   Shocked 

    Et puis est venu "Bahia", mon cata de 37' que je viens de vendre, après 16 ans de bons et loyaux services.

    Je m'étais promis de lui faire retremper les quilles dans notre lieu d'hivernage, à Formentera, pendant 3 ans..

    Si ce n'est avec lui, ça va donc être avec "Kobaya", plus petit mais nécessitant beaucoup moins d'entretien.

    J'avoue que quand on a goûté au multicoque, il est difficile de revenir au mono. J'essaie de m'adapter..  

    Normalement tu le verras quand nous passerons dans le coin, vers la mi-juillet .. Wink 
    avatar
    kobaya

    modèle

    Message par kobaya le Dim 11 Mai 2014 - 8:10

    mon dériveur intégral en alu est un "randonneur côtier", construit par la Griffe Marine, chantier des environs de Nantes, en 1990, n° 28 (un des derniers je pense).



    Ce type de bateau à l'origine était non-ponté, et gréé de deux mâts à wishbones, destiné aux écoles de voiles.



    Puis apparurent différentes versions avec roof.



    [Un de ces bateau a fait un TDM avec Gilles Ruffet (maintenant journaliste à Multicoques Mag), qu'il raconte dans son bouquin "J'ai rêvé du grand large".]



    Lors de la prise en main, j'ai compris pourquoi on appelait cela un dériveur "intégral". C'est que sans un minimum de dérive basse, il dérive... intégralement !    Laughing 



    Le près serré n'est évidemment pas son fort. Il est par contre relativement rapide, peu gîtard (très bonne stabilité de formes), agréable au portant. Un intérieur restreint mais chaleureux..



    Mais son point fort est évidemment la faculté d'aller dans les coins inaccessibles aux quillards, et surtout de pouvoir s'échouer bien à plat.  Cool
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Lun 12 Mai 2014 - 14:37

    [quote defaultattr=""]
    Normalement tu le verras quand nous passerons dans le coin, vers la mi-juillet .. Wink [/quote]
    Normalement, j'espère !
    avatar
    walkabout

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par walkabout le Lun 12 Mai 2014 - 23:38

    @kobaya a écrit:Un de ces bateau a fait un TDM avec Gilles Ruffet (maintenant journaliste à Multicoques Mag), qu'il raconte dans son bouquin "J'ai rêvé du grand large".]

    On voit qu'après un tour du monde en solo, l'homme sage lassé des turpitudes monocoquistes à trouvé la voie de la raison.
      
    avatar
    kobaya

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par kobaya le Mar 13 Mai 2014 - 6:16

    @walkabout a écrit:

    On voit qu'après un tour du monde en solo, l'homme sage lassé des turpitudes monocoquistes à trouvé la voie de la raison.
      

    A contrario, quand j'hivernais en Espagne avec mon cata, j'ai rencontré un français, un des  dirigeants d'un chantier naval construisant des multicoques, qui naviguait sur un ... Romanée ! Shocked 

    Pour lui, hors du mono, point de salut !

    Comme quoi... 
    avatar
    walkabout

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par walkabout le Mar 13 Mai 2014 - 8:08

    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Mar 8 Juil 2014 - 14:07

    Je fais remonter le fil...
    D'autres histoires ?

    avatar
    kobaya

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par kobaya le Mer 9 Juil 2014 - 8:26


    Il faut reconnaître que les bateaux en bois classique ont souvent des lignes originales, qui sortent de l'uniformisation de la production actuelle.  

    Mais l' envers du décor est bien évidemment un entretien quasi-constant pour maintenir l'embarcation en état !   

    Mon tout premier voilier  a été un dériveur lesté en bois de 7,20 m, plan Eugène Cornu (à ne pas confondre avec André du même nom), construit au chantier Le Diguabel de Vannes dans les années 50.

    Il était muni d'un moteur à essence Couach BD 1, démarrage à la manivelle..

    Bas sur l'eau, muni d'un mât de 9,50 m en spruce, il était aussi gitard que rapide (ou vice et versa !) !

    Mais hélas, il était aussi pourri !   Chose dont je ne m'étais pas aperçu lors de son achat, dans ma grande ignorance de débutant.

    Un jour, je trouvai bizarre que mes haubans soient toujours un peu détendus.. Jusqu'à ce que je m'aperçoive que le pied de mât commençait à enfoncer le pont !

    Appelé à la rescousse, un copain charpentier de marine me propose de faire un porque en lamellé-collé, pour renforcer les hauts.

    Il me dit alors :

    - détend bien les ridoirs, on va d'abord soulever le mât pour la remise en place.

    Il place alors un petit cric hydraulique dans les fonds, prolongé d'un bastaing sous le mât. Et il commence à pomper.

    Et "craaaaaaac" ! Les galbords (bordés du fond proches de la quille) se sont alors ouverts. Pourris comme vase !!   

    J'ai fait réparer "à minima", et mis une belle pancarte "à vendre" sur mon bateau. pirat 

    De ce jour j'ai eu tendance à croire que les bateaux en bois, c'est joli chez les autres... ou en carte postale !   
    avatar
    Flora;)

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par Flora;) le Ven 12 Sep 2014 - 10:39

    Je fais remonter ce fil, dans le but (avoué) de solliciter tous nos nouveaux membres...
    avatar
    elpeyo

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par elpeyo le Mer 17 Sep 2014 - 21:32

    Mon premier bateau ...?
    Pas un bateau de mer, mais sur de l'eau douce. 20 ans tout juste, partis en Amérique du sud avec mon pote Jean-Marc, on est passé par la Guyane, le Brésil, Bolivie et nous sommes au Pérou depuis près de trois mois, on pense à rentrer direction Cayenne où le vol retour doit ramener en France métropolitaine. On est à Iquitos, sur ce qui deviendra l'Amazone. Le fleuve change quatre fois de nom d'un bout à l'autre. On a connu l'Apurimac dans la haute vallée, puis l'Urubamba dans vallée du Machu Pichu, là on est sur le Solimoes. 
    On vend nos seuls objets de valeur, un magnéto à cassettes et mon Nikon F. On achète le lendemain une pirogue de sept mètres, et on va en ramant couper quelques branchages dans la selva en bordure de ville. Un panneau de contreplaqué et un bout de tôle habilleront le toit de notre embarcation. Le lendemain, on achète un Briggs et Straton avec une très grande queue qui tient l'hélice au bout. Mise en place, réglages, dernière provisions, passage à la capitainerie pour voir s'il ont une carte du fleuve... Les militaires nous regardent avec des yeux ronds, nous montre un bout de papier avec quelques noms de villes, Requena, Laetitia après la frontière, et la carte s'arrête là.
    Départ pour dix jours de descente rocambolesques, on nous prend pour des traficants, on nous tire dessus (des "sommations" qu'il disent..) on nous fouille, on repart dans l'orage et les vagues... Que c'est grand, le fleuve ..!
    Après "escale" à la pointe de la Colombie, on passe au Brésil, à Benjamin Constant. 
    Je vous passe les rebondissements (cachot trois jours pour moi :( et on revend le canote au charpentier du village, contents d'être encore en vie !
    Ce bateau avait un fond taillé dans un tronc, puis deux bordés, un peu asymétriques. Nous l'avons couvert en partie, mis le moteur en place, revendu (très bien !) moins d'un mois après l'achat, et nous avons continué jusqu'à l'embouchure à bord de lanchas (Maranion, puis Amazone jusqu'à Belem).
    Je ne sais s'il navigue encore !
    Fichiers joints
    Ameriques76-7711-w.jpg
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (57 Ko) Téléchargé 12 fois
    Ameriques76-7716-w.jpg
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (58 Ko) Téléchargé 8 fois
    avatar
    arthur gordon

    Re: Et nos anciens bateaux ?

    Message par arthur gordon le Mer 17 Sep 2014 - 21:58

    Arhh ! C'est génial Peyo ! La belle aventure !
    Excellentes les photos ! Very Happy

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 10:37